Sujets actifsSujets actifs  Liste des membresListe des membres  CalendrierCalendrier  Rechercher dans le ForumRechercher  AideAide
  InscriptionInscription  ConnexionConnexion

Lectures communes du Forum
 Le forum du Guide - Critiques de livres : Littérature : Lectures communes du Forum
Icône du message Sujet: Brida de Paulo Coelho Répondre Nouveau sujet
<< Précédent Page  de 4 Suivant >>
Auteur Message
Úrsula Iguarán
Orateur
Orateur
Image
Depuis le: 29 août 2013
Pays:
France
Status actuel: Inactif
Messages: 158
Citer Úrsula Iguarán Réponsebullet Envoyé : 28 mai 2015 à 09:49
Fini la semaine dernière déjà mais je n'ai pas eu le temps de passer par ici.
Je viens de lire vos critiques et je crois que je vais être du même avis que la majorité: quel ennui!


Je n'ai jamais lu Coelho, pour moi c'est l'Alchimiste et des thèmes philosophico-spirituels. Même si j'en ai toujours entendu du bien, je me suis toujours arrêtée sur le thème pour lequel je suis très hermétique.
Pour la lecture commune, j'ai fait l'effort de le lire jusqu'au bout, mais pas avec plaisir.

Au début quand j'ai vu que l'intrigue se passait en Irlande et à Dublin, j'étais super contente. Au final l'histoire aurait pu se passer au Brésil ou au Japon ça n'aurait rien changé. Donc ma première question: pourquoi l'Irlande? pourquoi ne pas utiliser toute l'Histoire de ce pays, les légendes (les petits leprechauns!)? J'ai trouvé ce livre est assez froid, il n'y a pas de décor, pas d'ambiance... dommage

J'ai trouvé un peu gros l'approche de Brida et Wicca: un simple échange maladroit dans la bouquinerie et hop elle se retrouve dans son salon et devient son élève.

Je suis bien d'accord avec Errant2: un peu de théorie par-ci, de la pratique par-là mais rien sur ses motivations, sur l'origine de sa quête (quand est-ce que ça lui a pris? pourquoi?)
L'histoire commence par une rencontre à Lourdes mais pourquoi??! on bascule de suite dans sa jeunesse et le début de sa quête mais comment elle se retrouve là-bas? pourquoi elle rencontre le narrateur?? pourquoi elle lui raconte son histoire?

La seule partie qui a éveillée ma curiosité est la partie où Brida fait son expérience de vie antérieure. J'ai adoré l'idée, mais malheureusement je n'ai pas compris ce que ça apportait à l'intrigue. On aurait pu vivre d'autres expériences, découvrir d'autres vies antérieures, à différentes époques et comprendre sa quête d'aujourd'hui... mais non.

J'avoue que je me suis forcée à lire ce livre jusqu'au bout, donc j'y suis allée un peu en diagonale à la fin (comme Grominou, un King m'attendait )

Au final, je n'ai pas adhéré au thème, je me suis ennuyée avec le style et l'histoire. Le seul point positif: il se lit facilement et j'ai donc pu passer à un autre bouquin rapidement!

Je me permets de mettre des étoiles quand même:

"Chloé avait les lèvres rouges, les cheveux bruns, l'air heureux et sa robe n'y était pour rien"
IP IP Noté
Úrsula Iguarán
Orateur
Orateur
Image
Depuis le: 29 août 2013
Pays:
France
Status actuel: Inactif
Messages: 158
Citer Úrsula Iguarán Réponsebullet Envoyé : 28 mai 2015 à 10:08
Message posté par denis76


"Les Dons peuvent être éveillés n'importe où" (Brida O'Fern)

"Cependant, contrairement à un édifice, le jardin ne s'arrête jamais de pousser. Et en même temps qu'il exige l'attention du jardinier, il lui permet aussi de vivre sa vie telle une grande aventure." (prologue)


D'autres belles phrases...EN BLANC !

"Les sources, les forêts, les montagnes parlent aux hommes : plus tu te connaitras, plus tu comprendras le monde." (Wicca)"Et cette confiance s'appelait foi." (Brida)"Les femmes, en général recherchent l'Autre Partie, les hommes le pouvoir." (Wicca)"Il faut être humble pour apprendre." (Wicca)"Que personne ne fonde son orgueil sur les hommes." (Paul)"N'aies jamais honte. Accepte ce que la vie t'offre." (Paul)"Il fallait apprendre aux gens à être leur propre professeur." (Le magicien de Folk)"Tu as affronté ton chemin, Brida. Peu de gens en ont le courage, ils préfèrent suivre un chemin qui n'est pas le leur." (le magicien de Folk)[COLOR=white]


Désolée, mais pour moi c'est un bon échantillonnage de ce que je ne comprends pas!

