Sujets actifsSujets actifs  Liste des membresListe des membres  CalendrierCalendrier  Rechercher dans le ForumRechercher  AideAide
  InscriptionInscription  ConnexionConnexion

Lectures communes du Forum
 Le forum du Guide - Critiques de livres : Littérature : Lectures communes du Forum
Icône du message Sujet: Une vie __ Guy de Maupassant Répondre Nouveau sujet
Auteur Message
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7619
Citer * Ça * Réponsebullet Sujet: Une vie __ Guy de Maupassant
    Envoyé : 25 février 2010 à 17:04


Titre : Une vie
Auteur :      GUY DE MAUPASSANT
Éditeur : LAROUSSE
Collection : PETITS CLASSIQUES LAROUSSE
Littérature Française
319 pages
ISBN : 9782035842787 (2035842786)



Printemps 1819.
Fraîchement sortie du couvent, Jeanne retourne dans sa famille. Comme Emma. l'héroïne du roman de Flaubert Madame Bovary, elle aspire au bonheur et à l'amour. Une trentaine d'années plus tard, sa vie n'est qu'une somme d'échecs : deuils, adultères, fausse couche, ruine, exil. Que s'est-il passé ? C'est cette destinée que Maupassant narre avec réalisme : celle d'une femme victime de son éducation, de ses rêves, et insuffisamment armée pour parer aux coups durs de l'existence.







*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
denis76
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 21 janvier 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 6721
Citer denis76 Réponsebullet Envoyé : 26 février 2010 à 03:26
Guy de Maupassant, né Henry-René-Albert-Guy de Maupassant le 5 août 1850 au château de Miromesnil à Tourville-sur-Arques...

Oh Oh, un Normand ! Faut absolument que j'essaye (voir si le style me convient) de lire du Maupassant !

Quelle inculture ! Je n'en ai jamais lu au college ou au lycée !
IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7619
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 05 mars 2010 à 06:02

Si tu t'attends à lire du "normand" dans cette fiction Denis, tu risques d'être déçu car il y en a pratiquement pas malheureusement. Je crois que le récit y aurait gagné, mais peut-être pas à l'époque où il a été écrit.

Ce qui pourrait t'intéresser Denis... comme j'ai lu l'édition parue aux petits classiques chez Larousse, la dernière partie du livre comporte plein d'éléments explicatifs et narratifs liés à l'auteur et au roman.
Dont une image d'une peinture de Monet, "Étretat, la porte d'Aval, qui représente des bateaux de pêche sortant du port et qui est très présent en première partie du livre.


Claude Monet
Etretat, la Manneporte Musée d'Orsay



*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7619
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 05 mars 2010 à 06:11
Étant d'un auteur classique, cette fiction a connu de multiples éditions chez diverses maisons d'éditions.


Éditeur : Larousse                    
Collection : Petits Classiques Larousse
Édition de septembre 2001
247 pages – complétées par + de 60 pages de notes et d’étude du roman     
ISBN : 9782035881397



Extraits
p. 13 Explication : Description de madame la Baronne (mère) victime d’un souffle au cœur et très obèse de sa personne.
« La Baronne, peu à peu, s’endormait. Sa figure qu’encadraient six boudins réguliers de cheveux pendillants s’affaissa peu à peu, mollement soutenue par les trois grandes vagues de son cou dont les dernières ondulations se perdaient dans la mer de sa poitrine. »


Résumé
C’est jour de libération et de fête en ce 2 mai 1819 pour Jeanne, fille unique, chérie et choyée du Baron et de la Baronne Le Perthuis des Vauds. Ainsi débute le récit de la vie de Jeanne la rêveuse. En ce pluvieux jour de mai, Jeanne âgée de 17 ans quitte le couvent où son père pour l’éloigner des tentations et laideurs du monde, l’avait amenée dès sa douzième année.

