Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Une bibliothèque est un hôpital pour l’esprit. » -- Inscription dans l’ancienne bibliothèque d’Alexandrie
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
refus (Le)
5 étoiles

    Massé, Ludovic  lister les titres de cet auteur 
  Quatrième de couverture :
L'esprit de cet ouvrage, écrit Ludovic Massé dans son avertissement au lecteur, ambitionne de tenir dans cette affirmation du personnage principal : « qu'en une telle époque, il n'y avait de générosité, de dignité et de liberté que dans le refus ».
Ce roman, écrit entre 1945 et 1946, n'a été publié qu'en 1962 par « l'Amitié par Livre » après avoir été « refusé » par les principaux éditeurs français pour « manque d'opportunité ».
Le refus est sans doute toujours « non opportun » ; et d'une fascinante actualité.
Critique :
L'auteur, à travers Jacques Trévillac, nous raconte ce qu'il a vu et ressenti entre mars 1945 et août 1946. Les approches et les suites du Débarquement avec les massacres engendrés par la fuite des armées allemandes qui n'avaient plus rien à perdre et les exactions de la Résistance, tout feu, tout flamme pour une « révolution » qui sera, bien vite, étouffée dans l'oeuf par l'armée française, les USA, l'argent et l'Eglise.
J'aime la lucidité de M. Massé. Dès les années 30, il disait : « Les jeux politiques ravageaient le monde. Le fascisme commençait à vociférer. La paix s'effritait jour après jour. Des poisons subtils gonflaient et dégonflaient la charogne sociale. - La guerre d'Espagne avait fini de brouiller les cartes, de désagréger les consciences. C'était la préface aux grands carnages. »
Voilà un livre qui est mieux qu'un essai philosophique. M. Massé, très franc et direct ne se cache pas derrière les philosophes grecs pour dire ce qu'il pense. Grâce à son écriture très claire, très belle, poétique, le lecteur ne peut que tout comprendre du premier coup. Là, pas besoin de lire entre les lignes et pourtant une seule ligne suffit à faire réfléchir et se poser des questions.
A ne pas lire les doigts de pieds en bouquet de violettes, à l'ombre du parasol, le pastaga à portée de main.
  médée66 (173 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
Édition : Chienden, 1985, 273 p.
   Date : 8/1/2010 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Ludovic Massé critiqué(s) sur le Guide

refus (Le)
trabucayres (Les)

 

En ligne : 583 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site