Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Lire, c'est aller à la rencontre d'une chose qui va exister » -- Italo Calvino
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
Oscar Wilde et le jeu de la mort
3 étoiles

    Brandreth, Gyles  lister les titres de cet auteur 
  Londres, 1892. Oscar Wilde réunit 13 personnes autour d'une table et leur propose une partie de «jeu de la mort». Pour jouer, chaque participant doit inscrire le nom d'une personne qu'il voudrait tuer sur un bout de papier et le mettre dans un chapeau. Une fois cette phase terminée, les «victimes» sont retirées une à une du chapeau, le but du jeu étant de retrouver le «meurtrier» correspondant.
Inconditionnels d'Oscar Wilde, des romans policiers «à l'ancienne» et des corporations masculines «so british», ce livre est fait pour vous.
Je ne fais pas partie du lot. Je ne conteste pas que la lecture du roman est agréable et les recherches faites par Gyles Brandreth sur la société victorienne sont très intéressantes. L'année est intéressante aussi. C'est un hommage aux années les plus fastueuses de la vie de l'écrivain. Trois ans plus tard, Oscar Wilde sera jugé et condamné pour homosexualité. Sa déchéance se poursuivra pendant plusieurs années et se terminera à Paris où l'auteur mourra en 1900.
Qu'est ce qui ne va pas? Le caractère «précieux» du style tout comme les aphorismes permanents d'Oscar Wilde m'écœurent. L'académisme du roman me semble désuet. Tout est lisse, la psychologie des personnages n'est pas très creusée. Pour moi, un roman policier doit être plus qu'un «who done it?» (qui a fait le coup?) dont les romans d'Agatha Christie sont l'archétype. Il est vrai que la forme qui évoluera plus tard dans des directions aussi diversifiées que le «thriller» et le «polar» était encore très académique à l'époque de Wilde. Il faudra attendre des décennies pour que le style «policier» se marie avec la plupart des genres littéraires. Gyles Brandreth respecte visiblement les codes de l'époque et sans doute aussi celles d'Oscar Wilde qui était un grand théoricien de l' «esthétisme» en littérature.
Je n'ai donc pas grand-chose à reprocher à cet ouvrage, en dehors du fait qu'il n'est pas ma «cup of tea».
  Charles (25 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Mystère et Policier TOP
Édition : 10/18, 2010
   Date : 3/1/2011 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Gyles Brandreth critiqué(s) sur le Guide

Oscar Wilde et le jeu de la mort

 

En ligne : 398 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site