Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« La lecture dissipe la sécheresse, active les facultés, déchrysalide l'intelligence et met en liberté l'imagination » -- Antoine Albalat
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
* 
grammaire est une chanson douce (La)
3 étoiles

    Orsenna, Erik  lister les titres de cet auteur 
  Je n'ai pas apprécié les attaques de l'auteur envers les banquiers, hommes d'affaire en insinuant qu'ils appartiennent à la catégorie des incultes de type Necrole. Je ne qualifierais pas ce livre de livre pour enfant. Cela manque de mouvement, d'ossature, on veut rester dans le flou, dans le monde des idées, de l'esprit, car le concret, le matériel, l'heure du jour, les détails de la vie quotidienne, les besoins élémentaires des enfants c'est trop vulgaire. Les sentiments des 2 protagonistes enfants après le naufrage, leur solitude, leur angoisse sont passés sous licence, le résultat est une ambiance froide et orpheline, dénué d'humanité. Mon fils de 11 ans n'a pas accroché, pourtant il aime lire. Je l'ai lu également pour comprendre pourquoi mon gamin n'a pas aimé. J'ai compris: il n'y a pas beaucoup d'explication concernant le passage d'une séquence à l'autre, peu de repères spatio-temporel, on est complètement largué, on se demande ce que cherche Jeanne, où est-ce que Henri veut nous balader et pourquoi. Le résultat est plat, pédant et ronflant. C'est dommage car l'idée de la ville des mots et de l'usine était excellente, on aurait pu y passer la moitié du roman avec d'autres exemples amusants de combinatoire de mots et un peut plus de détail sur l'évolution de l'«intrigue».
  Lea (première critique)
 
Genre : Arts et littérature TOP
   Date : 1/1/2012 * nouveauté * ajoutez votre critique

grammaire est une chanson douce (La)
4 étoiles

    Orsenna, Erik  lister les titres de cet auteur 
  Deux enfants font naufrage et se retrouvent sur une île étrange: l'île des mots. Ils y réapprennent à parler, sous l'égide de Monsieur Henri. Ils découvrent la ville des mots, le marché aux mots. Il y existe plusieurs tribus: celle des noms, des pronoms, des adjectifs... Les mots se battent entre eux, souvent, et ils peuvent assassiner, comme les humains.
Je n'ai pas été totalement convaincu, pour deux raisons (ici, je ne me ferai pas que des amis).
1. Mes amis me reprochent une certaine allergie à la poésie.
2. Les allusions au Petit Prince sont un peu trop flagrantes. Depuis toujours ce texte de Saint Exupéry m'a semblé à la limite du gnangnan. J'essaie de me soigner.
Pourquoi 4/5? Erik Orsenna, de l'Académie Française, défend une certaine idée de la langue.
Un certain de Closets prétend la simplifier, et je ne suis absolument pas d'accord avec lui.
  Guy Capelle (559 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Arts et littérature TOP
Édition : Poche, 267 p.
   Date : 9/1/2009 ajoutez votre critique

grammaire est une chanson douce (La)
5 étoiles

    Orsenna, Erik  lister les titres de cet auteur 
  La grammaire est une chanson douce fait partie de mes best off des 10 meilleurs livres que j'ai lus.
Après un accident d'avion, deux enfants se retrouvent dans un monde imaginaire où les habitants sont «grammaticaux» ;)
La suite de ce livre, Les chevaliers du subjonctif est plutôt décevante...
  Alexis de Leffe (2 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Arts et littérature TOP
   Date : 1/1/2009 ajoutez votre critique

