Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Nous sommes ce que nous lisons » -- Alberto Manguel
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
Jean Echenoz, l'auteur
une étoile

    Echenoz, Jean  lister les titres de cet auteur 
  Echenoz est publié chez Minuit donc automatiquement on va essayer de trouver chez lui des qualités profondes, géniales. Ou bien je suis bête, ou Echenoz a réussi à duper le critique mais ses romans sont d'une platitude profonde: nullité au niveau de l'intrigue, ce qui chez Minuit n'est pas une tare (voir Beckett) mais aucun apport au point de vue de la technique narrative, de la vision du monde. Maintenant quand je lis qu'un critique comme P. Lepape du Monde voit dans son oeuvre une entreprise de «subversion du roman», je demande qu'on m'explique. Intrigues d'un intérêt total, vagues jeux sur le langage qui sont un peu originaux. La lecture de plusieurs romans successifs dudit auteur tellement encensé me pousse à me demander si je ne suis pas totalement idiot tant d'un roman à l'autre on a l'impression de se retrouver dans le même livre (idéal pour s'endormir: les héros s'ennuient souvent comme le lecteur). Question finale: cela fait-il bien dans un milieu bobo parisien de dire que l'on prend son pied en lisant les histoires sans aucun intérêt et terriblement artificielles d'Echenoz. Mieux vaut une bonne intrigue policière qui s'assume comme telle qu'une pseudo-écriture subversive de la littéraure de genre.
En un mot: aimer Echenoz = snobisme. Ceci dit, il se lit avec une facilité déconcertante tant il manque de profondeur. Vive le Minuit de Beckett ...ou de Mauvignier ou de Ndiaye: là au moins il y a une véritable expérience littéraire.
  Bourri (4 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Auteurs TOP
   Date : 11/1/2009 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Jean Echenoz critiqué(s) sur le Guide

Au piano
grandes blondes (Les)
Je m'en vais
Jean Echenoz, l'auteur
Lac (Le)
Nous trois
Nous trois
Ravel

 

En ligne : 32 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site