Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Un gros livre est un grand mal » -- Callimaque, Fragments
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
Lettres et carnets
4 étoiles

    Scholl, Hans et Sophie Scholl   lister les titres de cet auteur 
  Les lettres et les carnets de deux jeunes étudiants «nantis» qui se posent des questions philosophiques sur le monde, la vie, la religion, leur avenir et leur gouvernement. Des questions que tous les jeunes se posent. La différence c'est qu'eux vivaient en Allemagne sous le nazisme et «l'impératif catégorique» kantien.
«Depuis leur plus jeune âge, ils n'avaient connu que le décervelage et le discours de haine et de mensonge d'un régime qui en avait fait sa religion. Ils avaient lu les classiques et trouvé dans Schiller ou dans Stifter et Novalis, voire Lessing, Leibniz et Nietzsche, de quoi résister au discours débilitant du régime et prêcher la tolérance.»
Venant d'un milieu aisé dans lequel ils auraient pu se prélasser, ils n'ont que plus de mérite d'avoir résisté.
Ils ont été décapités le 22 février 1943; Hans avait 25 ans et Sophie 22 ans. J'ai trouvé difficile la lecture des lettres et carnets qui m'ont parus souvent puérils. Mes références littéraires classiques sont nulles, la Gestapo surveillait leur courrier et il fallait lire entre les lignes. C'est pourquoi, j'ai préféré, de loin, la traduction et les notes de P.E. Dauzat. Voilà un sujet que je connaissais «vaguement» et qui ne m'a pas laissée insensible. C'est en quelque sorte l'antidote à La Vague de Todd Strasser.
  médée66 (173 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
Édition : Tallandier, 2008, 363 p.
   Date : 4/1/2009 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Hans Scholl critiqué(s) sur le Guide

Lettres et carnets

 

En ligne : 405 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site