"Les sources, les forêts, les montagnes parlent aux hommes : plus tu te connaîtras, plus tu comprendras le monde." (Wicca)
Très bel exemple de phrase que je ne comprends pas: quel est le rapport entre la première partie de la phrase et la deuxième?
Et je ne suis pas d'accord avec le "comprends toi d'abord pour comprendre le monde".
"Chloé avait les lèvres rouges, les cheveux bruns, l'air heureux et sa robe n'y était pour rien"
IP IP Noté
denis76
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 21 janvier 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 6872
Citer denis76 Réponsebullet Envoyé : 28 mai 2015 à 12:58
Tu poses de bonnes questions, Ursula.

C'est vrai que le livre est ennuyeux. Il aurait peut être dû le faire se dérouler dans son pays natal.

Je crois que toutes ces phrases, belles pour moi, mais que tu ne comprends pas, sont de la philosophie.
Je ne sais pas si tu comprendrais mon ressenti sur ces phrases, car je n'ai peut être pas les bons mots pour les expliquer, ou du moins expliquer les phrases par rapport à mon vécu.
IP IP Noté
Úrsula Iguarán
Orateur
Orateur
Image
Depuis le: 29 août 2013
Pays:
France
Status actuel: Inactif
Messages: 158
Citer Úrsula Iguarán Réponsebullet Envoyé : 29 mai 2015 à 03:16
Message posté par denis76


Je crois que toutes ces phrases, belles pour moi, mais que tu ne comprends pas, sont de la philosophie.


Ah ben voilà, bonne réponse!
Je suis peut-être trop cartésienne ou fermée, mais la philosophie et moi ça a toujours fait 2.
"Chloé avait les lèvres rouges, les cheveux bruns, l'air heureux et sa robe n'y était pour rien"
IP IP Noté
denis76
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 21 janvier 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 6872
Citer denis76 Réponsebullet Envoyé : 29 mai 2015 à 10:35
Ah
IP IP Noté
Muffin
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 14 août 2009 Status actuel: Inactif
Messages: 2043
Citer Muffin Réponsebullet Envoyé : 12 juin 2015 à 09:26
Après 23 pages, je vous annonce que ne ferai pas plus d'efforts pour continuer ce livre. Je ne persiste pas plus que ça, si je le fais je vais passer un mois à l'éviter au lieu de lire autre chose. D'autant plus que j'ai feuilleté les pages suivantes et ça n'a pas l'air de s'arranger. Il est ennuyeux à mourir, et le style d'écriture qui se veut mystique et subtil ne l'est PAS DU TOUT, Coelho brasse du vide. Un roman qui ne se contruit sur rien du tout : rien de concret (ce qui est certainement voulu) et rien de profond (certainement un peu moins voulu). Il plane en l'air comme un ballon qu'on veut éclater. Un navet comme je n'en avais pas vus depuis longtemps, je le mets à mon prochain vide-grenier. Allez, au suivant, sans rancunes.
Crédit photo http://500px.com/robmutch
IP IP Noté
Taffy
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 19 mars 2012 Status actuel: Inactif
Messages: 3617
Citer Taffy Réponsebullet Envoyé : 12 juin 2015 à 10:44
As-tu lu l'alchimiste muffin?
si non, essaie-le tu aura probablement une meilleur opinion de l'auteur.
Mais comme je l'ai dit, paulo semble être auteur d'un seul livre, l'alchimiste.

Essayer véronica décide de mourir et j'ai abandonné au bout de 50 pages. C'est mal écrit et vraiemnt pas très bon. Contrairement à l'alchimiste.

