Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Ce que l'on apprend dans les livres, c'est la grammaire du silence » -- Christian Bobin
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
* 
Leporello
4.5 étoiles

    Dutourd, Jean  lister les titres de cet auteur 
  Comment peut-on, Diantre ! « MASSACRER » de façon aussi éhontée le sublime opéra, Don Giovanni de M. Amédée Mozart??? Un de mes préférés ! La puriste s'étouffe.
Oui, mais de rire !
Beppo Rello qui fut le serviteur de M. Giovanni pendant 14 ans remet les choses au point. Ce Da Ponte n'y connaissait rien. En premier lieu il a fait un raccourci sur le nom du serviteur en l'appelant Leporello.
Ensuite, dans l'air du catalogue il lui fait dire : « E in Spania, mille e tre »
Si vous calculez bien, la chose n'est pas possible. A raison de 2 h par femme, compte tenu du temps passer en voyage ou les semaines au lit à soigner "les glorieuses blessures de Vénus" (tréponème) ce n'est pas possible. Tout a été exagéré.
Le Commandeur, un vieil imbécile, n'était pas une statue. L'épée de M. Giovanni l'avait bien transpercé de part en part, mais il s'en était remis et jouait depuis les fantômes. Un fantôme de bon appétit qui s'empiffre au fameux dîner et s'aide de 2 bouteilles de Tokay pour le faire descendre. Quand à Melle Elvire c'était une « redoutable pécore », complètement dérangée par son besoin absolu de vengeance. Elle fera tuer Don Giovanni qui l'avait déflorée par 2 assassins de métier. Bien entendu, personne ne l'a su puisque pour ne pas aller en prison, Leporello l'a lavé et habillé de frais en laissant croire à une crise cardiaque mais en mourant il a poussé le même cri que dans l'opéra. Aaaaaaaaah !
Au fils des pages, nous rencontrerons d'autres personnages célèbres dont le fameux M. Maisonneuve, autrement dit, en italien, Casanova.
M. Jean Dutourd, de l'Académie française, est un fameux écrivain qui a oublié d'être ennuyeux tout en pratiquant le français du XVIIIe siècle.
Relisez le livret de Don Giovanni après ça!!!
  médée66 (173 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
   Date : 5/15/2012 * nouveauté * ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Jean Dutourd critiqué(s) sur le Guide

Leporello

 

En ligne : 1333 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site