Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Une bibliothèque est un hôpital pour l’esprit. » -- Inscription dans l’ancienne bibliothèque d’Alexandrie
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
hommes au triangle rose (Les)
4 étoiles

    Heger, Heinz  lister les titres de cet auteur 
  Réédition d'un livre paru en France en 1980.
Ces pages sont consacrées à un thème jusqu'à très récemment écarté des livres d'histoire, de la mémoire collective et de l'iconographie officielle de l'univers concentrationnaire : la persécution par les nazis de dizaines de milliers d'individus en raison de leur seule orientation sexuelle.
Arrêtés pour infraction au paragraphe 175 du Code pénal allemand, qui réprime les relations « contre nature », des hommes sont soit incarcérés soit transférés vers des camps de concentration. Bon nombre d'entre eux sont placés en détention au terme d'une décision administrative et non judiciaire.
Dans les camps nazis, les déportés homosexuels doivent porter un triangle rose qui les identifie comme tels. La hiérarchie concentrationnaire les place au plus bas de l'échelle sociale des camps, ce qui ne leur permet guère d'entretenir des relations d'entraide avec les autres déportés et d'améliorer ainsi leurs chances de survie. De fait, statistiquement, le taux de mortalité de ces déportés est parmi les plus élevés des camps.
Ce récit en est un témoignage poignant et très humain. Impossible à dissocier de tous les autres!
L'extrême confusion qui règne encore plus ou moins toujours et l'amalgame fait autour du phénomène concentrationnaire à l'époque laissent présager des difficultés auxquelles les déportés homosexuels vont être confrontés pour faire admettre leur statut de victimes du nazisme. L'absence de reconnaissance officielle de cette déportation spécifique, l'absence jusque dans les années soixante-dix d'un militantisme homosexuel constitué, le silence des intellectuels et le peu d'intérêt des chercheurs et des historiens pour une question « qui n'existe pas » ont longtemps occulté une réalité qui s'est peu à peu estompée dans la mémoire collective.
Faut-il considérer comme digne de mémoire et de respect la déportation des uns et comme ignominieuse la déportation des autres?
Le silence qui entoure la déportation des homosexuels, comme celle des tziganes, des francs-maçons, des malades mentaux, des handicapés, des témoins de Jéhovah, des Noirs peut-elle laisser croire à une approbation tacite?
L'oeuvre de mémoire doit être collective, ouverte, indivisible.
  Christiane Mélin (332 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Histoire, Géographie et Politique TOP
Édition : H & O, 2006, 179 p. , ISBN : 2845471122
   Date : 9/1/2006 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Heinz Heger critiqué(s) sur le Guide

hommes au triangle rose (Les)

 

En ligne : 1424 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site