Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Lire au lit ferme et ouvre à la fois le monde autour de nous » -- Alberto Manguel
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
Effroyables Jardins
4 étoiles

    Quint, Michel  lister les titres de cet auteur 
  Ce livre est un peu étrange au début, car on n'y voit qu'un petit garçon, mal dans sa peau peut-être, et une grande méprise sur son entourage. On se demande qui est ce père un peu fou, mais vers le milieu du livre, on nous dévoile tout : c'est magnifique!!!!
Seule tache noire au tableau, je trouve : le langage un peu grossier et méchant envers les personnes qui lui sont proches.
Je vous le conseille, texte très facile à lire et court!
Il faut le lire une deuxième fois, car le début est un peu vague, mais lorsque l'on connaît la « face cachée » du roman, on comprend mieux certaines choses.
En plus, ce n'est vraiment pas long à lire!
  An SoFy (première critique)
 
Genre : Fiction TOP
   Date : 11/1/2003 ajoutez votre critique

Effroyables Jardins
2 étoiles

    Quint, Michel  lister les titres de cet auteur 
  Un homme raconte son enfance et la honte qu'il ressentait devant l'attitude de son père qui se déguisait en clown pour participer à toutes les soirées et événements auxquels on le conviait. Un jour, son oncle entreprit de lui raconter une aventure qui leur était arrivée, à lui et à son père, pendant la Deuxième Guerre mondiale. Tous les deux avaient décidé de faire sauter un transformateur pour participer à la lutte contre les Allemands. Dénoncés, ils sont restés prisonniers au fond d'un trou, surveillés par un soldat allemand un peu particulier...
Ceci est une histoire de filiation, de père à fils et vice versa. Une histoire de reconnaissance aussi envers un homme, une femme qui ont bouleversé le destin de ce père et de son frère. Beaucoup ont crié au génie devant ce roman, récemment adapté à l'écran par Jean Becker. Je n'y ai vu qu'une histoire d'hommes pendant la Deuxième Guerre mondiale, d'autres m'ont touchées beaucoup plus que celle-là, à laquelle je n'ai rien trouvé de particulier.
  Sophie Dubovi (20 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
   Date : 4/1/2003 ajoutez votre critique

Effroyables Jardins
2.5 étoiles

    Quint, Michel   lister les titres de cet auteur 
  Je me suis lancée dans Effroyables jardins... Petit roman d'une soixantaine de pages sur la même période... Mais cette fois, nous sommes dans la Résistance française. Cette fois je n'ai pas du tout aimé, car j'ai trouvé le texte sans âme, sans vie... Seules les cinq dernières pages réussissent à sauver le livre, mais ce n'est pas vraiment suffisant pour que je puisse vraiment apprécier...
  Catherine Tessier (75 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
   Date : 1/1/2003 ajoutez votre critique

Effroyables Jardins
4 étoiles

    Quint, Michel  lister les titres de cet auteur 
  Un clown aurait été présent à la sortie du procès de Maurice Papon. Qui était-il? Que venait-il faire là?
Durant la Seconde Guerre, un groupe de résistants se fait arrêter par la Gestapo, avec deux innocents. Ils sont victimes d'un piège sadique pour forcer les coupables à se dénoncer. Leur situation est précaire mais ils s'en sortiront tout de même. Mais avant ça, ils auront eu l'occasion de découvrir ce qu'implique la résistance, l'implication des innocents, etc.
Ce court livre, d'une soixantaine de pages, nous offre l'histoire de deux résistants. Mais sous des dehors pas particulièrement innovants, l'auteur a écrit une courte nouvelle qui avait pour message, du moins c'est comme cela que je l'ai lu, un mssage de réconciliation. Il commence son livre en disant que le manichéisme en histoire ne mène à rien. Voilà qui donne le ton d'une nouvelle qui veut résolument ne pas voir la guerre, ni peut-être même la résistance, de façon caricaturale. Le propos de l'auteur était bon, la réalisation peut-être un peu moins, bien que je nuance tout de suite en disant que ce n'était pas mauvais ;). Je crois en fait qu'il ne faut pas s'arrêter au premier degré de l'histoire, qui n'est pas particulièrement marquante, mais voir au contraire le message qu'a voulu faire passer l'auteur. C'est la fin du livre, tout compte fait, qui donne à l'histoire la dimension qu'elle mérite. Disons que 55 pages sont nécessaires pour nous raconter l'histoire, pour poser les jalons d'une réflexion qui s'amorcera avec la toute fin du roman.
En définitive, cette histoire m'a bien plu. La réfutation du manichéisme qui prime dans cette histoire en fait une nouvelle agréable et intéressante à lire.
  Cédric Blanchard (308 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
Édition : Joelle Losfeld , 60 p.
   Date : 1/1/2003 ajoutez votre critique

