Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Un beau livre, c'est celui qui sème à foison des points d'interrogation » -- Jean Cocteau
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
Charlemagne
4.5 étoiles

    Favier , Jean   lister les titres de cet auteur 
  Il n'est pas facile de gommer les images pieuses. De la barbe fleurie au traître Ganelon, on ne sait plus trop ce qu'il faut penser ni si l'olifant de Roland retentit dans la plaine de Roncevaux. Les chansons de geste et le chroniqueur Eginhard n'ont pas arrangé notre affaire et il n'est pas mauvais que Jean Favier se penche sur le fils de Pépin le Bref pour tirer au clair quelques vérités incontestables. Charlemagne lui-même n'apparaît pas, pour autant qu'il s'agisse d'une biographie, comme le personnage le plus intéressant ou le plus inattendu de cette étude.
L'auteur, dont on connaît le talent qu'il déploie à recréer le monde intime, à hauteur de clocher, d'un homme à l'histoire incertaine, comme il le fit pour François Villon, aime à restituer cette société émergeant des brouillards mérovingiens : avec ses gens de métier qui taillent la pierre et travaillent les émaux, ses communautés rurales et urbaines grouillant d'une activité marchande encore rudimentaire, ses parlers tudesque et roman, ses peurs et ses espérances, avec sa spiritualité brouillonne que ne traduisent pas toujours les riches enluminures exécutées dans la fraîcheur du Dîner avec le diable criptorium de ses monastères.
Au-dessus de cette masse indistincte, Charlemagne, acteur principal d'une scénographie en devenir, organise et bâtit un royaume, bientôt un empire, et, par son sacre, réveille le souvenir de la Rome antique aux frontières de la puissance byzantine à son apogée et de l'Islam conquérant. L'œuvre ne lui survivra guère puisque dès la fin du IXe siècle, son arrière-petit-fils Charles le Gros dilapida l'héritage dont la partie occidentale se détacha. Quittant cet ensemble fortement germanique que fut l'empire carolingien, la « Francie » pouvait alors commencer à reprendre en main son destin.
Peu importe qu'il s'agisse d'une étude aussi fidèle que possible, un travail d'Historien, ce sera toujours plus intéressant à lire qu'un roman historique. C'est juste, la fantaisie en moins.
  Christiane Mélin (332 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Histoire, Géographie et Politique TOP
Édition : Fayard, 1999, 770 p. , ISBN : 2213604045
   Date : 6/1/2006 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Jean  Favier critiqué(s) sur le Guide

Charlemagne
Guerre de Cent Ans (La)
roi de marbre - Philippe le Bel (Un)

 

En ligne : 1765 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site