Brida ne me tente pas du tout!
IP IP Noté
Muffin
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 14 août 2009 Status actuel: Inactif
Messages: 2043
Citer Muffin Réponsebullet Envoyé : 12 juin 2015 à 11:09
Non je ne l'ai pas lu... oui tu sais il y a des auteurs comme ça à qui ça arrive. Il faut voir, peut-être que j'y jetterai un oeil.
Crédit photo http://500px.com/robmutch
IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7625
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 19 juin 2015 à 14:38
CRITIQUE



Avant de commencer le narrateur nous dit : « Nous nous retrouvions tous les soirs dans un café à Lourdes. Moi, pèlerin du Chemin sacré de Rome, je devais marcher des jours en quête de mon Don. Elle, Brida O’Fern, contrôlait une partie déterminée de ce chemin.» (…)

Un narrateur raconte la quête et la recherche d’une jeune femme, Brida, qui cherche à se connaître et à comprendre sa place dans l’univers.
Une jeune et jolie Irlandaise en quête de mysticisme. Intriguée et voulant apprendre la magie, prend pour guide un homme d’âge mûr vivant en ermite que l’on appelle le Magicien.
Cet enchanteur secondé d’une sorcière l’initient aux rites du Soleil et de la Lune. Une magie où l’essence du divin semble planer.
«Je veux apprendre la magie», déclara la jeune fille.
Le Magicien la regarda. Jean délavé, T-shirt, et cet air de défi que prennent toujours les timides quand ils ne le devraient pas.
«Je dois être deux fois plus âgé qu’elle», pensa-t-il. Et, malgré cela, il savait qu’il se trouvait devant son Autre Partie. »(…)



Un livre qui prêche la Bonne Parole? Un conte philosophique? Prêchi-prêcha et tralalère!

Je suis plutôt du genre réfractaire aux leçons de vie. Celles qui foisonnent dans ce texte de Paulo Coelho, ne m’ont à prime abord pas parues trop envahissantes, se prenant agréablement bien un premier temps, tout en douceur, mais la lune de miel fut de courte durée.

J’ai réalisé en cours de route que pour me rendre au bout de cette lecture, je devais l’aborder d’un autre point de vue. J’ai donc pris ce récit sur une facette plus commerciale et littéraire, dans l’esprit « fantasy ». J’avais bien tenté de prendre le tout à petites doses, un peu à l’image de séance de méditation, de visualisation d’une quête non pas religieuse, mais d’ouverture d’esprit sur l’âme, ou une quête de paix de l’esprit tout simplement. En fait, tous des trucs qui ne me ressemblent pas. Voilà!
Comme ça ne colle pas tellement avec moi et __ heureusement pour moi _ le livre n’était pas trop volumineux.

Mais j’ai fait mes devoirs. J’ai voulu faire les choses sérieusement et pris un tas de notes. Je n’en ai pas gardé grand-chose, mais je me suis questionnée sur des détails de l’histoire. Peut-être pour me donner bonne conscience et montrer ma bonne volonté d’avoir tout tenté pour apprécier et amadouer cette lecture.
     Pourquoi les saisons? Première partie, Été et Automne. Seconde partie, Hiver et printemps.
Je n’ai pas saisi la raison. Selon moi la quête première aurait due se passer durant l’hiver, pour semer en printemps et laisser poindre un début de connaissance si on voulait suivre les saisons. L’été, lui aurait bien servi à laisser pousser toutes ces compréhensions, intuitions et apprentissages pour l’apothéose d’automne ou l’esprit pourrait tout engranger pour le reste de ces jours. Ça c’est ma version et pas celle de l’auteur. Je n’ai pas trop compris.

     Pourquoi ce décor? Pourquoi Dublin? Pourquoi l’auteur a-t-il choisi cette ville pour son récit? Là c’est plus facile. Probablement parce que l’Irlande est bien connue pour son côté surnaturel d’êtres magiques peuplant leurs forêts. Pour ces fées et sorcières, druides et farfadets qui peuplent leurs légendes. Mais ça amène d’autres questions sur le sens réel du livre. Roman? Conte philosophique? Récit pour quête spirituelle ou formation de l’esprit?

Tout s’entremêle dans l’histoire : La magie, le mysticisme, la vie moderne, les gens ordinaires, la philosophie, la religion, les rites païens.
Quel est le sens à donner à cette histoire? Quel en est le but?
Faire un pont entre la magie et la religion? Enseigner à faire le ménage dans notre être intérieur? Comprendre qu’il faut chercher à se débarrasser du négativisme, de toute chose qui ne nous apporte aucun bien? Et du coup, autant pointer tout autre élément positif qui nous rappelle de bons souvenirs, de bons moments qui respire le bonheur.
Et une partie de tout ça est contée à l’image d’une personne faisant le ménage de son garde-robe. (!)

