Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« J'aime lire comme la poule boit, en relevant fréquemment la tête, pour faire couler » -- Jules Renard
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
rasoir d'Ockham (Le)
zéro

    Loevenbruck, Henri  lister les titres de cet auteur 
  Quatrième de couverture :
Ari Mackenzie, analyste atypique et controversé des Renseignements généraux, est confronté à la plus extraordinaire et la plus violente affaire de sa carrière. Dans l'ombre, un groupe occulte est prêt à tout pour découvrir le secret des pages manquantes du célèbre carnet de Villard de Honnecourt, un manuscrit du XIIIe siècle. Ari saura-t-il arrêter ces fanatiques sans scrupule avant qu'ils ne mettent en place leur sinistre dessein ?
Critique :
Oui, bon, je sais: la Quatrième de couverture aurait dû me mettre la puce à l'oreille. Les personnages sont manichéens comme c'est plus possible (le flic rebelle à toute autorité et qui poursuivra sa mission malgré une balle dans la cuisse, une commotion cérébrale, une clavicule brisée...), l'intrigue est cousue de fil blanc phosphorescent sur fond de conspiration de dessin animé, les dialogues affligeants de banalité. Et si vous vous dîtes (comme moi) que vous irez malgré tout jusqu'au bout des 535 pages pour avoir le « fin » mot de l'histoire, vous vous ferez avoir en beauté puisque ça se termine par « A suivre... » (et c'est là qu'il faut lire Les cathédrales du vide).
Juste pour info, Le testament des siècles du même auteur est tout aussi nul mais présente l'avantage d'être plus court (mais pas forcément moins cher).
  Laurence L. (15 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
   Date : 7/1/2010 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Henri Loevenbruck critiqué(s) sur le Guide

Gallica, tome 1 - Le louvetier
rasoir d'Ockham (Le)
syndrome Copernic (Le)
testament des siècles (Le)

 

En ligne : 1184 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site