Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« La lecture dissipe la sécheresse, active les facultés, déchrysalide l'intelligence et met en liberté l'imagination » -- Antoine Albalat
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
passion des femmes (La)
5 étoiles

    Japrisot, Sébastien  lister les titres de cet auteur 
  Nous sommes sur le bord d'une plage. Un homme vient de recevoir une balle dans la poitrine et va mourir. C'est alors que toutes les femmes qui ont joué un rôle dans sa vie vont intervenir et nous conter l'histoire de cet homme. Il y a Emma, à peine mariée que déjà enlevée, Belinda la prostituée, Zozo, coéquipière de Belinda et fausse noire, Caroline, jeune veuve piégée, Frou-Frou, star d'Hollywood, Yoko, japonaise venue découvrir les beaux-arts en France, Toledo l'infirmière et Marie Martine l'avocate. Chacune va raconter l'histoire de cet homme. Chacune va raconter une histoire différente. Jusqu'à l'insoupçonnable vérité.
Ce roman est incroyable. Chaque fois qu'on lit le témoignage d'une nouvelle femme, on a l'impression de plonger dans un nouveau roman, tout en recoupant des données des témoignages précédents. Cette habile jonglerie entre les témoignages, les zones floues, les mensonges du héros et des amantes est bien maîtrisée par l'auteur et à chaque nouvelle femme, le plaisir du lecteur est renouvelé. On est comme ensorcelé par les vaines tentatives de vraiment cerner la chronologie du héros. On finit par se laisser porter par les témoignages, sans vraiment chercher à les contredire. Mais on s'aperçoit bien vite qu'au-delà de ces témoignages et de ces habiles mensonges, l'auteur a écrit là un livre pour les femmes. Tous les fantasmes (masculins et féminins d'ailleurs) sont passés en revue par l'auteur. On a le droit à tout grâce à cette étonnante galerie. La jolie infirmière, la jeune femme sur une île déserte avec plusieurs hommes, l'homosexualité, la bisexualité, la virginité, le fantasme de l'écolier et de la jupe de la maîtresse, et j'en passe. Les femmes restent la seule constante du livre car quel que soit le destin du héros à la fin de chaque témoignage, c'est lui qui part et les femmes restent avec leur amour et leur chagrin. Huit femmes pour un seul homme.
Mais l'identité, l'histoire du héros ne prend son entière signification que les dernières phrases du livre, et bien sûr, je ne peux me résoudre à en parler ici, mais cette fin inattendue vaut à elle seule le détour sur le livre.
À ne pas louper!
  Cédric Blanchard (308 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique

passion des femmes (La)
5 étoiles

    Japrisot, Sébastien  lister les titres de cet auteur 
  Dans le premier chapitre, il est 20 h 15; dans le dernier, il est 21 h 10...
Cinquante-cinq minutes...
Et quoi? Des souvenirs? Des interviews?
Huit femmes, toutes différentes, et qui nous parlent d'un homme que l'on va apprendre à connaître...
Peut-être est-ce le même, et si ce n'est pas évident, il y a pourtant des détails... trop de détails, dans la bouche de Bélinda, Emma, Zozo, Caroline...
Mais si la première page nous présente un homme en train de mourir... ne serait-ce pas d'avoir trop aimé?
Chaque femme a son langage, qu'elle soit star de cinéma, où pute asiatique, noire ou blanche, il suffit que l'une d'elle ouvre la bouche, pour que tout de suite on la reconnaisse... Le scénario est fort, corsé...
Un roman épicé que l'on ne pourra jamais oublier...
  Pierre Franzetti (première critique)
 
Genre : Fiction TOP
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Sébastien Japrisot critiqué(s) sur le Guide

Adieu l'ami
Compartiment tueurs
course du lièvre à travers les champs (La)
dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil (La)
Écrit par Jean-Baptiste Rossi
été meurtrier (L')
long dimanche de fiançailles (Un)
mal partis (Les)
passager de la pluiemaître
passion des femmes (La)
Piège pour Cendrillon

 

En ligne : 720 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site