grammaire est une chanson douce (La)
4 étoiles

    Orsenna, Erik  lister les titres de cet auteur 
  Ce petit livre savoureux est difficile à classer. Il tient à la fois du conte, de la fable et du pamphlet. De plus, il est illustré (même dans le format poche) de dessins colorés à l'aquarelle que j'ai trouvés très amusants.
Jeanne et Thomas sont deux enfants dont les parents vivent séparés, chacun de son côté de l'Atlantique. À la fin de l'année scolaire, les enfants prennent un bateau pour traverser l'océan. Le paquebot fait naufrage. Les enfants se retrouvent survivants sur une île, mais ils ont perdu la parole. Le remue-ménage des vagues du naufrage a tout bousculé dans leur tête. Sur la plage, ils font la connaissance de Monsieur Henri, qui les introduit dans l'univers des mots.
Dans ce livre charmant, Érik Orsenna démontre que la grammaire peut être enseignée de manière à être comprise (!) de façon accessible aux enfants (et aux adultes) sans tout un charabia de grandes phrases incompréhensibles.
C'est ce que Monsieur Henri fait avec Jeanne, qui y prend beaucoup de plaisir. Mais Nécrole, le dictateur de l'île, n'est pas du tout d'accord avec les méthodes de Monsieur Henri. Il fait enlever Jeanne pour la mettre dans une classe de grammaire avec des professeurs de français qu'il veut réformer parce qu'ils ne suivent pas le programme à la lettre.
C'est ici qu'Érik Orsenna devient pamphlétaire.
Extrait :
« Et pauvres profs!
« La date du contrôle approchait. L'épreuve qu'ils redoutaient le plus était le "glossaire", une liste de mots imposée par le ministère, avec des définitions terribles. Pour l'apprendre, ils travaillaient tout le jour et même la nuit, après l'extinction des feux. Dans le noir, de ma petite chambre dont la fenêtre donnait sur leur dortoir, j'entendais des voix basses, des chuchotements qui récitaient.
« "Apposition : cette fonction exprime la relation entre le mot (ou groupe de mots) apposé et le mot auquel il est mis en apposition, relation identique, pour le sens, à celle qui lie l'attribut et le terme auquel il renvoie, mais différente du point de vue syntaxique, car elle n'est pas établie par le verbe2."
"2. Programmes et accompagnement (Français, classe de 6e), p. 55, ministère de l'Éducation nationale, de la Recherche et de la Technologie, Paris, 1999." »
J'essayais de comprendre le sens de ce que je lisais (sans succès) jusqu'à ce que j'arrive au renvoi. J'ai alors compris que de telles énormités ont été concoctées par des technocrates qui, dans leur bureau, doivent justifier leur salaire, mais qu'ensuite les pauvres professeurs doivent les enseigner à de pauvres élèves qui, bien entendu, n'y comprennent rien. Vous avez compris, vous??? J'ai alors souri, devant la finesse avec laquelle Erik Orsenna a réussi à faire passer son opinion. Comment s'étonner que les enfants aient en aversion leurs cours de français, si c'est ce qu'on leur enseigne?
  Libellule (63 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Arts et littérature TOP
Édition : Stock, 2001, 151 p. , ISBN : 2253149101
   Date : 1/1/2005 ajoutez votre critique

grammaire est une chanson douce (La)
3.5 étoiles

    Orsenna, Erik  lister les titres de cet auteur 
  Jeanne, la narratrice, pourrait être la petite soeur d'Alice, précipitée dans un monde où les repères familiers sont bouleversés. Avec son frère aîné Thomas, elle voyage beaucoup. Un jour, leur bateau fait naufrage et, seuls rescapés, ils échouent miraculeusement sur une île inconnue. Mais la tempête les avait tant secoués qu'elle les avait vidés de leurs mots, privés de parole. Accueillis par Monsieur Henri, un musicien poète et charmeur, ils découvriront un territoire magique où les mots mènent leur vie : ils se déguisent, se maquillent, se marient. Voilà une bien belle histoire pour ce petit roman frais et vite lu mais qui n'est peut être pas à la hauteur des éloges que j'en avais entendus, à vous de juger.
  Véronique Vigot (90 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Arts et littérature TOP
   Date : 7/1/2004 ajoutez votre critique

grammaire est une chanson douce (La)
4 étoiles

    Orsenna, Erik  lister les titres de cet auteur 
  J'en avais entendu beaucoup de bien et, effectivement, c'est une lecture agréable. Elle devrait être obligatoire dans toutes les écoles car l'auteur donne vraiment le goût des mots. Cependant, comme beaucoup de livres de ce genre, il m'a laissé un goût de trop peu. Je suis peut-être un peu trop habituée aux briques...
  Sélénite (39 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Arts et littérature TOP
Édition : Stock, 2001
   Date : 4/1/2004 ajoutez votre critique