Bref, vous comprendrez que je n’ai pas été sous le charme de ce récit mystico-religieux. Les raisons de Brida m’ont semblé bien légères ou obscures _ c’est selon notre perception _ pour entreprendre sa quête magique.
Je peux même admettre que probablement, il peut s’agir d’une poésie que je n’ai pas comprise, ou d’un manque de spiritualité ou de sensibilité qui m’empêche de voir le sens réel de l’histoire. Mais je ne peux donner plus de deux étoiles à une histoire où je n’ai pratiquement eu aucun plaisir.







*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7625
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 19 juin 2015 à 14:40

Je n'ai plus le temps pour tout de suite, mais je vais repasser pour tout lire et commenter.



*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
Grominou2
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 04 octobre 2006 Status actuel: Inactif
Messages: 13546
Citer Grominou2 Réponsebullet Envoyé : 19 juin 2015 à 14:47
Une chance que Muffin l'a elle aussi abandonnée sinon je me sentirais lâche!
Grominou

Mon blogue de lecture: http://jai-lu.blogspot.ca
IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7625
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 20 juin 2015 à 06:17

Comme vous pouvez le voir, j'ai changé la couleur des textes en blanc et les ai passé au bleu.
Plus facile et agréable à lire maintenant que la retardataire (moi-même) a finalement rendu son appréciation du bouquin.



Message posté par Grominou2

Une chance que Muffin l'a elle aussi abandonnée sinon je me sentirais lâche!


Je serais bien la dernière à vous en blâmer.
C'est un problème chez-moi de vivre un abandon comme un échec. Je me rendrais pourtant la vie plus agréable. Si ce livre avait été plus volumineux, je veux croire que je l'aurais laissé tomber.

Message posté par denis76

...

Mais, comme d'autres contes de Coelho, celui-ci n'est pas daté, car le conte est intemporel.


Le style est clair, et Coelho nous écrit des phrases merveilleuses, comme d'habitude :


...

[QUOTE=denis76] ...

Mais, comme d'autres contes de Coelho, celui-ci n'est pas daté, car le conte est intemporel.


Le style est clair, et Coelho nous écrit des phrases merveilleuses, comme d'habitude :


...



De belles phrases... Pour moi, ça ressemble plus à un amalgame de phrases clichés, mises pour faire une histoire jolie et donner l'illusion de profondeur.

J'en reviens tout le temps au pourquoi.
J'ai l'impression que cette histoire est vide de sens réel. Qu'il n'existe pas. Que toutes ces belles phrases ne sont mises là que pour faire illusion.

Je crois que chacun peut y puiser une ou deux phrases cliché qui semblent lui parler en se rattachant à ses propres souvenirs, s'il le désire. Alors tout revient à notre propre sensibilité ou ouverture d'esprit.
Le mien est malheureusement un peu obtus.

Mais en même temps, je me dis que moi aussi c'est mon vécu qui me parle un peu en ce sens peut-être.
Ayant eu un papa très porté sur ce domaine un peu mystico-spirituel, pour que je fuis dans l'autre sens tout ce qui m'apparaît un peu "space".



Pour en revenir à l'histoire qui nous occupe... pourquoi entremêler les rites païens, à ce qui semble être la pensée religieuse et catholique? Un peu chaotique le récit.

J'ai l'impression que l'auteur "surfe" sur une vague pseudo profonde nouvel âge, et qu'il essaie de brosser une jolie histoire dans le style philosophique qui lui a valu beaucoup de succès, si on pense à L'Alchimiste.

Je ne suis pas d'accord Denis pour dire que c'est un roman d'atmosphère. Car jamais l'essence même du récit ne nous transporte. Même toi qui es touché par les mots, l'histoire te paraît longue.
Aucune vie ou couleur réelle ne transparaît dans cette histoire. On ne ressens rien à cette lecture. On est pas touché par le vécu du personnage. On ne le sens pas cet univers un peu mystique ou l'auteur veut nous amener. Moi je n'ai rien senti du tout!



*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7625
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 20 juin 2015 à 06:28
Message posté par Errant2

...

Premier agacement de taille: les redites interminables. Il faudrait compter combien de fois "la Tradition du soleil, "La Tradition de la Lune" et "le pont entre le visible et l'invisible" reviennent dans ce court roman. Plutôt que d'esquisser un univers magique/fantastique un peu imagé, ou cohérent, l'auteur se borne à plaquer des termes un peu ésotériques et vogue la galère. Ensuite la supposé quête de Brida se résume à la fréquentation de deux maîtres et quelques exercices: peu de gradation, encore moins d'introspection. Quant à ses motivations réelles, allez savoir. Ses interactions avec l'un et l'autres sont puériles et l'ensemble des personnages me sont apparus trop peu développés. Au global j'ai trouvé le tout absolument pas crédible, superficiel et cela a été une énorme déception pour un auteur tout de même réputé...



