Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Une chambre sans livre est un corps sans âme » -- Un adage latin
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
Contre la peine de mort - Ecrits 1970-2006
5 étoiles

    Badinter, Robert  lister les titres de cet auteur 
  Robert Badinter a aussi écrit un livre plaidoyer intitulé : L'exécution sur l'affaire Buffet/Bontemps. Georges Pompidou, intellectuel auto-proclamé et ennemi de la peine de mort, disait-il, n'avait pas jugé utile de signer leur grâce. C'est aussi Robert Badinter qui a sauvé la tête de Patrick Henri, vers 1975, ce qui a frustré le bon peuple: qu'à cela ne tienne! Vox populi, vox dei: ça tombait bien, on avait sous la main un condamné à mort, Christian Ranucci, dont on n'était pas vraiment assuré de la culpabilité (voir Le pull-over rouge de Gilles Perrault, 5/5), mais si on s'arrête à de telles considérations, n'est-ce pas... Et un autre grand «humaniste», un certain Giscard, a envoyé un très supposé innocent se faire raccourcir un brin...
Mais à sa décharge, ce n'est peut-être pas lui qui aurait dit: «Coupez-lui la tête, ça lui fera les pieds!»
Lors de sa campagne électorale, en 1981, François Mitterand a fait une promesse, entre autres, de supprimer la peine de mort en France, alors que les sondages la donnaient bien aimée des Français, à plus de 70 pour cent. Cette mesure impopulaire ne l'a pas empêché d'être élu, et il a tenu sa promesse sans provoquer la moindre émeute. N'eût-il pris que cette seule décision, qu'il mériterait de rester dans l'histoire de l'humanité...
Son successeur, Jacques Chirac, s'est toujours prononcé contre la peine de mort: l'abolition a dû bien l'arranger, de ne pas avoir à résister à la fureur populaire...
Quant à la religion, malgré le commandement «Tu ne tueras point», elle a toujours fourni un confesseur aux condamnés, sans état d'âme, la seule peine de mort qu'elle réprouve étant le suicide.
Actuellement, il serait très difficile de rétablir la peine de mort en France, et c'est tant mieux, car cette idée chatouille sûrement quelques trop nombreux adeptes du populisme judiciaire!
  Jean Louis Roche (10 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Histoire, Géographie et Politique TOP
   Date : 3/1/2008 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Robert Badinter critiqué(s) sur le Guide

Contre la peine de mort
Contre la peine de mort - Ecrits 1970-2006

 

En ligne : 150 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site