Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« J'aime lire comme la poule boit, en relevant fréquemment la tête, pour faire couler » -- Jules Renard
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
Aller simple
4 étoiles

    Salem, Carlos  lister les titres de cet auteur 
  Etrange O.R.N.I objet rigolo non identifié que cet opus écrit par un Argentin exilé à Madrid. Cela tient du policier, du roman sociologique, de la pochade, du traité ethnographique. Et c'est fort drôle.
Octavio se réveille à côté du cadavre de sa teigneuse épouse dans un hôtel de Marrakech. Il ne tarde pas à se lier avec un filou argentin dénommé Soldati. Grand amateur de tango, il entraînera Octavio dans un road movie sur les pistes sahariennes, où ils rencontreront la réincarnation de Carlos Gardel, une icône en Argentine. S'ajoutent au tableau, un Bolivien entouré de féroces gardes du corps, un prix Nobel de littérature qui s'appelle Mowles (pour les gens informés: un portrait irrespectueux de Paul Bowles), un matou à mauvais caractère, l'une ou l'autre créature à la sexualité insatiable. Mélangez et secouez. Une ode à l'Argentine, ce grand pays peuplé de gauchos, où l'on mange des steaks grands comme des oreillers, et surtout où règne l'amour fou et immodéré du tango, cette danse mise à l'index par une église bien pensante.
Une des clés du livre se trouve à la dernière page (Remerciements) «A mon professeur qui, lors de mes quinze ans dans un collège de Patagonie menacé par l'imminence de la dictature militaire, m'a appris que voler des voitures était bien moins amusant que lire des livres».
  Guy Capelle (559 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Mystère et Policier TOP
Édition : Moisson Rouge, 106 p.
   Date : 9/1/2009 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Carlos Salem critiqué(s) sur le Guide

Aller simple

 

En ligne : 385 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site