Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Nous sommes ce que nous lisons » -- Alberto Manguel
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
racines du mal (Les)
3 étoiles

    Dantec, Maurice G.  lister les titres de cet auteur 
  Les résumés étant nombreux, je ne m'attarderai pas. Je décomposerai juste un peu l'histoire en trois phases.
Une série de meurtres imputés à Schaltzmann que nous suivons parallèlement à l'enquête. Une équipe de psychologues menés par Gombrowitz essaye d'y voir clair. Darquandier, l'un d'eux, spécialiste en informatique, accompagné de sa neuro-matrice (qui l'aide énormément) penche pour une autre théorie. Il pense qu'une partie des meurtres ne sont pas imputables à Schaltzmann.
Première partie : nous suivons Schaltzmann au coeur de sa folie, tout en comprenant assez vite que cela ne nous mènera nulle part, ou en tout cas, pas à la fin de l'histoire. Rapidement, j'ai eu cette sensation de lourdeur, car sachant que ce n'est qu'un prélude, je trouvais que l'auteur aurait pu raccourcir cette partie (environ 300 pages!!).
Deuxième partie : Nous suivons Dark (alias Darquandier) au Canada. L'enquête est derrière lui. Bien sûr, on comprend que cette partie est nécessaire afin de bien faire comprendre au lecteur qu'il est passé à autre chose mais qu'il va être ramené des années plus tard à l'enquête. D'accord, mais une centaine de pages ?
Enfin, la véritable intrigue commence. Puisque dans la première partie, on connaît le meurtrier et on sait qu'il va se faire arrêter rapidement, il y a honnêtement peu de surprises. Je n'en parlerai pas pour ne pas trop révéler de secrets (hum, lesquels ?), mais tout semble convenu, j'ai l'impression de lire un livre des années 50. Et encore, celui-ci est écrit un peu avant 1995 et il n'anticipe que sur cinq années, eh bien je trouve extraordinaire de se tromper à ce point sur quelques années… Complètement à côté de la plaque, Barjavel, bien plus loin dans le temps, faisait mieux que lui.
Amateurs de SF, ceci n'en est pas. Bien qu'il projette dans le temps, ce n'est qu'un prétexte à son manque d'imagination (car ainsi, il n'est pas obligé de suivre certains cadres, il n'a qu'à les inventer pour que ça convienne à son récit).
Amateurs de mystère, vous serez déçus, on ne découvre au fond que très peu de choses.
Mon impression générale est que tout ce qu'il aborde a déjà été abordé (des décennies plus tôt) et surtout de plus belle manière. Je suis assez déçu, sachant notamment qu'un ami me l'a conseillé comme un de ses romans préférés.
Comble de l'inutile, l'idylle entre les deux spécialistes se révèle infructueuse (pourquoi pas) mais surtout achevée de manière abrupte sans trop de détails.
Pour conclure, la fin ne fait preuve d'aucune imagination (ou alors un peu de réchauffé).
Bref, je ne conseillerais ce livre à personne. Quant à l'horreur, encore une fois, je préfère lire un King, tout simplement.

Suggestion(s) de lecture :

Je vous propose plutôt pour un bon suspense, Jessie de Stephen King.
  Nuannaarpoq (2 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Mystère et Policier TOP
Édition : Folio, 1995, 753 p.
   Date : 6/1/2007 ajoutez votre critique

racines du mal (Les)
4 étoiles

    Dantec , Maurice G.  lister les titres de cet auteur 
  Andreas Schaltzmann est un meurtrier schizophrène arrêté à la suite d'une série de meurtres. Une équipe de psychologues et de psychiatres spécialisés dans les tueurs en série se penchent sur son cas. Darquandier, l'un d'eux, est aussi un grand spécialiste en informatique et possède une neuro-matrice, c'est-à-dire un ordinateur pensant, qui apprend et qui l'aide beaucoup dans son travail. C'est grâce à cette machine qu'il découvre qu'il n'y a pas qu'un meurtrier... cependant la police ne le croit pas et il est congédié de ce cas.
Après quelques années à travailler pour la NASA en Australie, il revient en France pour continuer ses recherches sur l'autre mystérieux tueur... les découvertes qu'il fera seront toutes plus terribles les unes que les autres.
C'est un très bon suspense, qui nous donne parfois des frissons dans le dos. J'ai bien aimé le fait que le livre ait été écrit en 1994, qu'il commence dans les années 1993-1994 mais se continue au-delà de l'an 2000.... je ne sais pas si l'auteur croyait vraiment que l'an 2000 porterait avec lui des ordinateurs de si haut calibre... mais j'espère de tout mon coeur que nous ne serons pas aussi informatisés que le dit Dantec!
Seul point qui m'a déçue un peu... l'auteur aurait pu se passer de nous montrer une petite idylle entre les deux chercheurs.... c'était de trop à mon avis et sans aucun intérêt... Heureusement il ne s'y est pas trop attardé!
Je qualifierais ce roman à la limite de la science-fiction et du policier. Il rejoint vraiment les deux genres en une belle osmose!
Un très bon livre!
  Dytal (516 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Mystère et Policier TOP
Édition : Gallimard
   Date : 2/1/2003 ajoutez votre critique

racines du mal (Les)
4 étoiles

    Dantec, Maurice G.  lister les titres de cet auteur 
  Andreas Schaltzmann, un meurtrier schizophrène, est arrêté à la suite d'une série de meurtres. Une équipe de psychologues et de psychiatres spécialisés dans les tueurs en série se penche sur son cas. Darquandier, l'un d'eux, est aussi un grand spécialiste en informatique et possède une neuro-matrice, c'est-à-dire un ordinateur pensant, qui apprend et qui l'aide beaucoup dans son travail. C'est grâce à cette machine qu'il découvre qu'il n'y a pas qu'un meurtrier... cependant la police ne le croit pas et il est congédié de ce cas.
Après quelques années à travailler pour la Nasa en Australie, il revient en France pour continuer ses recherches sur l'autre mystérieux tueur... les découvertes qu'il fera seront toutes plus terribles les unes que les autres.
C'est un très bon suspense, qui nous donne parfois des frissons dans le dos. J'ai bien aimé le fait que le livre a été écrit en 1994, qu'il commence dans les années 93-94 mais se continue au-delà de l'an 2000.... je ne sais pas si l'auteur croyait vraiment que l'an 2000 porterait avec lui des ordinateurs de si haut calibre... mais j'espère de tout mon cœur que nous ne serons pas aussi informatisés que le présente Dantec!
Seul point qui m'a déçu un peu... l'auteur aurait pu se passer de nous montrer une petite idylle entre les deux chercheurs.... c'était de trop à mon avis et sans aucun intérêt... heureusement il ne s'y est pas trop attardé!
Je qualifierais ce roman à la limite de la science-fiction et du policier. Il rejoint vraiment les deux genres en une belle osmose!
  Dytal (516 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Mystère et Policier TOP
Édition : Gallimard, 1994, 635 p.
   Date : 7/1/2002 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Maurice G. Dantec critiqué(s) sur le Guide

Babylon Babies
racines du mal (Les)
sirène rouge (La)

 

En ligne : 728 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site