Jeanne la rêveuse retrouve le château et le bord de mer de sa petite enfance. À l’aube de sa vie de femme, Jeanne est pourtant encore une enfant enjouée, naïve, avec la tête pleine de rêve.
Quelques semaines après le retour dans sa Normandie de bord de mer, la jeune fille et ses parents font la connaissance de Julien, jeune vicomte désargenté, mais plein de bonnes manières. Bien vite, le charme opère et l’amour est au rendez-vous. Quelques mois auparavant, Jeanne était une jeune personne avec dans la tête le rêve d’une vie à venir pleine d’insouciance et de liberté entourée d’amour. Et la voilà maintenant épouse et brusquement mise en face des obligations d’une femme mariée. Une vie bien différente. Une dure et amère réalité pour une personne si mal préparée à affronter les trahisons, tromperies, mensonges et peines.


Appréciation personnelle
- Récit littéraire
- Prose qui apparaît désuète et dépassée aujourd’hui, mais pleine de couleurs et de joliesse. Encore faut-il y être sensible. Ce qui n’est pas nécessairement évident pour traverser tout le récit, tout en conservant l’intérêt pour l’histoire et les personnages.
- J’ai perdu un peu d’intérêt à la lecture de la vie de cette jeune fille qui n’a pas su vivre sa vie, qui devient une femme mal aimée et tournée sur elle-même. Le personnage trop rêveur, mou, sans corps et sans énergie, ne fait que subir et s’apitoyer sur son sort la plupart du temps, m’a peu touchée malheureusement. Bien sûr que la vision d’une femme aussi démunie était due aux mœurs de l’époque, où les hommes avaient tous les droits et la femme bien peu, mais le fait demeure que Jeanne ne se bat jamais pour avoir une vie meilleure. Elle ne rêve que d’amour éthéré. Elle préfère s’enfermer dans ses rêveries, et laisser loisir aux autres de la traiter en petite fille où en potiche.
- Ce récit est principalement une ode à la campagne et aux gens simples. L’auteur ne fait aucun cas de l’histoire, ni ne rapporte rien de la politique du temps. Personnellement j’aime que l’on me raconte un contexte historique qui donne du relief à un roman. Mais la prose d’époque est magnifique. Pleine de descriptions pour les amoureux de texte littéraire.
- On ne lit pas ce livre pour la valeur de son récit (sauf si vous êtes un/une inconditionnel-le de Madame Bovary), mais plutôt pour profiter de la poésie qui habite chaque description des lieux et personnages présenté par Guy de Maupassant.





n.b.    En fait, pour le récit en tant que tel, j'aurais donné un 2,5 étoiles, mais la prose à elle seule par moment est tellement travaillée et jolie que ça valait un autre demi point assurément.


*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
denis76
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 21 janvier 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 6721
Citer denis76 Réponsebullet Envoyé : 05 mars 2010 à 09:38
"Prose qui apparaît désuète et dépassée aujourd’hui"

Oui, j'ai peur de ne pas accrocher a cause du style !

Mais bon, si tu viens un jour en Normandie, passe par cheu nous (on sera installés a partir de juillet 2010), et visite la cote d'emeraude, et des falaises d'Etretat, jolie petite ville Normande...
Tu as peut etre lu l'Aiguille Creuse, avec Arsene Lupin, celebre gentleman cambrioleur ! Ca se situe a Etretat.
"L'aiguille creuse" est sur l'estampe que tu mets sur ton post.
IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7619
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 05 mars 2010 à 17:25

Pas lu l'histoire d'Arsène Lupin, mais c'est drôle d'adon... je lisais justement aujourd'hui dans mon magazine venu de France (toute contente de ça en plusss)... je disais donc que j'ai lu cet après-midi un article sur le créateur d'Arsène Lupin, Maurice Leblanc qui s'était acheté une propriété à Étrerat dénommé "le Sphinx".
En lisant ça, j'ai pensé à toi tout de suite.





*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
denis76
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 21 janvier 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 6721
Citer denis76 Réponsebullet Envoyé : 06 mars 2010 à 02:42
Ce serait un honneur...Ma tite femme reçoit tres bien !



