Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« J'aime lire comme la poule boit, en relevant fréquemment la tête, pour faire couler » -- Jules Renard
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
Nouvelles orientales
4 étoiles

    Yourcenar, Marguerite   lister les titres de cet auteur 
  Ce recueil est constitué de dix nouvelles qui me semblent inégales dans leur intérêt, dans leur qualité littéraire, même si elles dégagent toutes de la poésie et de la magie.
« Comment Wang-Fo fut sauvé » est celle qui ouvre le recueil et qui m'a aussitôt conquise. Le peintre Wang-Fo est condamné par l'Empereur qui n'a pu supporter le décalage entre la beauté du monde peint par le Maître et la réalité plus triste. L'Empereur lui réserve le destin le plus cruel qu'on puisse réserver à un peintre en le privant de l'usage de ses yeux et de ses mains, mais la peinture sera plus forte que l'Empereur.
L'auteur se sert de légendes qu'elle a réécrites et adaptées. Toutes ses nouvelles sont marquées par la douleur que transcende un idéal. Marguerite Yourcenar joue avec les apparences; pour qui pleure « la veuve Aphrodissia »? La mort n'est pas la fin d'une histoire, mais le début d'une autre réalité!
  Christelle Divry (832 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Classique TOP
Édition : Gallimard, 149 p.
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Marguerite  Yourcenar critiqué(s) sur le Guide

Alexis ou Le traité du vain combat
Mémoires d'Hadrien
Nouvelles orientales
oeuvre au noir (L')
yeux ouverts (Les) - Entretiens avec Matthieu Galey

 

En ligne : 627 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site