Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« J'aime lire comme la poule boit, en relevant fréquemment la tête, pour faire couler » -- Jules Renard
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
idiot (L')
5 étoiles

    Dostoïevski, Fédor  lister les titres de cet auteur 
  Ce livre fait partie de ceux écrits par l’auteur après son séjour de plusieurs années au bagne.
Il est important de le savoir, car l’auteur sortira du bagne avec un mental et des opinions totalement différentes de celles qu’il avait auparavant. Il est devenu tsariste, profondément croyant et opposé aux idées en provenance de la vieille Europe.
Le prince Mychkine, notre « idiot », rentre en Russie en provenance de Suisse où il s’était fait soigner. Sa personnalité va faire de lui un être assez à part. En effet, il dit toujours ce qu’il pense, et cela, où qu’il soit.
Comme toujours chez Dostoïevski, le personnage principal du livre est entouré d’une foule d’autres personnages, tous différents. Il convient aussi de ne pas oublier que Dostoïevski bâtit ses livres sur des idées qu’il entend défendre. Celles-ci n’apparaissent pas par hasard au fil du récit. Mychkine est un jeune homme de 26 ans qui peut paraître très naïf.
En tout cas, il est doux, humble, fait confiance aux autres et voit toujours le bon côté des gens qu’il est amené à rencontrer.
Entamer L’idiot, c’est rentrer dans un livre de plus de mille pages et bourré de réflexions plus intelligentes les unes que les autres. Son style d’écriture n’est pas un style classique. Il peut paraître lourd et plein de digressions.
Mais attention, Dostoïevski est considéré par la plupart des grands auteurs comme le plus grand des grands et il ne vole vraiment pas cette opinion. Ce sera le cas pour Freud, Nietzsche, Roth, Harrison et de très nombreux autres.
Ici, Dostoïevski va notamment défendre la religion orthodoxe, la seule valable à ses yeux, attaquer violemment le socialisme, une aberration à ses yeux, attaquer le scientisme de la vielle Europe, une autre aberration, attaquer les idées bourgeoises importées de l'étranger, et aborder le suicide.
Pour Dostoïevski< seule la religion orthodoxe pourra sauver la Russie et le peuple russe, s’il conservait ses particularités, pourrait devenir l'avenir de l'Europe.

Suggestion(s) de lecture :

Du même auteur: Les frères Karamazov, Le double, Les démons, L'éternel mari, Le sous-sol, Les carnets du sous-sols
  Hubert Viteux (225 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Classique TOP
Édition : Folio, 1953, 970 p.
   Date : 12/1/2007 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Fédor Dostoïevski critiqué(s) sur le Guide

carnets du sous-sol (Les)
Crime et châtiment
frères Karamazov (Les)
idiot (L')
Pauvres gens

 

En ligne : 501 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site