Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Un gros livre est un grand mal » -- Callimaque, Fragments
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
mort d'ivan ilitch (La) / Maitre et serviteur
5 étoiles

    Tolstoï, Léon  lister les titres de cet auteur 
  Résumé : Ces deux nouvelles sont assez analogues mais aussi différentes. Ivan Ilitch, fonctionnaire modèle et le maquignon Brékhounov subissent chacun une crise terrible qui aboutit chez tous les deux à une résurrection, une sorte de nouvelle naissance. L’un de ses atroces douleurs physiques, l’autre par la terreur et l’abandon, ils retrouvent leur vraie personnalité. Leur âme se dépouille de tous les sentiments et idées contractées dans la vie sociale, se voit nue, se juge et renonce à soi pour renaître pure dans une vie nouvelle qui est, du point de vue humain, la mort. Le génie de Tolstoï consiste précisément à transformer ce thème abstrait, presque un lieu commun religieux, en une tragédie humaine d’une vérité psychologique irréfutable. Chacun des deux hommes sont faces à deux êtres frustes, deux paysans qui sont purs, bons, en communion directe avec le principe divin, source de toute vie. Pour atteindre cette simplicité, ils doivent passer par de terribles épreuves qui broient leur orgueil et nettoient leur moi de toutes les impuretés qui y sont accumulées. Ce qu’est le bien pour l’auteur : «le bien, c’est vivre pour autrui et en autrui, dépouiller sa personnalité, se dissoudre dans le Tout.»
Je me suis permise de copier ces quelques phrases car j’aurais été bien incapable de restituer l’essence même de ces deux nouvelles. J’ai retrouvé enfin et depuis longtemps cette forme d’écriture merveilleuse, concise, qui en quelques mots vous fait voir et comprendre tant de choses. C’est tout l’art de Tolstoï, un de mes auteurs préférés avec Dostoïevsky.
J’ai plus apprécié au départ cette façon d’écrire que le fond de l’histoire, une pure merveille. Certes les deux histoires sont aussi importantes car elles nous font réfléchir sur la vie, sur la façon de vivre et de se comporter et font remarquer aussi que nous passons à côté de tellement de choses uniquement pour faire mousser notre ego, alors que la simplicité, le calme et la sérénité seraient tellement mieux.
Merveilleux.
  Mirese (121 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Classique TOP
   Date : 3/1/2009 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Léon Tolstoï critiqué(s) sur le Guide

Anna Karénine
Anna Karénine
faux coupon (Le)
Guerre et paix
Maître et serviteur
mort d'Ivan Ilitch (La)
mort d'ivan ilitch (La) / Maitre et serviteur
mort d'Ivan Illitch (La)
mort d'ivan ilitch (La) / Maitre et serviteur
Père Serge (Le)
sonate à Kreutzer (La) - Le bonheur conjugal

 

En ligne : 1115 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site