Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« La lecture dissipe la sécheresse, active les facultés, déchrysalide l'intelligence et met en liberté l'imagination » -- Antoine Albalat
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
mains rouges (Les)
4 étoiles

    Grondahl, Jens Christian  lister les titres de cet auteur 
  En 1977, à Copenhague, un jeune étudiant occupant un job à la gare centrale, voit débarquer une jeune femme venant d'Allemagne. Celle-ci lui confie la clef d'une consigne, et elle disparaît. Cherchant à la retrouver, il trouve dans la consigne un sac contenant une grosse somme en deutsche mark.
Quinze ans plus tard, marié et menant une vie de petit fonctionnaire, il retrouve la jeune femme par hasard.
Elle lui raconte alors son passé comme jeune fille au pair en Allemagne, du temps de la bande à Baader. Entraînée presque malgré elle dans un hold-up meurtrier, elle a fui ses compagnons d'extrême gauche et s'est également mariée en cherchant à oublier son passé. Au moment du procès autant politique que pénal, elle devra affronter sa culpabilité, avec l'aide du narrateur.
On retrouve le talent intimiste de Grondahl, fait de petits détails racontant des histoires somme toute banales dans une ambiance petite bourgeoise, et la confrontation de la petite et de la grande histoire. La fuite en avant dans le combat politique n'est pas présentée comme la solution au mal de vivre.
Récemment à la télévision, on présentait le Danemark comme le pays où les gens vivaient les plus heureux. Les impôts y sont extrêmement élevés, la sécurité sociale veille à tout. Mais gare à ceux qui sortent du rang. Une forme de national socialisme scandinave, en quelque sorte. L'auteur, avec beaucoup de subtilité, semble lancer le message subliminal: méfions-nous du rabotage social, quelque soit le côté où l'on tourne la tête.
  Guy Capelle (559 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Mystère et Policier TOP
Édition : Gallimard, 327 p.
   Date : 12/1/2009 ajoutez votre critique

mains rouges (Les)
3 étoiles

    Grondahl, Jens Christian  lister les titres de cet auteur 
  «Un jeune homme, occupant un job d'étudiant à la Gare Centrale de Copenhague, croise le chemin d'une jeune femme de retour d'Allemagne.»
C'est son histoire qu'il nous raconte. Après un an au pair, ne sachant que faire de sa peau et n'ayant aucune envie de rentrer chez elle où elle s'ennuie, Sonja vit avec un homme mystérieux qu'elle n'aime pas, mais qui la fascine. Elle fait des choses qu'elle ne comprend pas, mais ne pose pas vraiment de question. Quinze ans plus tard, rentrée et rangée au Danemark, elle revoit «le jeune homme» par hasard et lui raconte son histoire. Dans un journal, elle retrouve son ancien amant et une «copine» et comprend à quoi elle a participé. Un couple gauchiste a dévalisé une banque et tué un policier en 1977. Elle est tout d'un coup prise de remords et part assister au procès avec le copain d'il y a 15 ans, qui ne pose pas trop de questions, non plus.
Jusque-là, je m'ennuyais un peu. Les personnages ont l'air mou, sans motivation, sans envie; ils font parce qu'il faut bien faire quelque chose. C'est assez Duras. Et puis tout d'un coup ça bascule dans la philosophie psychiatrique: à partir de quand est-on coupable et jusqu'où? Qu'est-ce que la justice? Qui a tiré? Doit-t-elle se dénoncer? Du coup, nous nous rapprochons de Schlink en plus court et plus succinct. Est-ce mieux?
Je ne suis pas sure d'avoir bien compris où alors, je n'ai pas adhéré, pas été motivée par l'histoire.
Un livre qui me laisse perplexe.
  médée66 (173 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
Édition : Gallimard, 2009, 204 p.
   Date : 1/1/2001 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Jens Christian Grondahl critiqué(s) sur le Guide

mains rouges (Les)
Quatre jours en mars

 

En ligne : 795 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site