grammaire est une chanson douce (La)
5 étoiles

    Orsenna, Erik  lister les titres de cet auteur 
  Jeanne et Thomas n'ont pas une vie comme les autres enfants. Leurs parents sont séparés et habitent chacun de leur côté de l'Atlantique. Donc, pour voir leur père, les enfants doivent voyager en bateau. Malheureusement, pour les vacances de Pâques, un naufrage a lieu et les voilà qui se réveillent sur une île assez étrange et qu'ils sont privés de langage. Mais ils sont sur l'île des mots, où monsieur Henri prend le pari de leur faire aimer la grammaire.
C'est donc un conte pour adultes mais qui rejoint aussi les enfants d'âge scolaire. Un conte poétique et fantastique qui nous propose un autre enseignement de la grammaire en passant par le plaisir des mots.
C'est vraiment très très beau comme texte et je crois que je vais le lire à ma fille très bientôt.
Alors mon premier contact étant fait avec Érik Orsenna, je n'hésiterai pas à me lancer dans ses autres livres!
  Dytal (516 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Arts et littérature TOP
Édition : Stock, 135 p.
   Date : 1/1/2003 ajoutez votre critique

grammaire est une chanson douce (La)
5 étoiles

    Orsenna, Erik  lister les titres de cet auteur 
  Si vous voulez découvrir les mots, les phrases, la grammaire de notre belle langue d'une autre manière... il faut absolument lire ces quelques pages d'Erik Orsenna : une pure merveille. Un conte pour adultes...
Extrait
« Elle était l`immobile, la petite phrase bien connue, trop connue : "Je taime."
Trois mots maigres et pâles, si pâles. Les sept lettres ressortaient à peine sur la blancheur des draps. Il me sembla qu'elle nous souriait, la petite phrase. ll me sembla qu'elle nous parlait :
- Je suis un peu fatiguée. Il paraît que j'ai trop travaillé. Il faut que je me repose.
- Allons, allons, Je t'aime, lui répondit monsieur Henri, je te connais. Depuis le temps que tu existes. Tu es solide. Quelques jours de repos et tu seras sur pied.
Monsieur Henri était aussi bouleversé que moi.
Tout le monde dit et répète « Je t'aime ». Il faut faire attention aux mots. Ne pas les répéter à tout bout de champ. Ni les employer à tort et à travers, les uns pour les autres, en racontant des mensonges. Autrement, les mots s'usent. Et parfois il est trop tard pour les sauver. »
  Myriam (51 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Arts et littérature TOP
   Date : 1/1/2003 ajoutez votre critique

grammaire est une chanson douce (La)
3.5 étoiles

    Orsenna, Erik  lister les titres de cet auteur 
  C'est un livre formidable, très bien écrit et donnant une approche de la grammaire très amusante.

Suggestion(s) de lecture :

Je l'aimais d'Anna Gavalda et Mercure d'Amélie Nothomb.
  Céline Lefevre (première critique)
 
