Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Ce que l'on apprend dans les livres, c'est la grammaire du silence » -- Christian Bobin
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
Ce qu'il en reste
4 étoiles

    Hivon, Julie  lister les titres de cet auteur 
  Passer de Pourquoi le destin de Maurice roule dans les hanches de Thérèse, de Marc Edgar, à Ce qu'il en reste de Julie Hivon, deux romans publiés récemment chez XYZ, à Montréal, c'est au départ retrouver des personnages très semblables et une ambiance quasi identique. Mais l'illusion ne résiste pas à la lecture, car le tragique s'installe beaucoup plus rapidement chez Hivon; un tragique qui provoque des réactions, qui agit sur la personnalité des «héros et héroïnes».
Chez Edgar, tout est rapide, en surface. Un survol, drôlement efficace. Ici, on entre en profondeur au fond des cœurs. Et l'intrigue est plus complexe. L'action ne se passe pas, comme chez le premier, à l'intérieur de quelques coins de rues citadines mais à la grandeur de la planète. On passe du Québec aux déserts américains (Colorado, Arizona, Utah), avec détour par l'Italie.
Julie Hivon maîtrise son écriture à merveille. Elle apporte une touche très personnelle, avec ce que j'appellerais des «clins d'œil d'auteure».
Exemples:
    «Tiens, c'est la première pensée que j'ai pour ma triste famille depuis notre départ... C'est curieux que ce soit les ânes qui me fassent cet effet...» (p. 146)
    «En fait, je crois qu'il aime vraiment se sentir utile. Il est vrai que ça ne lui est pas arrivé souvent. » (p. 169).
C'est un roman agréable à lire, avec des pages sublimes. À mon avis, les trois derniers chapitres et l'épilogue sont à classer parmi les belles pages de notre littérature.
À lire sans faute.
  Gilbert Forest (15 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Fiction TOP
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Julie Hivon critiqué(s) sur le Guide

Ce qu'il en reste

 

En ligne : 185 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site