Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Je n’ai jamais eu de chagrin qu’une heure de lecture n’ait dissipé » -- Montesquieu
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
brigande (La)
5 étoiles

    Martin, Claire  lister les titres de cet auteur 
  Oh quel beau petit livre et ce, dans tous les sens du mot.
La présentation d'abord : il s'agit d'un petit format 19 x 12 cm, couverture rigide, reliure cousue (on n'en voit presque plus).
L'illustration de couverture : Claire Lamarre, Jalouse, 1998, diptyque, acrylique sur bois, a été photocomposée (je crois) et représente des feuillages en gros plans; les couleurs sont magnifiques : jaune, vert, rouge, mauve. Bref, un petit bijou à tenir en main. Le papier est doux au toucher et un peu jaune, moins fatigant pour les yeux. Les caractères sont assez gros, ce qui pour être reposant n'en est pas moins décevant, puisque c'est le signe que la lecture se fera vite, vite...
J'ai été d'abord attirée par le livre-objet, mais après avoir lu la quatrième de couverture, je ne pouvais résister :
Une amie se meurt. Les souvenirs émus ou douloureux se tissent dans la trame de l'amitié, de l'amour et de la trahison. Des lettres, des dizaines de lettres réapparaissent : faut-il ouvrir la boîte de Pandore?
Claire Martin est née en 1914. Elle n'a pas publié beaucoup et si l'on regarde les dates de publication de ses romans, c'est plutôt étrange :
1959 - 1960 - 1962 - 1965 - 1966 - 1970 - 1972 - 1973 - et puis 1999 - 2000 - 2001! Presque 25 ans de silence, puis à plus de 85 ans, un livre par année!
Je me souviens vaguement avoir lu, lors de sa parution, Dans un gant de fer , tome 1 La joue gauche et ome 2 La joue droite , publiés en 1965 et 1966 au Cercle du Livre de France. Elle y racontait son enfance, dans un couvent, dans un Québec religieux et fermé au monde, tourné vers la pénitence et l'expiation des fautes (réelles ou imaginaires...)
La brigande :
Nicette, l'amie d'enfance de Cora (elles se sont connues à 8 ans) est morte. Maurice, le mari de Nicette, apporte à Cora trois boîtes remplies de lettres. Avant de mourir, Nicette lui avait dit qu'il pouvait en faire ce qu'il voulait. Maurice les a lues et toutes celles qui concernent Cora, il les lui apporte. Après une longue hésitation, Cora commence à lire... et à découvrir pourquoi leur amitié s'est rompue. Elle a tant cherché ce qu'elle avait bien pu dire ou faire pour provoquer le retrait de Nicette, qui se défilait de ses invitations et ne la voyait plus que lors de réceptions. Elle lit la trahison de Nicette, elle découvre que Nicette n'a épousé Maurice que parce qu'elle croyait que Cora en était amoureuse. Maurice n'a donc jamais été heureux avec elle. Cora est veuve, mais elle a vécu un grand amour, qu'elle avait gardé longtemps secret, jusqu'à son mariage. Elle trouve dans les boîtes une lettre que son mari a envoyée à Nicette disant qu'il ne comprenait pas ses avances, surtout dans le contexte de la grande amitié qui liait les deux femmes. Il ne lui en avait jamais parlé. Cora a l'impression que Nicette continue à tout salir, même après sa mort...
C'est une petite histoire d'horreur que celle-ci, peut-être que j'y ai réagi très fort parce que pendant longtemps j'ai cru (comme Cora) que l'amitié pouvait durer pendant toute une vie. L'écriture est superbe. L'air de rien, comme ça, l'auteur nous enfonce dans l'horreur de la découverte de la trahison d'une amitié qui finalement n'a jamais existé que dans le regard de Cora. Devant le recul de Nicette, Cora avait fait le deuil de leur amitié, sans comprendre ce qui avait pu changer, ce qu'elle avait pu faire pour provoquer un tel changement chez sa grande amie. Maintenant que Nicette est morte, Cora réalise que l'amitié dont elle a fait le deuil n'a jamais existé et le deuil qu'elle doit faire maintenant est encore pire que le premier. Les émotions sont à fleur de peau; sans jamais s'attarder, l'auteur décrit le chagrin d'une femme qui perd ses dernières illusions face à une personne qu'elle a beaucoup aimée, sans jamais être payée de retour. La cruauté de Nicette, dont on aperçoit quelques bribes dans des extraits de lettres, est effrayante.
J'avais marqué un passage pour le citer ici. On parle de Maurice qui est maintenant veuf et de l'effet qu'à eu sur lui le décès de sa femme :
« La mort de Nicette lui aurait fait l'effet de passer d'un lieu très fermé à l'air vif du dehors. Il a perdu l'objet de sa terreur, mais oui, il est veuf de son malheur, et le temps perdu pour vivre ne se rattrape pas. » (p. 103-104).
Est-ce que cela ne vous glace pas le sang? Petit roman d'une redoutable efficacité, je le recommande vivement; mais vous risquez de ne plus jamais regarder vos amis(es) de la même manière...
  Libellule (63 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
Édition : Instant même, 2001, 188 p. , ISBN : 289502166X
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Claire Martin critiqué(s) sur le Guide

amour impuni (L')
brigande (La)
Dans un gant de fer
Dans un gant de fer, tome 1 et 2

 

En ligne : 1186 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site