Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Une bibliothèque est une chambre d'amis » -- Tahar Ben Jelloun
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
Eleanor Rigby
4.5 étoiles

    Coupland, Douglas  lister les titres de cet auteur 
  Eleanor Rigby est le personnage d'une chanson écrite par Paul McCartney en 1966 qui a été reprise récemment sur l'album de l’été L'air de rien. Eleanor Rigby est une chanson qui traite de la solitude, du vieillissement et de l'indifférence. Liz Dunn souffre aussi de l'indifférence, il lui semble d'ailleurs qu'elle est transparente ! Elle travaille, bien qu'ayant de l'argent, elle a souffert de la préférence de sa mère pour sa soeur plus conforme aux rêves des parents et elle vit avec un secret qui va se concrétiser dans sa vie 20 ans plus tard ; Liz a eu un fils, à l'âge de 16 ans, souvenir d'un voyage scolaire en Autriche. C'est Jérémy, fils lui aussi hors normes, qui va retrouver sa mère biologique et là, la vie de Liz va prendre un autre cap.
Douglas Coupland a su exploiter un sujet relativement courant avec une sensibilité et un humour exceptionnels. Alors que Liz n'avait rien pour elle, si ce n'est son regard sur les autres, le lecteur, ou tout du moins la lectrice, a plus envie d'être une Liz Dunn que n'importe quelle bimbo, apparemment bien dans sa peau et dans son rôle social !
Extrait (page 15)
«  Les Liz Dunn de ce monde ont tendance à se marier, puis vingt-trois mois après leur mariage et la naissance de leur premier enfant, elles optent pour une coupe de cheveux pratique et plus facile d'entretien qui leur dure toute la vie. Les Liz Dunn prennent des cours de pâtisserie et préféreraient mâchonner des ballons de foot que de priver leurs enfants de müesli. Elles possèdent un vibromasseur, et un fantasme mettant en scène un cow-boy pour accompagner son utilisation. Non, pas un cow-boy - plus un type qui construit des terrasses, d'onéreuses terrasses de designer avec des spas mutijets intégrés - des types qui consacreraient des heures, si nécessaires, à aider une Liz à trouver la bonne couleur de mastic pour la rénovation du carrelage de la chambre d'amis.
Je ne fais pas honneur à mon nom : je ne suis ni enjouée, ni femme d'intérieur. Je suis morne, maussade et sans amis. J'occupe mes journées à mener un combat permanent pour préserver ma dignité. La solitude est ma malédiction- la malédiction de notre espèce-, c'est l'arme qui tire les balles qui nous font danser sur le plancher d'un saloon et nous humilier devant des inconnus. »
  Christelle Divry (832 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
Édition : Edition au Diable vauvert, ISBN : 9782846261432
   Date : 11/1/2007 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Douglas Coupland critiqué(s) sur le Guide

Eleanor Rigby
Girlfriend dans le coma
Toutes les familles sont psychotiques

 

En ligne : 2291 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site