Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Il n'y a pas de vraies et de fausses lectures, ou de bonnes et de mauvaises, mais des tas de lecteurs avec des sensibilités bien différentes… » -- Dominique Demers
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
S-21 ou le crime impuni des Khmers rouges
5 étoiles

    Chandler, David  lister les titres de cet auteur 
  Au Cambodge, sous les Khmers rouges, S21 était le principal « bureau de la sécurité ». Dans ce centre de détention situé au coeur de Phnom Penh, près de 17 000 prisonniers ont été torturés, interrogés puis exécutés entre 1975 et 1979. Trois d'entre eux seulement sont encore en vie.
Dans S21, la machine de mort khmère rouge, on tente de comprendre comment le parti communiste du Kampuchéa démocratique (l'Angkar, l'Organisation) a organisé et mis en oeuvre sa politique d'élimination systématique. Une dure et longue enquête confrontant victimes et bourreaux sur le lieu même de l'ancien S21, actuellement reconverti en musée du génocide, mais aussi dans les archives qui remontent petit à petit.
David Chandler nous livre ici une analyse de ces documents, auxquels il ajoute des entretiens avec des survivants et d'anciens employés de la prison afin de faire entendre les voix d'un peuple laminé par un génocide, détruisant le quart de la population (1 700 000 personnes) et resté impuni.
Les mots ne suffisent pas pour décrire ce qui s'est passé là. L'implacable minutie de la machinerie du meurtre planifié échappe à l'entendement. Comme si la conscience refusait d'appréhender, et donc de mettre des mots d'aujourd'hui sur l'indicible.
Mais il reste les preuves - les photos, les archives, les lieux - qui font revenir les mots. Il y a aussi la mémoire enfouie profondément dans les corps, celle des gestes et des routines, qui peuvent surgir de l'inconscient comme dans un cauchemar.
Les victimes, qui ont été contraintes par la loi de la terreur d'abandonner tout repère, n'ont plus que les traces bureaucratiques ou la douleur de leurs propres cicatrices pour se rappeler.
Les anciens bourreaux, artisans ordinaires et obscurs du génocide, complices convaincus, aveuglés ou effrayés, qui ont assuré la marche quotidienne de S21, sont restés seuls avec leurs horribles secrets. Espèrent-ils que leur parole pourrait les libérer de leur passé?
Les dirigeants, les véritables instigateurs, sont quant à eux murés dans le déni de toute responsabilité.
Lieu innommable, il en est d'autres dans le monde, même aujourd'hui. Et si l'on ne peut revenir sur le passé, qu'en est-il du présent?
Les choses doivent être dites pour rendre aux victimes leur destin et leur mémoire. Elles doivent l'être aussi pour que la réflexion sur le passé aide à la construction du présent.
D'autres « choses » de ce genre qu'un jour l'on retrouvera forcément. Surtout lorsque certaines barrières seront tombées, et les lois « protectrices » tomberont.
David Chandler emmène le lecteur au plus noir de l'âme humaine, tire les enseignements de cette folie programmée. Et s'en réfère à l'Histoire, passée ou présente.
La douleur, les êtres et vies brisés que l'on oublie bien vite, mais qui un jour, parce qu'ils sont « différents », peuvent être n'importe qui...
L'on peut se permettre le temps d'un mal à l'aise de refermer ce genre de témoignage. Ils sont loin!
  Christiane Mélin (332 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Histoire, Géographie et Politique TOP
Édition : Frontières, 2002, 202 p. , ISBN : 2746701707
   Date : 11/1/2005 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de David Chandler critiqué(s) sur le Guide

S-21 ou le crime impuni des Khmers rouges

 

En ligne : 883 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site