Les redites pour faire du remplissage. C’est ce qui arrive si une histoire est pauvre et mal étoffée.
J’ai tenté de me mettre en mode lecture féérique ou magique. De ressentir un peu de cet atmosphère, mais il n’y a rien dans ce livre qui mis à part comme tu le dis quelques termes ésotériques, pour créer un tel état d’esprit chez le lecteur.

Je pense comme toi. On ne sent pas la quête et la raison de cette quête chez le personnage. Le tout peu crédible et puéril?! C’est exactement ça. Un texte qui aurait pu être de la main d’un débutant, mais qui ne se pardonne pas d’être servi par un auteur reconnu.



Message posté par denis76

Vos réactions me surprennent ! C'est vrai que...



Vos réactions me surprennent ! C'est vrai que l'histoire n'est pas accrocheuse, mais il y a des phrases délicieuses. Vous êtes peut être plus attachés à l'histoire qu'au style ? Coelho est un auteur mondialement connu, et ce qui m'intrigue, c'est pourquoi ? C'est vrai que ce ne sont pas des contes au sens où >Perrault les expriment, mais je trouve qu'il y a quand même une belle symbolique !




Comme je disais déjà, peut-être ta sensibilité plus le respect que t'inspire l'auteur font que tu ne peux pas rejeter un texte de sa main.

J'ai lu en 2007, L'Alchimiste que j'avais vraiment aimé, moi qui est en général un peu réfractaire au genre philosophique.
Je ne veux pas trop me répéter (même si je le fais), mais voilà, je n'ai rien senti de profond dans ce récit.



*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7625
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 20 juin 2015 à 06:38
Message posté par Grominou2

Jamais lu L'Alchimiste, j'hésite... Je l'avais même déjà inscrit sur ma liste sur la recommandation de quelqu'un, puis après quelques années sans me décider je l'ai barré!


Je crois que tu aimerais L'Alchimiste.
Si moi, il est arrivé à me toucher!

Tente le coup, il n'est pas très long et je crois vraiment que tu aimeras.


Message posté par Úrsula Iguarán




Je n'ai jamais lu Coelho, pour moi c'est l'Alchimiste et des thèmes philosophico-spirituels. Même si j'en ai toujours entendu du bien, je me suis toujours arrêtée sur le thème pour lequel je suis très hermétique.
Pour la lecture commune, j'ai fait l'effort de le lire jusqu'au bout, mais pas avec plaisir.


Ursula, as-tu déjà lu Le Petit Prince de Saint-Exupéry?
Je suis comme toi. J’ai l’esprit assez hermétique à tout ce qui est trop philosophie. Du moins, à ce qui semble vouloir me faire la leçon, et pourtant j’ai aimé L’Alchimiste.
Je ne suis pas le public cible pour cet auteur, mais je suis contente d’avoir lu ce conte qui a fait sa renommée, et je suis maintenant convaincue qu’il va demeurer le seul récit que je lirai jamais de Paulo Coelho.

Message posté par Úrsula Iguarán




Au début quand j'ai vu que l'intrigue se passait en Irlande et à Dublin, j'étais super contente. Au final l'histoire aurait pu se passer au Brésil ou au Japon ça n'aurait rien changé. Donc ma première question: pourquoi l'Irlande? pourquoi ne pas utiliser toute l'Histoire de ce pays, les légendes (les petits leprechauns!)? J'ai trouvé ce livre est assez froid, il n'y a pas de décor, pas d'ambiance... dommage


Il semble que l’on est eu le même cheminement pour le même aboutissement.


Message posté par Úrsula Iguarán




Je me permets de mettre des étoiles quand même:



J’en ai mis deux. Peut-être que je me suis laissée emporter par la renommée de l’auteur.
Une pour les jolies phrases et une par respect pour L’Achimiste.






