Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. » -- Jules Renard
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
grandeurs de l'an mille (Les)
3 étoiles

    Riché, Pierre  lister les titres de cet auteur 
  Le Xe siècle a longtemps eu la réputation d’être une sorte « d’âge sombre dans l’âge sombre », une période où, après le bref éclat du règne de Charlemagne et de ses successeurs immédiats, l’Europe est tombée dans une sorte de léthargie de un siècle et demi. L’auteur nous montre ici qu’il n’en est rien. L’héritage carolingien est encore bien vivant, les classiques grecs et latins sont lus et enseignés parallèlement aux valeurs chrétiennes (ce qui ne durera pas!), et la construction d’églises et de monastères est déjà en plein essor.<br> Spécialiste du haut Moyen Âge, l’auteur commence par une sorte de préambule où il rejette avec aisance les prétentions selon lesquelles la population des années 950 à 1000 aurait vécu dans la terreur de la fin du monde. Il n’en est rien, et l’auteur raconte d’ailleurs d’où vient cette légende du « millénarisme ».
L’époque est certes fascinante, mais le livre n’est pas captivant du début à la fin. Les passages thématiques, où l’auteur explique par exemple ce qu’on enseignait dans les écoles ou comment se déroulait la vie quotidienne, sont très intéressants, de même que la partie finale, où il s’attache à nous relater la vie d’Otton III et de Sylvestre II, respectivement empereur romain et pape en l’an 1000, qui étaient d’ailleurs de grands amis. En revanche, de trop longues portions du livre constituent ni plus ni moins que des inventaires (mini-biographies de personnages importants, panorama de l’Europe sur le plan des développements culturels, etc.) qui seront certes d’une grande utilité dans le cadre d’une recherche mais qui se prêtent difficilement à une lecture continue. Par ailleurs, je ne peux passer sous silence le fait que l’auteur ou l’éditeur gagneraient beaucoup à suivre un cours de recyclage sur l’emploi de la virgule. Et le lecteur ne pourrait leur en être qu’infiniment reconnaissant.
  François Lavallée (210 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Histoire, Géographie et Politique TOP
Édition : Bartillat, 1999
   Date : 9/1/2007 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Pierre Riché critiqué(s) sur le Guide

grandeurs de l'an mille (Les)

 

En ligne : 107 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site