Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Un gros livre est un grand mal » -- Callimaque, Fragments
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
pendule de Foucault (Le)
2 étoiles

    Eco , Umberto  lister les titres de cet auteur 
  Le début:
A Paris, au Conservatoire des Arts et Métiers où oscille le pendule de Foucault, Casaubon, le narrateur, attend le rendez-vous qui lui révélera pourquoi son ami Belbo se croit en danger de mort. A Milan, trois amis passionnés d'ésotérisme et d'occultisme ont imaginé par jeu un gigantesque complot ourdi au cours des siècles pour la domination mondiale.
Mon avis:
C'est peu de dire que je me suis accrochée. J'ai failli lâcher dès les premières pages tant je comprenais peu de choses. En persistant, j'ai fini par lire la totalité du livre. Il s'agit de recherches effrénées à l'intérieur des connaissances du monde en entrelaçant l'histoire des Templiers, des Rose-Croix, des Cathares, des Francs Maçons: Ouf!
J'ai apprécié l'humour cependant. Globalement, j'ai quand même la forte impression d'être passée à côté d'un très grand nombre d'allusions à une multitude de savoirs .. Difficile de noter.
  Isabelle Capestan (8 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
   Date : 12/1/2009 ajoutez votre critique

pendule de Foucault (Le)
2 étoiles

    Eco, Umberto  lister les titres de cet auteur 
  Holà mes enfants, c'était la troisième fois que je recommençais ce livre, et maintenant, je sais pourquoi, car je viens de faire de sérieux efforts pour arriver au bout.
Une énorme brique de plus de 650  pages ne m'effraye d'ordinaire pas, mais ici, la lecture est totalement hermétique pour moi. Que de tritures pour mon pauvre cerveau!
Exemples : « experte in magiam, in necromantiam, in astrologiam, in hydromantiam, adaptam, pour citer le livre d'Azop. Comme raconté dans - raptus philosophorum et la mystérieuse Staurophore - la kabbale » - « composition 15 - parallaxe 17 - euclide x - homunculus », des litanies propitiatoires, etc.
On y discute des chevaliers de l'Alliance templière, du collège druidique des Gaules, du convent spiritualiste de Jéricho, de la Cosmic Church of Truth, de l'Église de mithra de longre, de l'Église de Satan, et j'en passe et des meilleures et généralement, toutes les références sont en latin. Des masses de sociétés secrètes, des rites de magie noire, satanique et autres. De quoi d'ailleurs y perdre son latin. Si ce n'était que quelques références, o.k., mais ici, on a droit à force détails et assez incompréhensibles pour un néophyte.
De quoi s'agit-il?
Une petite idée de l'intrigue, difficile; cependant à sa lecture première, celui qui aime le suspense est attiré à Paris, le soir du 23 juin 1984, dans le conservatoire des arts et métiers où se trouve et oscille le pendule de Foucault. Le narrateur, Casaubon, venu de Milan après l'appel angoissé de son ami Belbo qui se trouve en danger de mort (mais de quelle mort et pourquoi????? je cherche!), observe avec révérence et crainte prémonitoire le prodige. Il se cache dans le gothique musée de la technique, s'y laisse enfermer, bien résolu à attendre que sonne l'heure du rendez-vous fatal. (On croirait une énigme policière - c'est une énigme, mais quelle énigme!!!!).
L'abbaye du Nom de la rose a éclaté : notre terre entière est en jeu, à notre époque. Trois amis travaillent dans une maison d'édition et veulent publier des textes qui explorent le savoir ésotérique, hermétisme, alchimie, sciences occultes, etc. Et comme ils jonglent avec l'histoire des Templiers, des Rose-Croix, des francs-maçons, les textes de la Kabbale, naviguant sur les courants souterrains qui parcourent la culture occidentale, ils décident d'imaginer un complot planétaire noué au fil des siècles pour la domination du monde. Mais un beau jour réapparaissent en chair et en os les chevaliers de la vengeance... (comme le comte de Saint-Germain, l'éternel, il est là aussi bien sûr).
D'Europe en Afrique, au Brésil, au Moyen Orient, des parchemins cryptés, de Voltaire aux Jésuites, de Descartes à Hitler, des druides aux druzes, l'histoire, la science, les religions, tout notre savoir y passe. Les meurtres rituels, les rites sataniques.
Dieu du ciel, si tous ces documents et livres existent, il a fallu que l'auteur soit d'une érudition exceptionnelle!
Mais c'est tellement ardu à lire, malgré certes une trame, et ce fameux plan, ce complot. Au travers des âges, tous les 120 ans doivent se retrouver les six gardiens des secrets des templiers qui maîtrisent le monde.
Ils recherchent les six endroits, Angleterre, Allemagne, France, Portugal. C'est fou ce que l'on peut voyager.
Mais j'avoue que tous ces calculs kabbalistiques, toutes ces données, si je les mettais dans l'ordinateur, il lui faudrait un temps fou pour les compiler.
Certes, l'écriture est superbe, c'est Umberto Eco, la connaissance aussi, mais je m'y suis franchement ennuyée, j'ai voulu abandonner à chaque chapitre, les chapitres étant d'ailleurs intitulés de textes anciens incompréhensibles, en français, en latin, en vieux français et tous au plus hermétique.
Si un livre ne me permet pas de m'évader, de vivre avec lui, de rêver, d'apprendre ou de m'y attacher profondément, franchement, j'abandonne.
Je souhaite beaucoup de courage à celui qui voudrait le lire, mais il faut essayer et tous les goûts sont dans la nature.
Malgré cela et surtout pour l'écriture et ce recueil incroyable de données et de connaissances, je pourrais lui mettre 4/5.
Mais je n'ai pas passé un bon moment alors pour moi personnellement, ce sera un 2/5.
  Mirese (121 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
   Date : 10/1/2005 ajoutez votre critique

