Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Je n’ai jamais eu de chagrin qu’une heure de lecture n’ait dissipé » -- Montesquieu
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
bicyclette bleue (La), tome 1
zéro

    Deforges, Régine  lister les titres de cet auteur 
  Quand j’ai lu le résumé, j’ai tout de suite été emballée. Mais à la lecture des premières pages, j’ai été scandalisée par ce plagiat pur et dur du chef d'œuvre de Margaret Mitchell, Autant en emporte le vent. Pensant que cette ressemblance ne durerait que pendant les premières pages, j'ai pourtant continué à lire et cette tendance s'est confirmée. Ce livre qui semblait prometteur est scandaleux, car plagiat honteux. Je le déconseille vraiment; lisez plutôt l’original, bien mieux écrit.
  Nefertiri (4 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Roman historique TOP
   Date : 2/1/2008 ajoutez votre critique

bicyclette bleue (La), tome 1
3.5 étoiles

    Deforges, Régine  lister les titres de cet auteur 
  Léa est une jeune fille qui vit avec sa famille sur un domaine vinicole et voit sa vie changer complètement avec le début de la Seconde Guerre mondiale.
Surtout qu'avec la guerre, son ami d'enfance Laurent précipite son mariage avec Camille. Camille est sa cousine, qui lui est promise depuis qu'ils ne sont qu'enfants. Mais Léa aime Laurent et n'est pas prête à accepter que cette union brise son amour pour Laurent. Cependant, Laurent confie sa femme et leur futur enfant à celle-ci durant son absence.
C'est une bonne histoire qui, cependant, rappelle un peu trop la série Autant en emporte le vent. La trame est semblable, un triangle amoureux, une jeune fille forte qui doit s'occuper de sa rivale : une jeune femme fragile, etc. Ce n'est pas la même guerre mais le reste est très ressemblant. Régine Deforges, fidèle à elle-même, ajoute à tout cela sa petite touche érotique qui vient alléger l'ambiance de la guerre.
En général, j'ai aimé, excepté cette trop grande ressemblance avec Autant en emporte le vent.
  Dytal (516 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Roman historique TOP
Édition : Livre de poche, 1987, 410 p. , ISBN : 2253043125
   Date : 3/1/2003 ajoutez votre critique

bicyclette bleue (La), tome 1
5 étoiles

    Deforges, Régine  lister les titres de cet auteur 
  Ce livre est un des meilleurs que j'ai lu. Personnellement, j'ai beaucoup de difficulté à lire des romans, mais lui j'ai réussi et j'en suis fière puisque que c'est lui qui m'a donné le goût de lire. Il raconte la vie d'une jeune femme déterminée et qui sait ce quelle veut malgré les obstacles qu'elle devra surmonter. Ce roman est formidable, je ne peux que lui donner 5 sur 5, il est génial. Cette auteur sait comment accrocher ses lecteurs et nous transmettre des émois. Bref, félicitations pour ce bon roman d'amour!
  Stuckmel (première critique)
 
Genre : Roman historique TOP
   Date : 12/1/2002 ajoutez votre critique

bicyclette bleue (La), tome 1
3 étoiles

    Deforges, Régine  lister les titres de cet auteur 
  Qui ne connaît pas l'histoire de Léa Delmas, une jeune fille belle, sensible et passionnée, en même temps dotée d'une force de caractère et d'une détermination peu commune à l'époque?
Le récit se déroule durant la Deuxième Guerre mondiale en France. L'auteure nous offre d'ailleurs un charmant tableau de la France de la Résistance à travers la vie de Léa Delmas, qui devra vite grandir dans ce monde qui ne ressemble en rien à celui de son enfance où elle se blottissait encore dans sa petite chambre d'enfant pour calmer son chagrin après une querelle avec l'une de ses sœurs, Françoise ou Laure, et encore dans les bras de son père dans lesquels elle se sentait plus qu'en sécurité.
Dépitée lorsque son voisin Laurent annonce ses fiançailles avec sa jeune cousine Camille, Léa qui aime Laurent de toute son âme ne peut s'empêcher de lui avouer son amour...
Puis Laurent, comme tous les hommes jeunes, doit partir au front. C'est là que démarre le récit tumultueux des agissements et des amours de Léa.
J'ai trouvé plus que des ressemblances de ce roman avec Autant en emporte le vent. À mon avis, il s'agit d'une copie réelle, seul le cadre a été changé, ce qui a beaucoup enlevé à mon engouement pour ce roman. Le fait de retrouver une Léa de 17 ans, une femme jolie, rebelle, forte et adulée, en même temps dotée d'une grande sensibilité m'a fait penser à Scarlett O'Hara. Léa est amoureuse de Laurent, qui doit épouser Camille sa cousine puisqu'ils ont été fiancés au berceau. Scarlett était aussi amoureuse de Ashley, qui, lui, doit épouser Mélanie. Fougueuse et dépitée comme l'est Scarlett dans Autant en emporte le vent, Léa se jette dans les bras de Claude, le frère de Camille, et accepte de l'épouser. Scarlett, elle, acceptera d'épouser Charles, le frère de Mélanie. Et François Tavernier ne fait-il pas penser à Rhett Butler, l'homme fort du roman, toujours là au bon moment pour sauver la femme qu'il aime... et de dire à Léa dans la Bicyclette bleue, « Un jour vous m'aimerez »... Rhett Butler n'a-t-il pas dit la même chose à Scarlett? Et il y aussi le contexte, la France de la Résistance d'une part pour Léa, la Guerre de sécession d'autre part pour Scarlett...
En fait, tout au long de ma lecture, j'ai fait des rapprochements avec l'histoire de Autant en emporte le vent. Et quand j'ai refermé La Bicyclette bleue, j'en ai conclu que Régine Deforges ne s'était pas beaucoup creusée la cervelle pour concocter un roman nouveau et riche. L'histoire de Léa, c'est celle en tous points semblable de Scarlett. Camille, c'est Mélanie... et ça je l'ai découvert quand Camille a tué un homme de sang froid quand il voulait leur voler la voiture, leur unique bien, pour retrouver la campagne; Mélanie n'a-t-elle pas fait la même chose dans Autant en emporte le vent quand dans Atlanta désertée un homme a voulu pénétrer leur maison? Camille enceinte, fragile et malade... Mélanie enceinte, fragile et malade. Laurent a confié sa femme à Léa, plus forte, plus femme. Ashley a aussi confié sa femme à Mélanie, plus forte, plus femme... Et tout au long du roman, Léa hait et aime à la fois Camille, Scarlett éprouve les mêmes sentiments envers Mélanie. Et puis Léa a la volonté de garder son domaine familial, elle se bat pour cela, Scarlett fait de même pour Tara. Les deux femmes se battent durant la guerre pour nourrir leur famille et leur domesticité, tout repose sur leurs épaules. Et c'est dans les bras d'un homme seulement qu'elles redeviennent ce qu'elles sont, des femmes en mal d'amour. Léa est visiblement amoureuse de François Tavernier comme Scarlett l'est de Rhett Butler, seulement elles ne le savent pas encore. Elles le comprendront plus tard et seulement là elles céderont. Pour le moment, elles se contentent d'aller chercher l'aide et le soutien dont elles ont besoin, physique dans l'acte d'amour, moral dans les paroles.
Malgré tout, je me suis laissée prendre au jeu et j'ai apprécié la différence entre les deux romans, une différence de lieu et d'époque surtout, parce que les actions et les sentiments exprimés, eux, restent les mêmes. Il s'agit ici d'une romance. Léa est attachante et j'ai bien envie de savoir ce qu'elle va devenir. Je crois que les romans qui suivent ne doivent pas manquer d'amener Léa à travers de nouvelles aventures et je vais vous dire, si j'ai lu ce roman, c'est qu'il a trôné des années dans la bibliothèque de ma mère, et que beaucoup m'en ont parlé. Je ne suis pas déçue, je m'attendais seulement à un plus grand envoûtement. Ceci dit, Régine Deforges m'a quand même fait un peu rêver, c'est une lecture que j'ai pour ma part trouvé facile et j'avoue que, agacée, j'en ai même sauté des bouts par ci par là.
  Véronique J. Laliberté (84 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Roman historique TOP
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique

bicyclette bleue (La), tome 1
4.5 étoiles

    Deforges, Régine  lister les titres de cet auteur 
  Après une première expérience douteuse avec l'auteur, je me suis laissée convaincre et j'ai entamé La bicyclette bleue, premier tome d'une série de huit livres (jusqu'à maintenant). Il n'a fallu qu'un chapitre pour que je me laisse transporter par l'histoire de la famille de Léa Delmas, qui malgré ses différences, offre un bon modèle de solidarité familiale.
Après avoir lu la trilogie de Marie Laberge (Le goût du bonheur) où l'on exploite le temps de la Deuxième Guerre mondiale (vue du Québec), je trouve intéressant de pouvoir découvrir la vision européenne de la chose. Et avec un côté sensuel ajouté, ça ne fait que rendre le tout plus intéressant. Bref, c'est un bon roman qui se lit très bien de par la fluidité de l'écriture.
  Audrey (51 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Roman historique TOP
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique

bicyclette bleue (La), tome 1
5 étoiles

    Deforges, Régine  lister les titres de cet auteur 
  La bicyclette bleue est l'un des meilleurs livres que j'ai jamais lu, ainsi que sa suite. Les aventures de la jeune Léa durant la Seconde Guerre mondiale sont passionnantes, pleines de joie, de tristesse, d'amour et de haine.
Bravo Régine, continue!
Dans la suite du livre 101, avenue Henri-Martin, Noir tango, La rue de la soie, Cuba libre et encore d'autres...

Suggestion(s) de lecture :

Dans le même style, vous pouvez lire 1941 de Marc Lambron, qui parle d'un jeune homme à Vichy en 1941, pendant la Seconde Guerre mondiale.
  Cécile Gléhen (première critique)
 
Genre : Roman historique TOP
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique

bicyclette bleue (La), tome 1
4.5 étoiles

    Deforges, Régine  lister les titres de cet auteur 
  Ce livre est le premier d'une série de cinq. J'ai pris plaisir à suivre les aventures de Léa, l'héroïne. L'histoire débute avec la guerre mondiale. J'ai lu et relu tous les volumes. À lire!
  Julie St-Pierre (première critique)
 
Genre : Roman historique TOP
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique

bicyclette bleue (La), tome 1
4.5 étoiles

    Deforges, Régine  lister les titres de cet auteur 
  Ce livre raconte l'histoire d'une famille française durant la guerre. C'est de loin le meilleur livre que j'ai lu de ma vie. Il est tissé d'amour, d'amitié et ... de guerre. Très bien écrit, il nous amène dans le coeur de son héroïne, où l'on vit chaque instant avec elle. Je le conseille à tout le monde qui ont envie de connaître les hauts et les bas de la vie.
  Émilie L'Heureux (première critique)
 
Genre : Roman historique TOP
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Régine Deforges critiqué(s) sur le Guide

bicyclette bleue (La)
bicyclette bleue (La) (série)
bicyclette bleue (La), tome 1
bicyclette bleue (La), tome 2 - 101, rue Henri Martin
bicyclette bleue (La), tome 1
cahier volé (Le)
Lola et quelques autres
orage (L')
Rencontres ferroviaires

 

En ligne : 410 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site