Sujets actifsSujets actifs  Liste des membresListe des membres  CalendrierCalendrier  Rechercher dans le ForumRechercher  AideAide
  InscriptionInscription  ConnexionConnexion

Lectures communes du Forum
 Le forum du Guide - Critiques de livres : Littérature : Lectures communes du Forum
Icône du message Sujet: Nikolski, de Nicolas Dickner Répondre Nouveau sujet
<< Précédent Page  de 2
Auteur Message
Muffin
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 14 août 2009 Status actuel: Inactif
Messages: 2043
Citer Muffin Réponsebullet Envoyé : 05 mars 2015 à 12:37
Oui, on sait que le père du narrateur vient de Nikolski, mais c'est tout. Il y a aussi le collier du narrateur, mais il finit par le perdre, nous éloignant un peu plus de la quête des origines... Dickner brouille les pistes !
Crédit photo http://500px.com/robmutch
IP IP Noté
denis76
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 21 janvier 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 6721
Citer denis76 Réponsebullet Envoyé : 06 mars 2015 à 02:54
Exact ! C'est dommage, il aurait pu faire mieux avec la belle intrigue du départ !
IP IP Noté
Errant2
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 18 avril 2014
Pays:
Canada
Status actuel: Inactif
Messages: 889
Citer Errant2 Réponsebullet Envoyé : 06 mars 2015 à 05:25
Message posté par Muffin

Dickner brouille les pistes !


Ou bien il s'embrouille lui-même dans son récit... (méchant, excusez-la!)
Tant qu'on a pas aimé un animal, une partie de l'âme... reste endormie - Anatole France
IP IP Noté
Muffin
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 14 août 2009 Status actuel: Inactif
Messages: 2043
Citer Muffin Réponsebullet Envoyé : 07 mars 2015 à 01:16
Peut-être que son envie de marginalité l'a perdu. On voit bien qu'il ne veut pas écrire un roman classique avec intrigue et happy ending, soit. C'est tout à fait réalisable. Mais je pense que Dickner n'a pas relevé le défi : sans ligne directrice, il perd ses lecteurs en cours de route.
Crédit photo http://500px.com/robmutch
IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7619
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 11 mars 2015 à 08:48

NIKOLSKI - NICOLAS DICKNER


Lu en 2007 pour une première fois, ce fut donc une relecture sept ans plus tard, très curieuse de voir si ma perception du livre serait bien différente.

Je pose tout d’abord mon avis sur "la chose", avis tiré du classeur 2007, sans retouche.
Vous verrez que le thème en couverture des poissons retournant à la source m’avait quelque peu inspiré.


Je ne fréquente pas les salons du livre ni les cercles littéraires. Je ne suis donc pas très au fait des sorties d’œuvres québécoises. Ne me demandez pas où je suis allée pêcher la référence de ce bouquin. Je ne me souviens pas, mais c’est dans ma vague « littérature québécoise », que j’ai opté pour cette traversée.
Lecture rafraîchissante qui coule comme un ruisseau racoleur. L’eau étant un élément important de ce conte moderne, qui se lit tout doucement et qui nous charme en nous guidant dans un voyage à travers les destins croisés des trois personnages.
Trois destinées liées à divers degrés qui vivent et espèrent différemment, et dont on se surprend à se demander et même à souhaiter, que leurs chemins ne fassent pas que s’entrecroiser.
Le monde est si petit et en même temps si vaste !
La couverture bien spéciale est à l’image du récit. Trois protagonistes comme trois poissons qui se laissent porter par l’onde de la vie, ou, qui s’échinent à retrouver le fil de leur origine.
Un roman frais, nouveau, au style épuré.
Une excellente lecture pour la belle saison.



J’ai relu avec grand plaisir ce roman de Nicolas Dickner. L’écriture m’a paru toute jeune, fraîche et délurée. Il faut dire que je sortais de quelques lectures beaucoup plus sombres et gothiques. Donc très heureuse et bien disposée à me retrouver dans un environnement bien moderne et léger.

Au fil de cette seconde lecture, je réalisais le peu de souvenirs que j’avais gardé de la première fois.
Mis à part la quête des trois personnages dont je me souvenais, je découvrais avec un œil nouveau cette histoire.

Un traitement léger d’un sujet qui aurait énormément gagné à plus d’amour de la part de l’auteur. Aucun des vécus des personnages n’a semblé lui inspiré suffisamment d’intérêt, pour ainsi se mériter plus d’attention et de précision.
Résultat au final __ l’impression d’un manque d’aboutissement qui fait qu’on ne s’attache pas vraiment, et même du tout, aux personnages. Pour ma part, dans le cas de deux d’entre eux du moins.