Effroyables Jardins
4 étoiles

    Quint, Michel  lister les titres de cet auteur 
  Effroyables jardins est un très court roman de 60 pages, que l'auteur dédie à la mémoire de son grand-père, ancien combattant à Verdun et à son père, ancien résistant.
La première page commence avec le récit d'un fait divers : dans les derniers jours du procès de Maurice Papon, un clown a été empêché d'entrer dans la salle d'audience. Mais l'homme est revenu assister au procès, sans son déguisement, et quand le verdict est tombé, un huissier l'a entendu dire : « Sans vérité, comment peut-il y avoir de l'espoir? ».
Les clowns, le narrateur a longtemps eu du mal à les supporter : « Aussi loin que je puisse retourner, aux époques où je passais encore debout sous les tables, avant même de savoir qu'ils étaient destinés à faire rire, les clowns m'ont déclenché le chagrin. Des désirs de larmes et de déchirants désespoirs, de cuisantes douleurs, et des hontes de paria ». La raison? Son père ne ratait jamais de s'exhiber en auguste amateur... Et puis, un soir, l'oncle Gaston va enfin lui révéler pourquoi son père fait le clown. Il va lui raconter leur participation dans la Résistance, leur arrestation, leur étrange détention, moments qui ont changé leurs vies à jamais. Le jeune adolescent va ainsi découvrir d'effroyables jardins : « C'est maintenant que je les sais admirables, que je devine ce qu'il leur a fallu serrer les poings pour survivre, et je me foutrais des baffes de les avoir méprisés. »
Les dernières pages du roman nous ramènent au procès Papon : « Il est de mon devoir de t'y représenter, papa, ainsi que Gaston, Nicole, Berndt et les autres, ces ombres douloureuses, d'où qu'elles soient, parce cet homme-là, qui tente de faire de son procès une mascarade, qui joue les pitoyables pitres, aucun des ennemis d'alors ne fut pire et beaucoup d'entre eux l'auraient haï de trahir toute dignité. »
J'ai lu dernièrement dans Le Figaro littéraire que le cinéaste Jean Becker préparait une adaptation du livre avec Jacques Villeret et André Dussolier. On parlait aussi qu'une « suite » à cette histoire venait de paraître : Aimer à peine. Le roman se déroule en 1972 au moment des attentats qui eurent lieu aux J.O. de Munich et le jeune garçon d'Effroyables jardins prépare un mémoire sur les coulisses politiques du milieu sportif...
  Anne-Charlotte (113 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
Édition : Joëlle Losfeld, 2000, 63 p.
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique

Effroyables Jardins
4 étoiles

    Quint, Michel  lister les titres de cet auteur 
  L'auteur a été sensible à l'hypocrisie du procès Papon et c'est vraisemblablement pourquoi il raconte l'histoire du clown présent aux débats du procès!
Il y a près de cinquante ans, deux jeunes hommes vont être exécutés par les Allemands pour avoir fait sauter un transformateur, mais c'est sans compter sur le sacrifice d'un homme et la bonté d'une femme!
Ce court récit est également empreint de la nostalgie de l'enfance!
  Christelle Divry (832 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
Édition : Joëlle Losfeld, 2000, 63 p.
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Michel Quint critiqué(s) sur le Guide

Cake-Walk
Effroyables jardins
Effroyables jardins

 

En ligne : 727 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site