*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
Grominou2
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 04 octobre 2006 Status actuel: Inactif
Messages: 13546
Citer Grominou2 Réponsebullet Envoyé : 20 juin 2015 à 12:23
Peut-être qu'un jour je suivrai votre conseil de lire L'Alchimiste, *Ça*, Denis, .Taffy... Mais pas tout de .suite! «Celui qui s'est brûlé sur sa soupe souffle sur son yaourt» (proverbe arménien, équivalent de notre «chat échaudé craint l'eau froide»)!

Comme toi *Ça* j'ai tenté de me mettre en mode «lecture de contes» au début du récit, mais l'écriture est tellement terne, terre-à-terre, que cela n'a pas fonctionné.

Suis-je la seule à avoir cru comprendre qu'il racontait vraiment l'histoire d'une femme qu'il a rencontré? C'est ce qu'il nous dit en intro. Il n'avait donc pas le choix de situer son roman en Irlande si la femme en question vient de là.
Grominou

Mon blogue de lecture: http://jai-lu.blogspot.ca
IP IP Noté
Errant2
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 18 avril 2014
Pays:
Canada
Status actuel: Inactif
Messages: 899
Citer Errant2 Réponsebullet Envoyé : 20 juin 2015 à 14:43
Message posté par Grominou2


Suis-je la seule à avoir cru comprendre qu'il racontait vraiment l'histoire d'une femme qu'il a rencontré? C'est ce qu'il nous dit en intro. Il n'avait donc pas le choix de situer son roman en Irlande si la femme en question vient de là.


Honnêtement je crois que c'est comme le reste: de la bouillie pour les chats! Mais je suis peut-être de mauvaise foi, laissons-lui le bénéfice du doute...

Hé oui, je lirai éventuellement L'Alchimiste, avec un faible espoir de réconciliation...
Tant qu'on a pas aimé un animal, une partie de l'âme... reste endormie - Anatole France
IP IP Noté
Úrsula Iguarán
Orateur
Orateur
Image
Depuis le: 29 août 2013
Pays:
France
Status actuel: Inactif
Messages: 158
Citer Úrsula Iguarán Réponsebullet Envoyé : 21 juin 2015 à 03:17
Merci * Ça *, je te suis sur tous tes commentaires!

Un jour je sais que je lirai l'Alchimiste, c'est un roman qui a eu beaucoup de succès et de bonnes critiques.
* Ça *, je n'ai jamais lu le Petit Prince non plus, c'est vraiment un roman similaire à l'Alchimiste?



[QUOTE=Grominou2]
Suis-je la seule à avoir cru comprendre qu'il racontait vraiment l'histoire d'une femme qu'il a rencontré? C'est ce qu'il nous dit en intro. Il n'avait donc pas le choix de situer son roman en Irlande si la femme en question vient de là./QUOTE]

Si, c'est bien ce qu'il dit en intro, mais pourquoi le préciser si ça n'apporte rien à l'histoire?
"Chloé avait les lèvres rouges, les cheveux bruns, l'air heureux et sa robe n'y était pour rien"
IP IP Noté
Muffin
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 14 août 2009 Status actuel: Inactif
Messages: 2043
Citer Muffin Réponsebullet Envoyé : 21 juin 2015 à 09:56
Message posté par Grominou2

Une chance que Muffin l'a elle aussi abandonnée sinon je me sentirais lâche!

Je suis là Grominou, et je regrette absolument pas !
Crédit photo http://500px.com/robmutch
IP IP Noté
denis76
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 21 janvier 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 6872
Citer denis76 Réponsebullet Envoyé : 21 juin 2015 à 14:28
Bon, je vois que vous vous êtes défoulés !

J'espère que ça vous fait du bien !

J'aimerai que Lord lise "Brida" !
Ce ne sera pas long, Lord, et tu nous diras vite si certaines phrases sont délicieuses ou non.

Je préfère "Le petit Prince" à l'Alchimiste.
En fait Le Petit Prince est un de mes livres préférés. Il faudra que je lise plus de St Ex !
IP IP Noté
Taffy
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 19 mars 2012 Status actuel: Inactif
Messages: 3617
Citer Taffy Réponsebullet Envoyé : 21 juin 2015 à 15:52
Denis, seul contre tous!
IP IP Noté
<< Précédent Page  de 4 Suivant >>
Répondre Nouveau sujet
Version imprimable Version imprimable

Aller au Forum
Vous ne pouvez pas écrire un nouveau sujet dans ce Forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce Forum
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce Forum

Bulletin Board Software by Web Wiz Forums version 8.03
Copyright ©2001-2006 Web Wiz Guide

Cette page a été affichée en 0.148 secondes.