Sujets actifsSujets actifs  Liste des membresListe des membres  CalendrierCalendrier  Rechercher dans le ForumRechercher  AideAide
  InscriptionInscription  ConnexionConnexion

Lectures communes du Forum
 Le forum du Guide - Critiques de livres : Littérature : Lectures communes du Forum
Icône du message Sujet: Le Montespan __ Jean Teulé Répondre Nouveau sujet
Auteur Message
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7619
Citer * Ça * Réponsebullet Sujet: Le Montespan __ Jean Teulé
    Envoyé : 25 février 2010 à 17:16
                               
Auteur : Jean Teulé                              Éditeur : POCKET
Titre :     Le Montespan                         Date de parution : avril 2009
Éditeur : Julliard
Date de parution : avril 2008
Littérature française                         
333 pages
ISBN : 9782260017233 (2260017231)


En 1663, Louis-Henri de Montespan, jeune marquis désargenté, épouse la somptueuse Françoise « Athénaïs » de Rochechouart. Lorsque cette dernière accède à la charge de dame de compagnie de la reine, ses charmes ne tardent pas à éblouir le monarque - à qui nulle femme ne saurait résister. D'époux comblé, le Montespan devient alors la risée des courtisans. Désormais, et jusqu'à la fin de ses jours, il n'aura de cesse de braver l'autorité de Louis XIV et d'exiger de lui qu'il lui rende sa femme. Lorsqu'il apprend son infortune conjugale, le marquis fait repeindre son carrosse en noir et orner le toit du véhicule d'énormes ramures de cerf. La provocation fait scandale mais ne s'arrête pas là. Le roi lui a pris sa femme, qu'à cela ne tienne : il séduira la sienne. Une fois introduit dans la chambre de la reine, seule la laideur repoussante de celle-ci le fera renoncer à ses plans. A force d'impertinences répétées, l'atypique, facétieux et très amoureux marquis échappera de justesse à une tentative d'assassinat, puis sera exilé sur ses terres...



*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
Poulpette
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 30 juillet 2009 Status actuel: Inactif
Messages: 322
Citer Poulpette Réponsebullet Envoyé : 20 mars 2010 à 09:40
On connait l’histoire de La Montespan, favorite de Louis XIV mais rien sur son mari Louis-Henri de Pardaillan, Marquis de Montespan qui refusa d’accepter que le Roi lui enlève sa femme pour en faire sa maîtresse.

L’histoire est bien menée et sympathique bien que dramatique car la vie d’un homme fut ruinée pour les caprices d’un Roi et l’ambition de sa femme. Je n’ai pas aimé l’aspect vulgaire de l’écriture qui alourdit le texte. Cette vulgarité est parfois justifiée pour montrer le contraste entre le raffinement, l’éducation que ces gens se disaient avoir alors qu’ils étaient sales, grossiers guère mieux élevés que les simples paysans mais d’autres fois je pense que l’on pouvait se passer de ce langage.

   
IP IP Noté
denis76
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 21 janvier 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 6721
Citer denis76 Réponsebullet Envoyé : 20 mars 2010 à 10:05
Ca me fait penser à Henri IV et la Conti (Fortune de France).
Henri IV, fou sur ses vieux jours, d'une princesse, la maria à l'homosexuel Conti, pour ne pas fâcher son acerbe épouse Marie de Médicis.
Il pensait pouvoir ainsi en profiter.
Mais Conti, voyant clair dans le jeu du roi, s'échappa en Bade avec sa jolie mariée....rendant le roi fou de rage....
IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7619
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 22 avril 2010 à 08:50
                               
Titre : Le Montespan
Auteur : Jean Teulé                            
Éditeur : POCKET
Février 2009                     
306 pages
ISBN : 9782266186742





Extrait :
« Une odeur de renfermé règne dans le sombre cabinet toulousain seulement éclairé par une bougie devant laquelle l’homme de science contemple l’intérieur de la fiole. À travers le verre fin, la flamme projette sur tous les murs les lueurs flottantes de l’urine du Gascon que le médecin analyse :
   - Vapeurs élevées de la rate et de l’humeur mélancolique dont elles portent les livrées par le chagrin qu’elles impriment. Elles se glissent par les artères au cœur et au poumon où elles excitent des palpitations, des inquiétudes et des étouffements considérables. De là, s’élevant au cerveau, elles y causent agitant les esprits.
   - Ce qui veut dire ?...
   - Vous êtes cuit. »



