Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Un beau livre, c'est celui qui sème à foison des points d'interrogation » -- Jean Cocteau
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
pont sur la Drina (Le)
4.5 étoiles

    Andric, Ivo  lister les titres de cet auteur 
  Le pont construit sur la Drina par un vizir de l'empire ottoman (né petit paysan dans un hameau de la petite ville de Visegrad, enlevé à 10 ans par les Turcs et emmené à Istamboul, puis converti de force à l'islam), constitue à la fois une frontière et un lien entre la Bosnie et la Serbie, et entre un occident chrétien et un orient musulman dont les marges fluctuantes placent Visegrad, au hasard des guerres, tantôt dans un « camp », tantôt dans l'autre.
De son édification, vers le milieu du XVIe siècle, jusqu'à sa destruction, lors de la Première Guerre mondiale, le pont est, dans le roman, le lieu central, la scène, voire l'arène où tout se joue. On y joue, on y boit, on y fume, on y devient amoureux, on y meurt, on y tue, on y torture, on y exécute, on y massacre. Toute l'Histoire, de 400 ans, du village, de la région, puis du monde, se vit en condensé sur la kapia.
Les chrétiens et les musulmans (populations locales islamisées) vivent ensemble à Visegrad depuis toujours, se respectent, se méfient les uns des autres ou se haïssent et s'entretuent selon la tournure de l'Histoire, pris dans un jeu dramatique qu'ils ne maîtrisent pas, et dans lequel interviennent Turcs, Juifs séfarades puis Juifs ashkénazes, Tsiganes, Autrichiens...
Les maîtres de leurs pauvres destins apportent leur ordre et orientent leurs violences, et, rarement, quelques courtes périodes de paix et de stabilité. Le lecteur suit la lente évolution des mentalités dans la succession des générations, où se font et se défont les coutumes, où se forgent, grandissent puis se dissolvent les souvenirs collectifs, les destins individuels, les humiliations, les peurs ou les fiertés et orgueils communautaires.
C'est un fourmillement de personnages, de types narratifs, de caractères, truculents, ou cruels, ou truands, ou faux, ou sages, évoluant dans une atmosphère souvent pesante, dans une dynamique pessimiste de l'histoire humaine.
Le pont, au milieu des tourbillons, reste impassible, et semble, aux yeux des habitants, être garant de la pérennité d'une destinée malgré tout commune, mais les dernières certitudes collectives s'effondrent lorsqu'il s'écroule sous les bombardements, au cours de cette guerre de 14-18 qui marque la fin de l'ancien monde : « Quelque chose était détraqué dans cette ère nouvelle. » Le pont est détruit, et tout devient incompréhensible : « Qui donc saurait décrire et faire sentir ces frissons collectifs qui secouèrent soudain les masses...? »
L'eau ne coulera pas toujours sous des ponts.
« Il y avait toujours eu et il y aurait toujours des nuits étoilées. »
Ivo Andric fait partie des sublimes.
  Patryck Froissart (première critique)
 
Genre : Histoire, Géographie et Politique TOP
Édition : Livre de Poche, 1994
   Date : 4/1/2006 ajoutez votre critique

pont sur la Drina (Le)
3 étoiles

    Andric, Ivo  lister les titres de cet auteur 
  Ivo Andric est un écrivain yougoslave, né en Bosnie centrale, mort en 1975 et prix Nobel de littérature en 1961. Je n'en avais jamais entendu parler jusqu'à ce qu'on me conseille ce livre, il y a quelques mois et cela m'a bien plu.
Cela raconte l'histoire d'un pont construit sur la rivière Drina, autour de la petite ville de Visegrad en Bosnie, ainsi que tous les événements historiques afférents (invasions successives, coexistence entre les communautés orthodoxes, musulmanes et juives).
La lecture en est extrêmement plaisante. On parcourt quatre siècles d'histoire qu'on côtoie par « le petit bout de la lorgnette »i.e. en voyant comment les habitants réagissent aux événements historiques qui affectent leur ville (stationnement de nouvelles armées, nouvelles lois etc.)
Un livre dépaysant, à recommander. Un peu de nostalgie une fois qu'on l'a refermé : je me demande ce qu'est devenu ce pont, immortalisé par Andric, après la guerre de Bosnie ces dernières années.
Suggestion de lecture:
Le pont aux trois arches d'Ismail Kadare, exactement dans le même style et aussi dans la même région (quoique plus court).
  Fabrice Conchon (14 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Histoire, Géographie et Politique TOP
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Ivo Andric critiqué(s) sur le Guide

pont sur la Drina (Le)

 

En ligne : 753 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site