pendule de Foucault (Le)
4.5 étoiles

    Eco, Umberto  lister les titres de cet auteur 
  C'est par jeu que trois amis férus de culture, d'ésotérisme, de mystère et d'énigmes réécrivent l'Histoire et nous pondent le Plan, fantastique complot qui explique le comment et le pourquoi de toute l'histoire de notre monde, des Templiers jusqu'à Hitler... Bien sûr, tout ceci n'est qu'un jeu... Mais voici que la réalité rejoint la fiction et que les chevaliers de la vengeance apparaissent en chair et en os... Tout ceci sert de prétexte à Eco, homme érudit s'il en est, pour nous servir absolument tout son savoir, gigantesque évidemment... Bien sûr, Eco n'est pas vaniteux à ce point et il serait bien trop facile d'en rester uniquement à cela, mais non, Le pendule de Foucaut est bel et bien un roman, et des meilleurs selon moi, et non pas qu'une preuve de son savoir...
Sans cesse la question se pose : qu'est réellement ce bout de parchemin découvert au départ et qui est à la base de tout? Après d'innombrables rebondissements, nous finissons par ne plus savoir où nous en sommes, et on se demande finalement QUI a raison? Ces mystérieuses sociétés secrètes qui pourchassent nos héros? Ou ne sont-ce que des charlatans qui se persuadent que le Plan est vrai afin de donner un sens à leur vie? Sont-ce les héros, et alors le plan serait bien réel? Est-ce Lia, et tout ceci ne serait que fanfaronnades? Lorsque l'on croit trouver le bon bout, Eco nous emporte ailleurs et chamboule ce que l'on prenait pour juste... Ah, je vous envie, vous qui ne l'avez pas encore commencé! C'est une formidable traversée de l'histoire qui vous attend, on y apprend déjà énormément de choses, et le tout est follement romanesque, vous ne saurez plus où donner de la tête grâce aux splendides rebondissements dispersés au long des dix chapitres, tous intitulés selon les dix sephiros de la kabbale...
Bon, c'est une brique, et je ne vous cache pas que certains passages sont TRÈS longs, mais néammoins j'en garde un merveilleux souvenir, et c'est tout simplement un des plus beaux romans que j'aie jamais lus...
  Neithan (première critique)
 
Genre : Fiction TOP
   Date : 6/1/2005 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Umberto Eco critiqué(s) sur le Guide

Baudolino
Comment voyager avec un saumon
île du jour d'avant (L')
nom de la rose (Le)
nom de la rose (Le)
pendule de Foucault (Le)
pendule de Foucault (Le)

 

En ligne : 822 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site