Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Un gros livre est un grand mal » -- Callimaque, Fragments
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
maison du sommeil (La)
4 étoiles

    Coe, Jonathan  lister les titres de cet auteur 
  Il est indéniable que Jonathan Coe est très fort pour créer une atmosphère, ce livre en est encore la preuve.
Je ne vous raconterai pas l'histoire de ce livre déjà très critiqué. Le conseil que je donnerai c'est de le lire assez vite à cause des nombreux chassés croisés entre passé et présent et des personnages multiples.
  Pythagore (6 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
   Date : 2/1/2010 ajoutez votre critique

maison du sommeil (La)
4 étoiles

    Coe, Jonathan  lister les titres de cet auteur 
  Je confesse un faible pour Jonathan Coe, qui à mon avis ne jouit pas de la réputation qu'il mérite en francophonie.
La maison du sommeil, c'est une sinistre bicoque sur une côte anglaise, où un psychiatre s'adonne à des expériences sur la privation de sommeil.
Une variation raffinée sur le savant fou, qui connut de nombreux succès depuis Frankenstein. Avec la nuance que la maison où se déroulent les expériences a connu des jours meilleurs dix ans auparavant, quand elle servait de résidence universitaire. Dans un tourbillonnant va et vient, l'auteur nous livre le passé et le présent des protagonistes. Coe semble obsédé par la question «que sont nos amours devenues».
On apprend dans ce livre des choses intéressantes, quoique pas totalement scientifiques, sur la narcolepsie: http://fr.wikipedia.org/wiki/Narcolepsie
  Guy Capelle (559 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
Édition : Folio
   Date : 3/1/2008 ajoutez votre critique

maison du sommeil (La)
3.5 étoiles

    Coe, Jonathan  lister les titres de cet auteur 
  Ashdown, ancienne résidence universitaire proche de Londres, abrite une clinique du sommeil dirigée par Grégory Dudden. Ce dernier y était étudiant, comme Sarah, Véronika,Terry et Robert. Coïncidence, leurs destins vont s'y recroiser : Terry en tant que patient insomniaque, Robert devenu Cléo en tant que médecin à la clinique amoureux de Sarah, Sarah narcoleptique amoureuse de Véronika.
Cléo retrouvera Sarah, Terry, malheureusement, le sommeil, et Grégory sombrera dans la folie.
Un roman où l'auteur jongle habilement entre passé et présent avec suspens, émotion et belle histoire.
  Nathalie Samson (66 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
   Date : 7/1/2007 ajoutez votre critique

maison du sommeil (La)
indisponible

    Coe, Jonathan  lister les titres de cet auteur 
  Les événements se déroulent à Ashdown, une résidence inquiétante située au bord d'une falaise. L'histoire est racontée en deux temps, c'est-à-dire les années 1983-1984 puis juin 1996. Dans les années 80, cette résidence était réservée aux étudiants, et c'est là que nous faisons la connaissance de Sarah, une narcoleptique, Grégory, le petit ami manipulateur de celle-ci, Véronica, Robert, et Terry. Ces personnages se retrouveront en 1996, alors que Ashdown est devenue une clinique du sommeil opérée par le docteur Dudden, un homme qui semble avoir d'étranges méthodes de travail. C'est une bonne histoire qui nous tient en haleine.
Cependant, il y a trop de coïncidences pour que cela soit réaliste. Les personnages sont attachants et très bien décrits au point que nous avons la ferme impression, quand nous fermons le livre, de les avoir connus intimement.
J'ai beaucoup aimé et l'auteur a bien mérité le prix Médicis de 1998 pour ce titre.
  Dytal (516 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
   Date : 5/1/2004 ajoutez votre critique

maison du sommeil (La)
5 étoiles

    Coe, Jonathan  lister les titres de cet auteur 
  Histoire(s) d'amour sur fond d'expériences sur le sommeil, et ce dans une clinique autrefois résidence universitaire, perchée tout en haut d'une falaise, quoi de plus romantique et de romanesque? L'humour y est grinçant, parfois, mais tellement efficace dans ce livre où se côtoient des personnages aussi particuliers qu'étranges.

Suggestion(s) de lecture :

-Testament à l'anglaise, du même auteur
  Frédéric Croizier (18 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
   Date : 2/1/2003 ajoutez votre critique

maison du sommeil (La)
3.5 étoiles

    Coe, Jonathan  lister les titres de cet auteur 
  Ils sont cinq : il y a Sarah la narcoleptique, Gregory le manipulateur, Robert et Véronica amoureux de Sarah et Terry le maniaque du cinéma de répertoire. Le livre se passe à deux époques, une partie en 1983-1984, où les personnages sont étudiants, et l'autre vers 1996, où ils sont plus dans la vie active. Dans la première partie, ils étaient tous liés d'une certaine manière et dans la deuxième, ils se sont perdus de vue et se retrouvent par hasard à travers la maison où ils étaient étudiants, qui est devenue une clinique contre les troubles du sommeil. C'est assez invraisemblable comment ils se retrouvent mais c'est quand même très intéressant de voir que ce qu'ils ont vécu il y a longtemps a pu les influencer tout au long de leur vie. La conclusion est dérangeante car on voudrait en savoir plus mais ça finit très raide.
  Marie-Josée Bergeron (140 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
   Date : 1/1/2003 ajoutez votre critique