Genre : Arts et littérature TOP
   Date : 6/1/2002 ajoutez votre critique

grammaire est une chanson douce (La)
3.5 étoiles

    Orsenna, Erik  lister les titres de cet auteur 
  Vous vous souvenez du Petit prince de Saint-Ex? Vous vous souvenez de Comme un roman de D. Pennac? Eh bien, je dois avouer que ce livre m'a donné l'impression d'être un mélange des deux.
L'histoire embarque deux enfants pour une île mystérieuse, coupée du monde, où les mots règnent en maître, où ils sont animés de la vie comme tout un chacun. Ils vivent, s'aiment, se disputent, etc. Ils ont aussi leurs coups de déprime, leurs coups de colère, leurs règles. Et ces deux jeunes héros, que rien ne prédisposait vraiment à une passion pour les mots, vont découvrir la langue par le biais de cette île magique.
Il me manque quelque chose. Quoi? Je ne sais pas. Peut-être tout simplement l'envie d'y croire. L'auteur essaie de nous convertir à sa passion des mots à travers l'idée de cette île vouée aux mots. Mais on n'y croit pas. L'ambiance me fait penser à celle duPetit prince, j'entends par là une personne qui se retrouve comme par enchantement dans un monde féerique. Il ne sait pas comment, mais il apprend tout de même à saisir les tenants et aboutissants de ce voyage. On pourrait penser aussi à De l'autre côté du temps, de Richard Bach, que j'ai déjà critiqué. Mais si l'idée est bonne, je n'ai pas réussi à me mettre dedans. Je me suis laissé porter car la lecture est facile, souriante, mais pas convaincante. En sortant du Petit Prince, on est marqué. Là, ce n'est vraiment pas le cas. C'est vrai, vous pourriez bien me dire que je joue les difficiles à comparer ce roman à celui de Saint-Ex, mais il m'y a tellement fait penser que j'ai difficilement pu y échapper.
À découvrir, pour se faire un avis.
  Cédric Blanchard (308 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Arts et littérature TOP
   Date : 5/1/2002 ajoutez votre critique

grammaire est une chanson douce (La)
2 étoiles

    Orsenna, Erik  lister les titres de cet auteur 
  Ce livre se veut de la famille du Petit Prince de Saint-Exupéry, du Monde de Sophie de J. Gaartner, du Voyage de Théo de C. Clément, un livre qui explique le sens de la vie aux jeunes et aux moins jeunes.
Le début est prometteur avec une scène où, dans une salle de classe, une jeune professeur est emportée par la passion de son sujet, à savoir une fable de Jean de la Fontaine. Ses élèves boivent ses paroles mais Madame Jargonos, inspectrice de l'Éducation nationale, est là pour lui rappeler qu'elle est totalement hors sujet et qu'il serait temps qu'elle retourne en formation pour apprendre à expliquer avec le jargon requis un texte à des jeunes esprits.
Jeanne et Thomas sont deux des élèves qui, alors que leur professeur suit sa formation pendant les vacances, vont rejoindre leurs parents divorcés. Ils prennent un bateau mais celui-ci sombre au cours d'une tempête. Les enfants se retrouvent, muets, sur une île où règne le commerce des mots.
Erik Orsenna livre un hommage au monsieur de la chanson 2001, ce vieil homme vêtu de blanc et qui passe son temps à chanter et à rigoler. Dans ce roman, il s'appelle Monsieur Henri, mais il est évident qu'il s'agit d'Henri Salvador!
Certaines idées sont plaisantes (Mme Jargonos, l'usine aux mots, la chambre secrète) mais je doute que ce livre atteigne son but : faire aimer les mots à ceux qui les galvaudent! Le tout me semble cousu de fil blanc, surfait! Il n'y a guère de surprises dans ce livre!
  Christelle Divry (832 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Arts et littérature TOP
Édition : Stock, 136 p.
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique

grammaire est une chanson douce (La)
5 étoiles

    Orsenna, Erik  lister les titres de cet auteur 
  C'est une véritable histoire d'amour! Amour des mots!
Jeanne, 10 ans, et son frère Thomas ont fait naufrage sur une île habitée par d'étranges personnages. Ils deviennent muets tous les deux. L'histoire raconte leur reconquête des mots. Guidés par M. Henri et son neveu, c'est surtout l'évolution de Jeanne qu'Erik Orsenna nous raconte. Elle va rencontrer la Nommeuse, qui passe son temps à nommer les mots rares et inusités pour ne pas qu'on les oublie, elle va visiter la ville des mots et assister aux mariages éphémères entre les adjectifs et les noms, elle va visiter la phrase « Je t'aime », sur son lit d'hôpital, trop fatiguée d'être prononcée à tort et à travers, et elle va réapprendre à parler grâce à la formidable usine des phrases et des mots qui abrite des personnages inattendus.
C'est un livre frais et doux qui rapproche le lecteur des mots devenus vivants. Un très beau livre illustré d'aquarelles.
  Sandrine Noyer (première critique)
 
Genre : Arts et littérature TOP
Édition : Stock, 136 p.
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Erik Orsenna critiqué(s) sur le Guide

grammaire est une chanson douce (La)
Madame Bâ

 

En ligne : 862 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site