Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Ce que l'on apprend dans les livres, c'est la grammaire du silence » -- Christian Bobin
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
* 
Taisez-vous, vous ne savez pas !
4 étoiles

    Tanay, Corinne  lister les titres de cet auteur 
  Corinne Tanay est cette mère détruite par l'affaire de la Josacine empoisonnée qui coûta la vie à sa fille en 1994. Du cyanure avait été introduit dans le médicament d'Émilie, 9 ans, alors que l'enfant était gardée par le couple Tocqueville. L'enquête, tordue et complexifiée comme toutes les enquêtes sans flagrance ni aveux, désignera Jean-Marc Deperrois, notable local, comme fauteur. Il aurait voulu se débarrasser le l'époux Tocqueville pour mieux vivre une passion cachée avec madame, sans savoir que le médicament était destiné à cette enfant que gardait le couple. Un crime par erreur.
J.-M. Deperrois a été condamné. Il est sorti de prison au bout de douze ans, en 2006. Depuis, il maintient qu'il était innocent et tente d'obtenir sa réhabilitation.
Corinne Tanay, elle, ne s'est jamais remise de ce drame et a publié plusieurs ouvrages pour expurger son mal-être. Comme beaucoup de proches de victime, elle a toujours eu besoin de poser un visage sur le coupable et a peut-être focalisé son regard sur J.-M. Deperrois à tort mais là n'est pas le propos, même si elle réaffirme dans ce livre sa conviction en se fondant sur le dossier criminel qu'elle connaît par cœur. La trame du livre est intimiste. La rédaction est fluide. Le lecteur accompagne cette plongée dans le malaise d'une femme meurtrie et peut la comprendre, même s'il ne pourra se forger une opinion arrêtée sur l'affaire par manque d'avis contradictoire. Ce livre ne raconte pas le détail d'une instruction et d'un procès hautement médiatisés, il ne s'arrête que sur quelques détails parsemés au fil d'une introspection et de révélations de coulisses. On retiendra le passage consternant de Corinne reçue par le président Sarkozy, plein de promesses en faveur d'une refonte de la considération des victimes et parties civiles... évidemment anéanties une fois passé la porte. C'est la désillusion et le désespoir qui guident cette écriture de la survie. Mais Corinne s'accroche, tant bien que mal, parce que ceux qui partent ne veulent pas voir leurs proches gâcher une vie de plus.
Plus tard, pourtant, elle va publier Le Châtiment des victimes. Les démons ne la quittent pas.
  En-decalage (première critique)
 
Genre : Faits vécus TOP
Édition : Éditions Privé http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_de_la_Josacine_empoisonn%C3%A9e http://www.avantpropos.eu/auteur/corinne-tanay, 2007, 246 p. , ISBN : 9782350760254
   Date : 7/1/2013 * nouveauté * ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Corinne Tanay critiqué(s) sur le Guide

Taisez-vous, vous ne savez pas !

 

En ligne : 159 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site