Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Peu de livres changent une vie. Quand ils la changent c'est pour toujours » -- Christian Bobin
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
mains sales (Les)
4 étoiles

    Sartre, Jean-Paul  lister les titres de cet auteur 
  Cette pièce de théâtre datant de 1948 est une de celles où Sartre applique le plus ses idées existentialistes. En 1948, lors de la première, elle était jouée par de grands acteurs comme André Luguet et François Périer.
Hoederer est un haut cadre communiste, mais il entend engager le parti dans une direction qui dérange sa majorité. Il n’est pas un théoricien, mais bien un homme pragmatique.
Hugo est choisi par le parti pour être introduit dans son entourage proche et l’assassiner.
Ces deux personnages sont totalement différents l’un de l’autre. Hoederer est d’abord et avant tout un homme d’action, un homme de terrain, alors que Hugo est un théoricien qui souffre de n’avoir jamais agi.
Or, Sartre a des idées bien claires : seuls les actes définissent un homme, non ses pensées ou ses intentions. En outre, pour lui, on ne fait pas de politique en respectant les théories, en refusant de se salir les mains. L’efficacité est le seul vrai critère.
Camus et lui se sont suffisamment disputés à ce sujet après la guerre, Camus étant d’un avis opposé. Pour ce dernier, la fin ne peut pas toujours justifier les moyens.
Hugo, qui n’est pas un homme d’action, va hésiter longtemps, mais finira par tuer Hoederer.
La pièce débute alors que Hugo sort de prison, après cet acte, et que le parti a changé de direction. Maintenant, c’est lui que le parti veut tuer, vu qu’il sait que c’est ce même parti qui a fait assassiner Hoederer et veut maintenant prendre la direction que ce dernier prônait à l’époque !...
Les mains sales est une très bonne pièce suivant les idées de l’auteur.

Suggestion(s) de lecture :

Du même auteur : Le Diable et le Bon Dieu, Huis clos, Le Mur, Les Mots
  Hubert Viteux (225 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Théâtre TOP
Édition : Gallimard, 1948, 259 p.
   Date : 11/1/2007 ajoutez votre critique

mains sales (Les)
4 étoiles

    Sartre, Jean-Paul  lister les titres de cet auteur 
  Au début de l’histoire, nous reculons de quelques années dans le temps. Hugo, sortant de prison est retourné à son ancienne cellule du parti communiste. Il y retrouve son ancienne amie Olga. Or, il est recherché par les autres membres du parti qui veulent le tuer.
Pourquoi ?... Tout simplement parce que quelques années plus tôt, avec Olga, il avait été envoyé par le parti pour tuer Hoederer qui dirigeait ce même parti, mais qui voulait suivre une ligne plus pragmatique qu’idéologique. Entre-temps le parti tout entier a évolué et n’entend plus assumer l’acte commis par Hugo sur ses ordres.
Sartre analyse ici deux personnages qui sont Hoederer et Hugo. Le second est un idéaliste « bourgeois », membre du parti sans jamais avoir eu à souffrir de sa condition. Il a donc tendance à n’être qu’un idéaliste et non un homme d’action.
Hoederer,lui, est un communiste acharné, fils d’ouvrier et ancien ouvrier lui-même, et d’abord et avant tout un homme d’action. A la différence des autres il est prêt à faire tout ce qu’il faut pour gagner, même si à court terme le parti doit céder quelque peu de sa conduite et ses idées.
Toute la pièce va tourner autour de ces deux personnages. Hugo ne rêve que d’une chose : poser un véritable acte et ne plus être une ombre sans importance. Va-t-il remplir sa mission ? Il hésite sans cesse ! Quant à Hoederer, il défend sa position en disant qu’à terme et dans les faits c’est lui qui a raison.
En tout cas, le temps lui donnera raison et il ne se gêne pas pour dire à Hugo que faire de la politique c’est aussi plonger ses mains dans la merde,et non rester pur et accroché à une idéologie.
Dans l’existentialisme, Sartre montre que seuls les actes peuvent définir un homme et rien d’autre. C’est en agissant que l’homme se définit; il n’y a aucun déterminisme et il est responsable de ses actes qui le définissent.
A l’époque où le FLN algérien posait des bombes dans les magasins parisiens, Sartre a défendu ce terrorisme tourné contre des innocents. A ses yeux, la volonté d’indépendance de ce peuple excusait ces crimes. Camus s’est violemment opposé à cette vision des choses et a maintenu que ce comportement était inadmissible. Dans la presse, Sartre a répondu à Camus qu’il ne comprenait rien à la politique et qu’à vouloir garder les mains propres, il n’était jamais qu’« Une belle âme »…
Les deux hommes étaient cependant déjà en brouille totale depuis la parution du livre de Camus L’homme révolté qui mettait sur le même plan les crimes communistes et les crimes nazis.
Je ne peux pas vous dire beaucoup plus de l’histoire racontée dans cette pièce sous peine de vous en dire trop.
Sachez cependant qu’à l’époque de sa sortie, en 1948, c’était André Luguet qui jouait le rôle d’Hoederer et François Périer celui de Hugo.

Suggestion(s) de lecture :

Du même auteur : Le mur, La putain respectueuse, Huis clos, Les mot
  Hubert Viteux (225 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Théâtre TOP
Édition : Gallimard, 1948, 260 p.
   Date : 10/1/2007 ajoutez votre critique

mains sales (Les)
5 étoiles

    Sartre, Jean-Paul  lister les titres de cet auteur 
  Les mains sales parlent de la résistance dans un pays de l'est. Cette pièce de théatre met en scène un anti héro qui veut participer à la libération de son pays en prenant les armes mais on le met en face d'une machine à écrire. Finalement après quelque temps on lui propose d'assassiner un chef politique.Il se rend chez cette homme avec sa femme en tant que secrétaire...
Un ouvrage remarquable sur l'homme, les idéaux, la guerre, le meurtre...
  Cédric Roiron (9 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Théâtre TOP
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Jean-Paul Sartre critiqué(s) sur le Guide

chemins de la liberté (Les), tome 1 - L'âge de raison
existentialisme est un humanisme (L')
Huis clos
mains sales (Les)
mots (Les)
nausée (La)

 

En ligne : 848 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site