Mon appréciation
- Humour certain

Comment faire la part des choses. Où s’arrête la réalité et où commence la fiction. Aux us et coutumes des gens de l’époque, on voudrait croire que la fiction l’emporte, mais semble-t-il que ce soit bien là des faits historiques avérés pour la majorité. Quelques uns n’ont toutefois pas été prouvés, tel que l’affaire des poisons, les messes sacrificielles ainsi que la disposition des restes funéraires de la marquise qui font plutôt dans le mauvais goût. Est-ce une pure invention de l’auteur ou autre? Était-ce pour démontrer le mépris face à l’attitude du personnage capricieux et égocentrique qu’était la marquise de Montespan?
D’ailleurs, avis aux cœurs sensibles qui auront bien quelques frissons_ de dégoût ou autre_ à la lecture de certains détails sur l’hygiène de vie, sur les comportements libertins et mentalités des gens de l’époque, qui sont toutefois bien peu de chose, face aux scènes lubriques du Roi et de sa favorite.


Même si la lecture des mœurs de l’époque m’a parfois fait grimacée, elle ne m’a jamais ennuyée. Bien sûr quelques détails légèrement scatologiques avec langage cru, je crois bien, voulu pour bien imager l’époque du récit et traiter le tout de manière légèrement cynique souligner d’un trait gras de temps à autre. Probablement que tout n’est pas entièrement véridiquement avéré, mais ce récit m’a fait connaître des personnages de la capricieuse et précieuse Marquise et son compère le très vindicatif et possessif Marquis de Montespan. Personnellement, j’ai peine à croire que toute cette vindicte du personnage ne soit due qu’à un amour blessé, mais bon ça alimente bien une histoire.





Une BD sur la vie du Marquis de Montespan... ça doit être gaillardement gouailleur !!!



*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
loic
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 17 juillet 2007
Pays:
France
Status actuel: Inactif
Messages: 591
Citer loic Réponsebullet Envoyé : 14 juin 2010 à 05:44
Ce roman m'a laissé plutôt dubitatif.
Si on s'y amuse et qu'on rit même parfois, cette histoire, sautant parfois de nombreuses années entre 2 chapitres, m'a semblé un peu décousu. Le personnage du marquis de Montespan finit par apparaitre grotesque dans son entêtement, surtout qu'il reste en partie responsable de la situation.
Au bout du compte, je n'ai pas trop accroché, le roman m'ayant même ennuyé parfois.

IP IP Noté
elodie.t23
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 18 mars 2009
Pays:
France
Status actuel: Inactif
Messages: 2065
Citer elodie.t23 Réponsebullet Envoyé : 17 juillet 2010 à 14:41
Enfin!!! j'ai fini Le Montespan...

Ce livre est interessant du coté du style de vie des gens à l'époque, les coutumes d'autrefois..., L'histoire est un peu bizarre et pas si passionnante que ça au final, on passe de la rigolade à la tristesse en quelques pages, je n'avais jamais vraiment lu de livre dans ce style d'histoire et je n'ai pas spécialement accroché...

Ma note :

Je le conseille aux personnes fans d'histoire et de l'époque de Louis XIV, et le déconseille aux autres de peurs qu'ils s'ennuient durant la lecture.
IP IP Noté
Beatitude
Orateur
Orateur
Image
Depuis le: 04 janvier 2011
Pays:
France
Status actuel: Inactif
Messages: 106
Citer Beatitude Réponsebullet Envoyé : 04 janvier 2011 à 08:18
Un avis un peu tardif sur Le Montespan.
L'histoire est à mon sens desservie par une narration menée de manière fort ennuyeuse et un peu trop caricaturale.
J'ai eu du mal à terminer l'ouvrage tant il m'en donnait peu l'envie.
L'essentiel est invisible pour les yeux
(St Exupery)
IP IP Noté
miss charity
Orateur
Orateur
Image
Depuis le: 07 novembre 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 104
Citer miss charity Réponsebullet Envoyé : 04 janvier 2011 à 09:54
J'ai lu "le Montespan" ou plutôt...n'ai pas terminé cette lecture. Le roman m'avait attirée car j'ai plusieurs fois entendu Jean Teulé en parler. J'ai trouvé le monsieur bien drôle et m'attendait à un style sympathique...J'ai été très déçue...J'ai maintenant en livre audio "le magasin des suicides" et j'espère que ce sera mieux!
Donc vos avis me confortent dans le mien (je pensais être passée "à côté" du roman)
IP IP Noté
amenophis
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 23 juillet 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 2933
Citer amenophis Réponsebullet Envoyé : 04 janvier 2011 à 15:27
J’ai lu ce livre tout récemment, ce n’est certes pas un chef-d’œuvre mais moi j’ai plutôt aimé! C’est osé, scabreux, certaines scènes font frémir mais que dire de l’histoire (vraie) des Montespan sinon qu’elle est tout simplement incroyable!
Le marquis Louis Henri, aujourd’hui, serait un héros… romantique! Un homme aimant sa femme au-delà de tout. Un amoureux fou! Un amour unique! Je trouve ça beau, beau et rare.