On lit le récit dans le même état d’esprit comme on le ferait à la lecture de faits divers d’un quotidien. Pas de réelle émotion.
Une intrigue qui ne lève pas. D’ailleurs, je n’ai pas senti de réelle curiosité de connaître le lien qui unissait les trois jeunes. Mais ça pouvait fortement être dû au fait que c’était une récidive cette lecture, dans mon cas.
Que du relief. Pas trop de profondeur, afin que le tout soit bien léger qui en fait une lecture agréable et rafraîchissante pour les vacances.
Et si ça avait été le but recherché par Nicolas Dickner?

À ma première lecture, je n’avais pas donné de pointage, mais en relisant mes notes, ça devait bien s'être mérité un 3,5 sur 5.
Après cette seconde lecture, je lui accorde plutôt un trois étoiles.





*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7619
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 11 mars 2015 à 08:54
Message posté par denis76

Bon, fini ! J'ai bien aimé !

J'en raconte le moins possible :

MES IMPRESSIONS :
Le grain de folie de l'aventure contamine plus ou moins tous les personnages qui descendent d'Herménégide Doucette, le pirate ! Nous parcourons donc le Canada, et un peu le Venezuela.
Ce qui m'a intéressé dans cette histoire, c'est le scénario subtil où des gens de la même famille se croisent sans se connaître, ni s'identifier et comprendre qu'ils sont de la même famille !
C'est super bien parti pendant 200 pages ! Par contre, je n'ai pas aimé après, cela me semble confus, et la fin manque de soin. Je pense que Dickner aurait dû faire 200 pages au lieu de 298. La "balade" du livre sans visage aurait pu être mieux exploitée.







Je suis en partie d'accord avec toi, sauf pour ce qui est de réduire le nombre de pages.
J'ai trouvé que l'auteur ne s'était pas forcé. Il n'a pas du souffrir beaucoup à l'écriture à mon avis.

Pas assez étoffé. Gros manque de profondeur de la fiction pour en faire un récit intrigant intéressant.
Mais probablement suffisant pour un livre de vacances au bord de l'eau.


*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7619
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 11 mars 2015 à 09:00
Message posté par Errant2

Bon, je l'ai fini; pas vraiment emballé!

Au total j'ai un avis vraiment très partagé sur cette lecture. D'abord la plume m'a séduit. L'auteur a une façon bien particulière d'aborder les choses; à cet égard le paragraphe sur la paternité (p 229) est une perle en soi. Ensuite le ton général, genre moquerie insouciante, en fait une lecture légère, vraiment facile. On ne peut nier non plus l'originalité de ses personnages.

Par contre j'ai trouvé le début très décousu et d'un intérêt vraiment relatif... Même si vers la deuxième moitié l'histoire prend corps, c'est un peu tard. On comprend aussi le désabusement des trois personnages, mais j'aurais aimé qu'il y ait plus de chair autour de leurs quêtes. Et pourquoi les faire se rencontrer s'ils n'interagissent pas?





Maintenant que tu le dis, c'est vrai que le début apparaît décousu. Par contre, j'avais un certain intérêt à trouver le fil de l'histoire. Et tout comme toi, je déplore le manque de chair autour de leurs quêtes et sur les personnages même en fin de récit.
Un peu frustrant en tant que lectrice dont le coeur ne demande qu'à être émue par leurs rencontres, mais a-t-on besoin d'un "happy end" absolument.
Il aurait pu être partiel et j'aurais été heureuse. Pour au moins un des personnages, savoir réellement où sa quête l'a mené et si ça valu la peine.






*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7619
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 11 mars 2015 à 09:06
Message posté par Úrsula Iguarán

...


Au final vous allez peut-être me pendre pour une idiote, mais je crois que je n'ai pas saisi le sens de ce livre?
Bah oui parce qu'au final ils cherchent quoi?



Donc livre agréable à lire mais je suis restée un peu sur ma faim! Je lui mets la moyenne:



Tu vois pour moi c'est clair que chacun cherche ses racines pour s'ancrer quelque part et se sentir vraiment à sa place. Un besoin d'affiliation pour sentir partie d'un tout familial.
Un orphelin ne veut-il pas un jour tout savoir de ces origines familiales? C'est tout comme pour eux.





*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7619
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 11 mars 2015 à 09:11
Message posté par Grominou2

Ils cherchent quoi? Peut-être leurs racines, leurs origines?

C'est drôle, nous sommes plusieurs à avoir moins aimé une partie du livre,mais pas la même! Moi c'est plus le milieu, ou environ au 4/5e pour être plus précise!

Je vous mets un copier collé de mon blogue:

J'aime beaucoup la plume de Nicolas Dickner et c'est avec joie que je l'ai retrouvée. Même son petit côté pédant m'amuse et me réjouit! Qui d'autre que lui peut s'en tirer avec des expressions comme «un regard de sélacien»?   


