Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Un gros livre est un grand mal » -- Callimaque, Fragments
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
testament espagnol (Un)
4 étoiles

    Koestler, Artur  lister les titres de cet auteur 
  Koestler symbolise mieux que personne l'Europe des décennies 30 à 50 : confronté à de nombreuses reprises dans son oeuvre à l'Histoire (les colons juifs en Israël, l'épuration dans le bloc de l'Est), l'auteur nous fait cette fois le récit de ses turpitudes pendant la guerre d'Espagne. Fait prisonnier par les républicains (1937) alors qu'il assure la couverture du conflit pour un journal de gauche anglais, Koestler nous fait partager ses longs mois de réclusion. D'abord isolé et dans l'angoisse de son exécution, il rétablit un semblant de vie puis arrive enfin à nouer des contacts avec des détenus (dont un pro-fasciste égaré). L'exécution finale est toujours présente en filigrane. Koestler sera finalement libéré grâce à l'intervention d'un ami anglais.
On retrouve bien dans le Testament l'ambiance que Koestler arrive à créer dans ses récits : l'individu parait peser peu de choses à côté des événements historiques qui l'entourent mais relativise comme toujours l'histoire avec un grand H. L'humour propre à Koestler se retrouve bien même dans les moments les plus dramatiques.

Suggestion(s) de lecture :

Du même auteur: Le zéro et l'infini, La tour d'Ezra, La corde raide, Les hiéroglyphes.
  Jean Marie Collomb (première critique)
 
Genre : Faits vécus TOP
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Artur Koestler critiqué(s) sur le Guide

testament espagnol (Un)

 

En ligne : 74 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site