maison du sommeil (La)
4.5 étoiles

    Coe, Jonathan  lister les titres de cet auteur 
  Sarah est une jeune étudiante qui possède une petite particularité : elle est narcoleptique, c'est-à-dire qu'elle peut s'endormir brusquement au milieu d'une conversation et parfois confondre le rêve et la réalité. Autour de 1985, elle partage une vieille demeure anglaise baptisée Ashdown avec d'autres étudiants et parmi eux Grégory, Robert, Véronica et Terry.
Dix ans plus tard, bien des choses ont changé. Ashdown est devenu une clinique spécialisée dans l'étude et le traitement des troubles du sommeil. Que sont devenus les anciens amis? Comment ont-ils évolué? Quelles traces Ashdown a-t-elle laissées sur leurs vies?
L'auteur, qui a reçu le prix Médicis étranger 1998 pour ce roman, utilise le sommeil et ses troubles comme fil conducteur dans cette histoire étrange et passionnante. La construction du récit (les chapitres impairs sont consacrés au passé et les chapitres pairs, au présent) apporte une touche originale et permet, non seulement de ne pas se perdre dans l'histoire, mais en plus de suivre d'une manière plus fine et plus précise l'évolution des personnages. Au cours de la lecture, on se trouve alternativement surpris par les péripéties de l'histoire et passionné par la description des troubles du sommeil et par la complexité des personnages.
Entre étude de moeurs et suspense psychologique, ce roman offre énormément de surprises et de richesses.
Voilà! Je vous le conseille, il est vraiment sympa à lire et on ne peut pas décrocher!!
  Sophie Dubovi (20 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
   Date : 11/1/2002 ajoutez votre critique

maison du sommeil (La)
4 étoiles

    Coe, Jonathan  lister les titres de cet auteur 
  Ils sont cinq. Ils sont étudiants. Ils se connaissent tous plus ou moins. Ils ont tous vécu dans la même demeure quelques mois durant leurs études. Après la faculté, ils se sont pour la plupart perdus de vue. Mais un incroyable concours de circonstances va les ramener dans la demeure de leurs études transformée, 10 ans plus tard, en clinique spécialisée dans l'étude des troubles du sommeil. Et les secrets, les psychoses, les cauchemars vont se réveiller, révélant d'incroyables événements.
Le roman se présente comme un thriller mais auquel il manque le meurtre. Ici, le point central n'est pas le meurtre, mais des souvenirs d'enfance. Un amour passionnel, une jeune femme frustrée, un cinéphile fou, un homme aux manières inquiétantes, une féministe ardente. Tous se sont plus ou moins connus dans leur jeunesse que l'on suit tout au long du livre. Mais l'une des forces du livre a été de savoir jouer habilement sur les deux intrigues complémentaires en alternant à chaque chapitre la période narrative. Ainsi, au premier chapitre, on découvre les personnages en 1985 pour les revoir dans le deuxième chapitre en 1996. Tous les éléments s'enchaînent et s'éclairent comme dans les meilleurs thrillers. Mais l'habilité de l'auteur ne fait pas tout le charme de ce roman, cela serait oublier aussi l'étude de l'influence des peurs et des amours frustrées de la jeunesse sur le comportement adulte. La jeune femme frustrée par son premier amant se tournera vers une femme, désespérant! Un jeune homme amoureux transi de cette première femme et le poussera à subir de la chirurgie pour devenir à son tour une femme. Mais le piètre amant de la femme sera celui qui les réunira 10 ans plus tard dans la clinique du sommeil. Le sommeil tient une place importante dans le roman puisque chaque personnage est atteint d'un trouble du sommeil (insomnie, narcolepsie...). De plus, l'auteur ne se prive pas d'insérer dans son texte de petites critiques comme celle du système médical à l'américaine ou encore des journalistes.
Un livre passionnant, où l'histoire fouillée et complexe tient le lecteur loin des bras de Morphée,
  Cédric Blanchard (308 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique

maison du sommeil (La)
5 étoiles

    Coe, Jonathan  lister les titres de cet auteur 
  Cinq étudiants qui se sont connus, ou seulement croisés, à Ashdown, résidence universitaire, se retrouvent des années plus tard : Ashdown est devenu une clinique où l'on traite exclusivement les troubles du sommeil. Suite à une série de hasards et de coïncidences dont Coe détient le secret, tous ces gens qui s'étaient perdus de vue voient leurs destins de nouveau se croiser et... basculer!
Grâce à sa parfaite maîtrise (technique) de la narration (point de vue, rythme du récit où passé et présent s'entremêlent et s'éclairent mutuellement...), Coe « tisse » l'intrigue qui, telle une toile, tient le lecteur totalement prisonnier! Et toujours avec humour...
Quel talent!! À découvrir...
  Chris Cougar (24 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique

maison du sommeil (La)
5 étoiles

    Coe, Jonathan  lister les titres de cet auteur 
  Michael Owen est écrivain; du moins, c'est la dernière profession qu'il a exercée car cela fait bien longtemps qu'il n'a rien publié. Et pour cause : depuis 3 ans, il n'a vu pour ainsi dire personne, tout contact avec la foule lui est difficile, il est agoraphobe. Mais lorsque lui revient le souvenir de la vieille commande d'une biographie de la famille Winshaw, le personnage est obligé de sortir de son mutisme. Mais rien n'est facile, surtout quand on s'attaque à l'une des familles les plus en vue de l'Angleterre des années 1980. Or, cette famille n'est pas aussi respectable qu'elle semble le faire croire et cache comme elle le peut deux morts plus que suspectes, ainsi qu'une vieille tante cachée à l'asile depuis 40 ans. Michael va alors être entraîné à découvrir la vérité sur toutes les tragédies de la famille Winshaw, mais aussi tous ses agissements. La vérité ne se fera claire que dans la dernière partie du roman, où, tous les personnages réunis enlèveront leurs masques.
L'auteur de La maison du sommeil, auquel ce livre est antérieur, est un virtuose. Il mêle savamment divers élément d'une histoire policière à la contestation politique. Toutes les institutions britanniques y passent. Les années ultra-libérales de Margaret Thatcher, le service médical à deux vitesses, les ventes d'armes (à l'Irak), la noblesse anglaise, les fonds de retraite, le monde de la télévision, le monde de l'art, l'agriculture intensive et ses dérivés (vache folle, vous avez dit vache folle?). Mais ce n'est pas parce que l'auteur s'attaque avec force à ces domaines qu'il en perd les pédales avec le cours de son intrigue, loin de là, car elle sert parfaitement les idées de l'auteur qui s'est construit, sur mesure, la famille-type des années 80 en Angleterre. Comme dans le roman précédemment cité, on y retrouve le système de narration sur plusieurs époques. Cela a l'avantage, en plus d'être assez original, de voir évoluer les personnages, mais surtout d'expliquer ce que le personnage découvre (et ce qu'il est) par un passé que l'auteur nous offre sous le même élan que la narration de l'intrigue. Et bien sûr, la résolution de l'affaire s'avère grandiose, un dénouement final ouvertement inspiré des Dix petits nègres d'Agatha Christie. En plus de cet hommage à la reine du roman policier, cette fin permet d'insérer le narrateur dans la gigantesque trame des évènements dont il ne croyait être qu'un lointain chroniqueur, et non acteur.
Mélangeant avec virtuosité le roman policier et la satire de la politique anglaise, ce roman ambitieux, mais qui tient ses promesses, est un bijou à lire sans retenue.
  Cédric Blanchard (308 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique

maison du sommeil (La)
5 étoiles

    Coe, Jonathan  lister les titres de cet auteur 
  J'ai terminé Testament à l'anglaise de Jonathan Coe qui, en 1995, reçut le prix Fémina étranger. « J'imaginais... un livre terrible, un livre sans précédent... moitié souvenirs personnels, moitié commentaires sociaux, concoctés dans une mixture assassine et dévastatrice! ». C'est l'un des personnages qui s'exprime ici et cette citation illustre exactement ce qu'est ce Testament à l'anglaise : terrible, dévasteur et (souvent) tellement drôle. Jonathan Coe manie l'humour et l'ironie comme seuls savent le faire, dit-on, les Anglais.
Un humour décapant au service d'une critique aiguë de notre société, dangereusement alarmante... Il n'y a pas que sujet à rire, mais à réfléchir aussi.
Testament à l'Anglaise est un roman remarquablement, ingénieusement bien construit. Ici, la forme est mise au service de l'intrigue. Les personnages et les points de vue se croisent, les destinées se rejoignent, les témoignages se recoupent, les mystères apparaissent là où on ne les attendait pas, s'épaississent, les énigmes se résolvent... Le lecteur est entraîné dans une spirale infernale, mais passionnante, et il ne découvre et comprend qu'à la fin où elle le mène.
Testament à l'Anglaise est bien une mixture! Mélange des tons, mélange des genres, clins d'oeil (au cinéma, aux maîtres du suspense entre autres) qui forment une mixture, certes, mais des plus réussies.
Je n'en dis pas plus car j'ai peur, dans mon enthousiasme (encore tout frais) d'en dire trop! Sachez seulement que ce roman est l'histoire d'un plan diabolique, d'un piège qui se referme sur tout le monde, lecteurs et personnages...
Je recommande à tous cette lecture réjouissante!!!
  Chris Cougar (24 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Jonathan Coe critiqué(s) sur le Guide

Bienvenue au club
cercle est fermé (Le)
maison du sommeil (La)
nains de la mort (Les)
pluie, avant qu'elle tombe (La)
Testament à l'anglaise
touche d'amour (Une)
vie très privée de Mr Sim (La)

 

Livre(s) de Jonathan Coe critiqué(s) sur le Club de lecture le BouquiNet

vie très privée de Mr Sim (La)



 

En ligne : 263 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site