Dans ce roman, on suit les péripéties vécues par trois jeunes gens qui habitent le même quartier de Montréal, celui du marché Jean-Talon (que je connais bien, ce qui ajoute au plaisir!) dont les destins s'entrecroisent sans vraiment se rencontrer et sont marqués par des thèmes aussi divers que ceux de l'archéologie, des poissons et monstres marins, des cartes routières et guides de voyage, des pirates (informatiques ou pas)... Sans oublier les livres, de Bob Morane à Moby Dick en passant par un mystérieux bouquin sans couverture.

Seul bémol, j'ai ressenti au milieu du livre une certaine lassitude, un certain flottement. Les personnages constamment maussades me tombaient un peu sur les nerfs et je ne voyais pas trop où Dickner voulait nous mener. Heureusement, cela n'a duré qu'une cinquantaine de page (et non quatre cents comme dans
The Goldfinch de Donna Tartt!) et je garderai finalement un bon souvenir de ce bouquin, même s'il n'est pas mon préféré de l'auteur.



Ça m'a fait sourire. J'ai aimé cette recherche dans le vocabulaire. La partie que j'ai moins aimé, vers la fin quand j'ai vu que je resterais sur mon appétit dans savoir plus vers quoi tendait leurs avenirs.





*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7619
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 11 mars 2015 à 09:20
Message posté par Muffin

...



Ce que l'on doit comprendre de ce roman ? Peut-être tout simplement, que le chemin est plus important que le but ? Les personnages ne trouvent pas ce qu'ils cherchent, mais autre chose ? Ils ne connaissent pas leurs lien de parenté, et pourtant c'est en cherchant ces liens qu'ils se rencontrent...
-------------


Ils se croisent sans se rencontrer. L'échange que le bouquiniste (narrateur sans nom) et l'aspirante pirate ont, ne mérite pas pour moi le terme de rencontre. Ils échangent tout au plus quelques phrases banales et quelques coup d'oeil qui font espérer un échange plus étoffé. Mais le lecteur reste Gros-Jean comme devant!

Je ne comprends pas pourquoi le chemin serait plus important que le but. Il faudrait que l'auteur me l'explique.






*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7619
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 11 mars 2015 à 09:23
Message posté par denis76

C'est vrai que le style est fluide, mais que l'histoire est bizarre, et ne mène nulle part, même pas jusqu'à Nikolski !



Ça c'est le pire je trouve. Ne pas savoir si un jour, l'un d'eux ira jusqu'à Nikolski. Ça donnerait du poids à la quête du narrateur au moins.
Au final, à l'image de celle de la couverture, cette histoire finie en queue de poisson.
Vous croyez que ça pourrait être la morale de l'histoire voulue par l'auteur?




*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
denis76
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 21 janvier 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 6721
Citer denis76 Réponsebullet Envoyé : 11 mars 2015 à 11:42
Oui, Martine, on est frustrés !
Morale ? Une morale à cette histoire ? Hum
IP IP Noté
Muffin
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 14 août 2009 Status actuel: Inactif
Messages: 2043
Citer Muffin Réponsebullet Envoyé : 11 mars 2015 à 12:13
Message posté par * Ça *

Ils se croisent sans se rencontrer. L'échange que le bouquiniste (narrateur sans nom) et l'aspirante pirate ont, ne mérite pas pour moi le terme de rencontre. Ils échangent tout au plus quelques phrases banales et quelques coup d'oeil qui font espérer un échange plus étoffé. Mais le lecteur reste Gros-Jean comme devant!

Je ne comprends pas pourquoi le chemin serait plus important que le but. Il faudrait que l'auteur me l'explique.

Le but n'étant pas atteint, j'ose espérer qu'il y a un minimum d'intérêt dans le déroulement. Sinon il faudrait que l'auteur reconnaisse que son bouquin n'a pas d'intérêt du début à la fin. Moi ça me ferait mal au coeur :'D

Quant aux phrases banales dans les dialogues, je pense que c'est un peu la signature de Dickner. Aucun soulèvement, aucun sentiment. Par contre, il nous pousse peut-être à lire entre les lignes. C'est en présence de Joyce que l'auteur perd son compas Nikolski, qu'ils vont tous les deux chercher, en se trempant jusqu'aux os... pour finalement retrouver le livre que Joyce cherchait, au lieu du compas. Je ne trouve pas que cette rencontre soit anodine.
Crédit photo http://500px.com/robmutch
IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7619
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 11 mars 2015 à 12:47

ok. je me souviens. Tu as raison et j'avais oublié.
Je pensais à celle dans la bouquinerie seulement où il comprend qu'elle vole.

