Sujets actifsSujets actifs  Liste des membresListe des membres  CalendrierCalendrier  Rechercher dans le ForumRechercher  AideAide
  InscriptionInscription  ConnexionConnexion

Lectures communes du Forum
 Le forum du Guide - Critiques de livres : Littérature : Lectures communes du Forum
Icône du message Sujet: Douze ans d'esclavage, de S. Northup Répondre Nouveau sujet
<< Précédent Page  de 3
Auteur Message
Grominou2
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 04 octobre 2006 Status actuel: Inactif
Messages: 13546
Citer Grominou2 Réponsebullet Envoyé : 14 avril 2016 à 00:55
C'est vrai, *Ça* que nos avis se ressemblent assez. Tu as raison en disant que le style s'améliore dans la deuxième moitié, je n'avais pas pensé à l'hypothèse d'un deuxième auteur!

Quant au peu de références qu'il fait à sa famille, je pense que ce n'était tout simplement pas le but de son récit, il voulait se concentrer sur son témoignage au sujet de l'esclavage.

J'ai trouvé assez bizarre moi aussi son attitude de vouloir plaire à son maître (celui qui était un «bon maître»). Mais comment peut-on savoir comment on réagirait soi-même en de telles circonstances? C'est peut-être une réaction apparentée au syndrome de Stockholm des victimes de kidnapping...
Grominou

Mon blogue de lecture: http://jai-lu.blogspot.ca
IP IP Noté
Muffin
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 14 août 2009 Status actuel: Inactif
Messages: 2043
Citer Muffin Réponsebullet Envoyé : 16 avril 2016 à 01:08
Oui clairement *Ca*, on n'a pas vécu ce livre de la même manière. De mon côté, j'ai apprécié que le style soit brut, parce qu'il apportait de l'authenticité à l'histoire. C'est le genre de récit qu'on ne peut absolument pas romancer.

Quant au décalage entre ce siècle et le notre, au niveau du style : c'est tout à fait personnel, mais je trouve fascinant de lire un style "brut" qui date du XIXème siècle. Lorsqu'on lit un livre de cette époque, le style est toujours travaillé. Ici, ça n'est pas le cas. Je l'ai ressenti comme un réel bond dans le passé, sans fioritures. On est confrontés à une réalité, tout simplement.

Contrairement à toi, je n'ai pas été choquée par les commentaires de Northup sur son premier maître, William Ford. Il est réellement facile pour nous de critiquer avec notre recul, avec les lois anti-esclavagistes, puis anti-ségrégationnistes, assorties du mouvement pour les droits civiques, qui sont passées par là depuis. Comment aurait-on réagi, si l'on avait été élevé dans une plantation du sud-est des Etats-Unis, au début du XIXème siècle ? C'est la même question que l'on s'est beaucoup posée avec les nazis (Jean-Jacques Goldman, je te salue en passant !). Il faut savoir que certains esclaves eux-mêmes étaient convaincus qu'ils étaient inférieurs. Aussi choquant que cela puisse paraitre.

Quant au décalage que tu évoques entre la foi religieuse et l'esclavagisme... là j'ai du mal à comprendre. Avec toutes les guerres de religion qui ont façonné l'histoire ?!? La religion est quand même loin, très loin, d'être toujours pure !

D'autre part, au milieu de toute cette cruauté (puisque la majorité des maitres étaient injustes et violents), comment ne pas comprendre Northup de son sentiment de bienveillance pour Ford ? Comment le condamner de ne pas saisir une opportunité de ressentir autre chose que de la haine, dans un contexte pareil ?

Pour ce qui est de sa famille : c'est vrai qu'elle est peu mentionnée. S'agissant d'un compte-rendu sur l'esclavage, plus qu'une autobiographie au sens propre, peut-être n'a-t-il pas jugé bon de s'étendre là-dessus ? Mais c'est vrai que c'est assez étrange.

Quant au style qui change dans la deuxième partie : je suis bien d'accord, la différence est flagrante. Dans mon analyse, j'estimais qu'il prenait de l'aisance au fil du récit, et surtout, qu'il s'agissait d'un récit "écrit d'une traite" et sans révision, ce qui expliquerait ce changement. La question reste ouverte.
Crédit photo http://500px.com/robmutch
IP IP Noté
denis76
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 21 janvier 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 6872
Citer denis76 Réponsebullet Envoyé : 16 avril 2016 à 04:29
" De mon côté, j'ai apprécié que le style soit brut, parce qu'il apportait de l'authenticité à l'histoire."
J'ai le même sentiment.
IP IP Noté
<< Précédent Page  de 3
Répondre Nouveau sujet
Version imprimable Version imprimable

Aller au Forum
Vous ne pouvez pas écrire un nouveau sujet dans ce Forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce Forum
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce Forum

Bulletin Board Software by Web Wiz Forums version 8.03
Copyright ©2001-2006 Web Wiz Guide

Cette page a été affichée en 0.125 secondes.