Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« La vie puise dans l’écriture et les livres s’inspirent de la réalité » -- Enrique Vila-Matas
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
American Death trip
5 étoiles

    Ellroy, James  lister les titres de cet auteur 
  Dallas, 22 novembre 1963, le président des États-Unis, John Fitzgerald Kennedy, est assassiné. Un jeune flic arrive à Dallas avec une exécution à réaliser, payée par la mafia. Mais sans le savoir, il va ce jour-là vivre une page d'Histoire. L'intrigue embarque ensuite dans les coulisses du pouvoir américain jusqu'au 4 juin 1968, mort de Bobby Kennedy, frère de JFK.
Autant le dire tout de suite, Ellroy est tout simplement incroyable, et l'histoire tout autant. À la lecture du roman, on est frappé par une multitude de choses. Le style tout d'abord. Ceux qui ont lu White Jazz se rappelleront un style très saccadé, presque télégraphique. Ellroy emploie ici le même procédé. Les phrases sont réduites à leur plus simple expression, et bien rare les fois où elles dépassent une ligne de longueur. Pas de sentiments, pas de verbe d'état. Que de l'action, que du mouvement. J'avoue que cela peut être assez déroutant à lire au commencement. Mais cela projette le lecteur dans l'histoire comme il est bien rare de le faire. Le lecteur est complètement drogué par cette écriture très percutante, il est littéralement emporté à 200 à l'heure par le tourbillon des évènements. Et le livre fait plus de 850 pages. Et cela sans que l'auteur ne s'embête avec des descriptions, des états d'âmes et des phrases pompeuses. C'est dire la densité de l'histoire. Le style sert complètement donc l'œuvre qui n'aurait jamais pu être aussi fouillée, aussi précise, aussi riche sans une écriture si impulsive. C'est comme si l'auteur avait fait publier le brouillon de son œuvre. Comme s'il avait pris la peine de mettre en forme chaque mouvement, mais sans les transformer en phrase, en une construction classique.
L'histoire, voilà quelque chose qui, à nouveau, frappe le lecteur. American Death Trip est la suite directe d'American Tabloïd, et la digne suite car l'histoire est toujours aussi fournie. On suit les coulisses américaines sur moins de 5 ans, seulement, mais on a vécu tant de choses que l'on est sur le point d'exploser en permanence. On est sur la brèche tout autant que l'auteur lui-même.
Et que dire du thème lui-même? Ellroy a chassé ses démons avec tous ses romans policiers, a évacué le traumatisme de la disparition de sa mère quand il était enfant avec Ma part d'ombre et continue maintenant sa trilogie Underworld USA, où il prétend réécrire l'histoire des USA pour les descendre du piédestal sur lequel ils sont placés. Il avait commencé la trilogie par ces termes : « L'Amérique n'a jamais été innocente. » Tout un programme. Il mêle dans son roman avec une dextérité incroyable les éléments historiques et de fiction. JFK, Robert Kennedy, Martin Luther King, Cuba, le Viêt-Nam, le FBI et John Edgar Hoover, la CIA, la mafia et j'en passe. Quand à la fiction : Wayne Tedrow Jr. Ce personnage, à lui seul, sans parler de vieilles connaissances du premier tome, est LE personnage qui représente le mieux les États-Unis : celui qui perd son innocence : il passe de flic à assassin, il découvre tous les dessous du pouvoir...
De plus, on retrouve des thèmes chers à Ellroy, je dirai même incontournables, comme ces deux belles femmes, Barb et Janice, toutes deux pierres de touche de nos caïds.
Impressionnant de la première à la dernière page, American Death Trip est un livre tout à fait extraordinaire, où avec un aplomb incroyable l'auteur n'hésite pas à présenter son pays, à présenter ses personnages, même ses héros, sous un jour bien peu reluisant. Un roman dont le style emporte le lecteur dans une ivresse dont il ne ressortira pas.
  Cédric Blanchard (308 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Mystère et Policier TOP
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de James Ellroy critiqué(s) sur le Guide

À cause de la nuit
American Death trip
American Tabloïd
Brown's requiem
Clandestin
colline aux suicides (La)
dahlia noir (Le)
grand nulle part (Le)
L.A. Confidential
L.A. Confidential (film)
LA Confidential
Ma part d'ombre
Ma part d'ombre
trilogie Lloyd Hopkins (La), tome 1 - Lune sanglante
tueur sur la route (Un)
Underworld USA
White Jazz

 

En ligne : 1641 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site