Je ne considère pas les phrases comme banales, plutôt le schéma de l'histoire non étoffé. L'auteur n'a pas poussé pour étoffer son texte pour y faire passer de l'émotion plus "tangible", si je puis dire ainsi. Il laisse au lecteur tout le boulot, de s'imaginer plus si ça lui tente. On dirait qu'il s'est contenté de bâtir le canevas sans volonté de finir le tableau.
















*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
Grominou2
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 04 octobre 2006 Status actuel: Inactif
Messages: 13438
Citer Grominou2 Réponsebullet Envoyé : 12 mars 2015 à 12:04
En queue de poisson, elle est bien placée celle-là!

C'est vrai que l'auteur reste assez détaché par rapport à ses personnages, et c'est peut-être pourquoi j'ai eu ce moment d'agacement au milieu du roman. Mais j'ai eu beaucoup de plaisir avec les mots et le style, retrouver toutes les allusions à l'eau, aux poissons, etc. Ainsi, vous avez remarqué que la fournaise dans la cave du narrateur porte l'inscription «Levi Athan, inc»? C'est ce genre de petits détails qui ont rendu cette lecture si sympa pour moi.
Grominou

Mon blogue de lecture: http://jai-lu.blogspot.ca
IP IP Noté
Grominou2
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 04 octobre 2006 Status actuel: Inactif
Messages: 13438
Citer Grominou2 Réponsebullet Envoyé : 12 mars 2015 à 12:06
Message posté par * Ça *




Je ne considère pas les phrases comme banales, plutôt le schéma de l'histoire non étoffé. L'auteur n'a pas poussé pour étoffer son texte pour y faire passer de l'émotion plus "tangible", si je puis dire ainsi. Il laisse au lecteur tout le boulot, de s'imaginer plus si ça lui tente. On dirait qu'il s'est contenté de bâtir le canevas sans volonté de finir le tableau.



Cet aspect m'a plutôt plu, j'aime bien quand on me laisse une marge de manoeuvre sans tout me donner tout cuit dans le bec!
Grominou

Mon blogue de lecture: http://jai-lu.blogspot.ca
IP IP Noté
Claudy
Jaseur
Jaseur

Depuis le: 04 décembre 2014
Pays:
France
Status actuel: Inactif
Messages: 49
Citer Claudy Réponsebullet Envoyé : 30 mars 2015 à 13:16
Bonsoir à toutes et tous !


C'est avec une petite gêne que je viens vers vous ce soir.
En effet, j'ai voulu jouer le jeu ... mais, je me dois d'être honnête, je n'ai pas accroché du tout ...
Je n'ai pas dépassé le second chapitre ...

J'ai mis de côté, je réessaierai ... peut-être le verrai-je différemment ?

Je suis désolée ...
J'adore lire mais si je n'accroche pas, je ne me force pas.
Il faut que je ressente du plaisir dans la lecture et là, ça n'est tout simplement pas ma tasse de thé !

Je vais voir ... celui de l'été aura peut-être davantage de pouvoir sur moi je le souhaite

Je vous embrasse très fort
Je pense bien à vous, même si je me fais rare ...
Je me dis je vais aller sur le forum et puis je fais autre chose et le temps passe ....
Mea Culpa
Ne m'en veuillez pas

Je vous dis @très bientôt les Z'Ami(e)s !


Mes créations http://dyna-galerie-expo.centerblog.net
IP IP Noté
Grominou2
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 04 octobre 2006 Status actuel: Inactif
Messages: 13438
Citer Grominou2 Réponsebullet Envoyé : 30 mars 2015 à 15:31
Allo Claudy! Tu n'as pas à être gênée de ne pas accrocher, c'est un roman assez particulier et d'ailleurs les avis sont très partagés! Peut-être que tu y reviendras et que cela te plaira plus, qui sait?
Grominou

Mon blogue de lecture: http://jai-lu.blogspot.ca
IP IP Noté
denis76
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 21 janvier 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 6721
Citer denis76 Réponsebullet Envoyé : 31 mars 2015 à 13:50
Claudy, moi aussi j'avais du mal avec ce livre au début
IP IP Noté
Claudy
Jaseur
Jaseur

Depuis le: 04 décembre 2014
Pays:
France
Status actuel: Inactif
Messages: 49
Citer Claudy Réponsebullet Envoyé : 17 avril 2015 à 02:53
Grominou, Denis.... voilà qui me rassure !

je le garde sous le coude ... je réessaierai...

Mes créations http://dyna-galerie-expo.centerblog.net
IP IP Noté
<< Précédent Page  de 2
Répondre Nouveau sujet
Version imprimable Version imprimable

Aller au Forum
Vous ne pouvez pas écrire un nouveau sujet dans ce Forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce Forum
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce Forum

Bulletin Board Software by Web Wiz Forums version 8.03
Copyright ©2001-2006 Web Wiz Guide

Cette page a été affichée en 0.156 secondes.