IP IP Noté
Poulpette
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 30 juillet 2009 Status actuel: Inactif
Messages: 322
Citer Poulpette Réponsebullet Envoyé : 03 avril 2010 à 08:36
Personnellement ,j'ai bien aimé ce livre .C'est vrai que Jeanne est enfermée dans ses rêves romantiques ,dans ses souvenirs et ne fait rien pour s'en sortir mais les femmes à l'époque étaient peu considérées ;ne sachant même pas ce qui les attendait le soir de leur mariage .Elles n'avaient pas beaucoup de moyens d'action sur leur vie.Je l'ai trouvée surtout énervante à la fin de l'histoire avec son fils, à qui elle ne refuse rien et accepte son attitude et quelque part l'encourage à continuer une vie dépravée.

Par contre, j'ai beaucoup aimé l'écriture de Maupassant,ses descriptions des paysages , son style ...
IP IP Noté
loic
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 17 juillet 2007
Pays:
France
Status actuel: Inactif
Messages: 591
Citer loic Réponsebullet Envoyé : 19 avril 2010 à 15:18
Une vie, c'est l'histoire de la vie d'une femme. Ni plus, ni moins. La vie d'une femme banale, remplie de faits banals tels qu'il en existe dans toutes les vies. C'est un roman sans histoire : on sait tout ce qui arrive 10 pages avant que l'auteur nous le révèle. En effet, Jeanne ne fait que croiser des êtres humains moyens et leur comportement et donc prévisible au possible. On connait la moitié du livre avant de l'avoir lu, parce que tout est dans le titre.

Heureusement, le livre est écrit par un grand écrivain, un écrivain avec du style, capable de nous plonger, par la simple force de son écriture, dans une mélancolie qui sied parfaitement aux personnages, aux situations, aux décors. Les falaises, la mer, la lande, on sent presque les embruns. Et après un départ embourbé dans les descriptions propres aux écrivains de l'époque, on retrouve un peu plus de mouvements. Alors, évidemment, comme je l'ai dit plus haut, ces mouvements sont anticipables car ils ne sont que les soubresauts d'une vie banale. Mais on se laisse malgré tout emporter par le style de Maupassant qui nous fait passer un agréable moment.

"Une vie" est une lecture hors du temps, mélancolique, mais l'absence d'histoire réelle manque quand même et si le style est agréable, il ne peut pas tout faire. Maupassant démontre juste que les sentiments humains sont toujours les mêmes, autrefois, aujourd'hui et à jamais.


IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7619
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 28 décembre 2014 à 06:36
Message posté par Poulpette

Personnellement ,j'ai bien aimé ce livre .C'est vrai que Jeanne est enfermée dans ses rêves romantiques ,dans ses souvenirs et ne fait rien pour s'en sortir mais les femmes à l'époque étaient peu considérées ;ne sachant même pas ce qui les attendait le soir de leur mariage .Elles n'avaient pas beaucoup de moyens d'action sur leur vie.Je l'ai trouvée surtout énervante à la fin de l'histoire avec son fils, à qui elle ne refuse rien et accepte son attitude et quelque part l'encourage à continuer une vie dépravée.

Par contre, j'ai beaucoup aimé l'écriture de Maupassant,ses descriptions des paysages , son style ...



En lisant un message sur un autre fil, laissé par Aramiss, et me souvenant que ce roman de Maupasssant avait été déjà une lecture commune, j'ai eu le goût de relire le tout.
Profitant du moment pour rafraîchir les images d'un message précédent, j'ai saisi ma chance de lire l'avis d'une blogueuse sur le roman.

J'ai posé le lien si jamais ça vous dit de le lire comme moi.
Et si je n'ai pas su apprécier Une Vie de Guy de Maupassant d'autres tout comme Poulpette ont su y voir et y être sensible.
J'avoue que je suis toujours un peu envieuse quand je n'arrive pas ainsi, à saisir l'essence d'un récit et que d'autres y arrive. À voir ce que d'autres y voient.


*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
Répondre Nouveau sujet
Version imprimable Version imprimable

Aller au Forum
Vous ne pouvez pas écrire un nouveau sujet dans ce Forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce Forum
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce Forum

Bulletin Board Software by Web Wiz Forums version 8.03
Copyright ©2001-2006 Web Wiz Guide

Cette page a été affichée en 0.094 secondes.