   
IP IP Noté
RatoonLaveur
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 19 janvier 2007
Pays:
France
Status actuel: Inactif
Messages: 1659
Citer RatoonLaveur Réponsebullet Envoyé : 05 janvier 2011 à 01:04
Message posté par miss charity

J'ai lu "le Montespan" ou plutôt...n'ai pas terminé cette lecture. Le roman m'avait attirée car j'ai plusieurs fois entendu Jean Teulé en parler. J'ai trouvé le monsieur bien drôle et m'attendait à un style sympathique...J'ai été très déçue...J'ai maintenant en livre audio "le magasin des suicides" et j'espère que ce sera mieux!
Donc vos avis me confortent dans le mien (je pensais être passée "à côté" du roman)


pour avoir lu les 2, je peux te dire que le magasin des suicides n'a rien à voir avec le montespan! j'ai beaucoup aimé le magasin des suicides avec son humour noir et décalé, que je n'ai toujours pas retrouvé dans un autre roman ... le montespan fait partie d'un tout autre registre! ce qui m'avait plu dans le montespan c'est surtout le fond historique ....
IP IP Noté
eleanorrigby
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 29 novembre 2007 Status actuel: Inactif
Messages: 3794
Citer eleanorrigby Réponsebullet Envoyé : 05 janvier 2011 à 04:07
Le probleme c est que des que vous lîsez des détails scabreux dans un roman vous le dénigrez.Moi j ai bien aimé ce roman a cause de l histoire et du contexte historique.Dans cent ans d ici on s indignera peut etre du fait qu on prenait une douche a tous les matins    .Je lis les pilliers de la terre ou un hommme prenait un bain 3 fois par année ouf



eleanor
eleanor
IP IP Noté
Beatitude
Orateur
Orateur
Image
Depuis le: 04 janvier 2011
Pays:
France
Status actuel: Inactif
Messages: 106
Citer Beatitude Réponsebullet Envoyé : 05 janvier 2011 à 04:52
Je dissocie tout à fait l'histoire et la manière dont elle est racontée.
Je ne suis pas particulièrement choquée par les faits ni même par l'utilisation de mots crus. Mais point trop n'en faut...
L'amour indéfectible de Louis-Henri de Pardaillan, sa ténacité, malgré l'erreur de jugement initiale et les travers de ce dernier, ne méritaient pas qu'on les dépeigne d'une manière aussi grotesque, au point d'être tournés en ridicule. Il y a quelque chose de touchant dans cette histoire mais Jean Teulé fini par nous ôter toute envie de compassion.
Enfin, pour ce qui est des mœurs et du langage de l'époque, il semble (selon certaines critiques car je ne suis pas historienne) que Jean Teulé ait pris bien des libertés.
L'essentiel est invisible pour les yeux
(St Exupery)
IP IP Noté
miss charity
Orateur
Orateur
Image
Depuis le: 07 novembre 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 104
Citer miss charity Réponsebullet Envoyé : 05 janvier 2011 à 04:55
Message posté par eleanorrigby

Le probleme c est que des que vous lîsez des détails scabreux dans un roman vous le dénigrez.

Personnellement je ne dénigre pas ce roman, je dis juste que je n'ai pas accroché...et ceci n'a rien à voir avec des détails, scabreux ou non!
IP IP Noté
Répondre Nouveau sujet
Version imprimable Version imprimable

Aller au Forum
Vous ne pouvez pas écrire un nouveau sujet dans ce Forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce Forum
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce Forum

Bulletin Board Software by Web Wiz Forums version 8.03
Copyright ©2001-2006 Web Wiz Guide

Cette page a été affichée en 0.188 secondes.